Les haies vives replantées

En cinquante ans, avec l’évolution des techniques et des pratiques agricoles et avec les remembrements, 40 % des haies ont disparu en Bourgogne. Cependant, la tendance est en train de s’inverser.
Dans la commune de Sacquenay, l’EARL des Oisoles, gérée par Gérard Méot et son fils Benoît, a entrepris, depuis dix ans, de replanter des haies.
L’agriculteur explique : « Nous travaillons en agriculture biologique, les haies permettent de favoriser la biodiversité, elles servent de refuge aux insectes, d’abris pour les oiseaux, de coupe-vent et permettent de servir de barrière aux produits phytosanitaires. Les haies sont bien acceptées et les promeneurs les apprécient.
« À Cusey, en Haute-Marne, nous avons bénéficié de l’aide des chasseurs pour l’achat des plants et nous bénéficions également d’une aide à l’entretien. Actuellement, sur l’exploitation, nous développons ce concept, nous poursuivons les plantations. Trois cents arbustes ont été plantés cette année : poiriers sauvages, pommiers sauvages et cormiers. Les années précédentes, nous avons planté des buis, des noisetiers, des églantiers, des néfliers, des prunelliers, des merisiers et des pruniers. Je privilégie les arbres à fruits afin de nourrir les oiseaux. Planter ou conserver une haie c’est un choix, nous avons planté 1,5 km de haies entre Sacquenay et Courchamp. »
De plus en plus d’agriculteurs pratiquant une agriculture conventionnelle choisissent de planter des haies, notamment dans le sud de la Haute-Marne, encouragés en cela par la Fédération de chasse. Ainsi, 8 km de haies viennent d’être plantés à Prez-sous-Lafauche (canton de Saint-Blin) sur l’exploitation de la ferme du Corroy de Pierre-Yves Eyer.
Le conseil régional de Bourgogne, dans le cadre de sa politique en faveur de la biodiversité, a décidé que la reconstitution du bocage bourguignon constituait un axe majeur de sa politique environnementale. Depuis 2005, la Région organise un appel à projets annuel afin d’encourager et soutenir des initiatives de plantation et de restauration des haies. Une étude préalable est financée à 80 % par le conseil régional de Bourgogne, les travaux de plantation de haies sont aidés de 60 à 80 %. Les travaux d’entretien sont subventionnés à 50 %, l’acquisition de matériel d’entretien est aidée à 30 % avec un plafond à 4 500 €.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s