Le Grand Vignoble Chanitois en fête

Les coteaux de Champlitte ouvrent leurs portes et expliquent le travail de lavigne

Les portes ouvertes à la Société Civile Particulière Coteaux de Champlitte « Grand Vignoble Chanitois (GVC) » ont lieu tous les deux ans. A cette occasion deux nouveaux produits ont été lancés : la Bulle Griotte parrainée par le groupe folklorique Les Compars de Chanitte et la Bulle des Dieux parrainée par l’office du tourisme. Ces deux produits sont issus d’une collaboration avec la distillerie Paul Devoille de Fougerolles.
Cindy Gardet présidente des Compars de Chanitte a souligné les liens nombreux existants entre les Compars de Chanitte et le GVC :  » Le groupe folklorique est né dans les années 50, sous l’impulsion de Félicie et Albert Demard qui avaient la volonté de créer un groupe folklorique en tenue traditionnelle de vigneron. C’est sous l’impulsion d’Albert Demard que le GVC est né en 1974, avec le soutien de nombreux petits actionnaires qui voulaient faire revivre la longue histoire du vin à Champlitte. Le groupe folklorique est présent aux portes ouvertes et à chaque Saint Vincent. La première danse apprise aux jeunes danseurs est : « La Vigne », l’occasion de rappeler aux jeunes l’histoire de la vigne à Champlitte : les 600 hectares exploités voilà un siècle et demi, les gelées successives qui amèneront les chanitois à quitter leur village pour le Mexique, puis le phylloxera.  » Puis Cindy Gardet a ajouté : « Nous sommes fiers et ravis de parrainer cette nouveauté du GVC ».
Jean Claude Billiet, président de l’Office de tourisme de la région de Champlitte a ajouté : « C’est valorisant pour nous d’être parrain, ces deux nouveaux produits sont fruits d’un grand travail et d’une émulation au sein du GVC. C’est très important pour nous et pour Champlitte. » Jean Pierre Guilmeau directeur de la société a précisé : « Nous désirions associer les gens de Champlitte au développement du GVC en animant Champlitte et en les faisant participer à l’ambiance des portes ouvertes et au lancement de nouveaux produits. »
Les vignes étaient de la fête avec l’animation par les trompes de chasse du « Rallye du Joli Bois ». Le travail de la vigne par Serge Paris et son cheval a permis aux visiteurs de découvrir une autre façon de cultiver la vigne. Sébastien Aubert vigneron du GVC confie :  » le labour avec le cheval ne tasse pas le sol, il permet l’enracinement en profondeur.  » Il ajoute :  » Nous travaillons en culture raisonnée, nous avons planté quatre hectares de jachère fleurie, afin de favoriser la présence des insectes auxiliaires de la vigne. Nous produisons 40 hectolitres par hectares et près de 50 000 bouteilles par an. Nous commercialisons 14 sortes de vins différents. Nos vins les plus vendus sont la Bulle Comtoise rosé et l’Auxerrois. Nous vendons surtout en Franche Comté, dans les Vosges, en Côte d’Or. Nous exportons vers le Mexique, la Suisse et la Belgique. Nous sommes 7 employés, trois sont affectés au travail de la vigne pour 35 hectares de vignes cultivés. »
« Musique en vigne » a été animé les coteaux de Champlitte par Dourafu, groupe constitué de descendants d’une famille chanitoise samedi et par le groupe :  » Vent d’Irlande » dimanche.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s