Charles Monget, une vie derrière la charrue

img050Charles Monget habitant de Saint Maurice sur Vingeanne est décédé à l’hôpital d’Is sur Tille le 21 décembre. Il était né le 9 mai 1921 à Saint Maurice sur Vingeanne, fils de Paul Monget cultivateur et d’Hélène Charle. Jeune homme il a effectué plusieurs séjours à la ferme à Boussenois chez sa tante Angèle et son oncle Charles Penotet où il a été très bien accueilli, ces moments passés sur une autre exploitation agricole ont contribué à le former professionnellement complétant ceque son père lui avait enseigné. Autrefois le jeune paysan apprenait son métier sans s’en rendre compte au fil des jours et des saisons avec ses parents.
En aout 1944, il a rejoint le maquis basé près de Barjon au sein du groupe Lucius, placé sous le commandement d’Eugène Thévenot. Cette expérience l’a marqué à jamais.
Le 10 octobre 1953, il a épousé Huberte-Lucette Chatenet de Selongey. De cette union sont né trois enfants Marie-Luce née le 3 aout 1954, Jean-Charles né le 11 février 1956, et Rémy né le 17 aout 1970. 6 petits enfants sont venus agrandir la famille.
Véritable mémoire locale, il était féru d’histoire et de généalogie, chacun pouvait venir l’interroger au sujet des parentés du canton. Comme dit le proverbe africain: « un vieillard qui meurt c’est une bibliothèque qui brule. »
Il a repris la ferme familiale en 1954, travaillant avec les chevaux uniquement jusqu’en 1976. C’est un des derniers agriculteurs du canton à avoir travaillé avec les chevaux de traits. Il a conservé ses chevaux jusqu’à sa retraite en 1981, son fils Jean Charles a alors repris l’exploitation familiale. Charles Monget a aidé à la ferme tant qu’il a été valide.
En fauteuil roulant depuis 6 ans, il a beaucoup souffert physiquement de ses jambes jusqu’à sa mort.

3 commentaires sur “Charles Monget, une vie derrière la charrue

  1. Charles Monget n’était pas un inconnu en terres chanitoises, il avait des cousins à Champlitte. De plus, il a participé avec sa calèche et son cheval de trait aux cotés de la famille Demard et du musée des Arts et Traditions populaires à un petit film tourné à Champlitte et diffusé dans de l’émission d’Hier et d’aujourd’hui d’Eve Ruggieri en 1980.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s