Rétro-mobile : une belle aventure

Vendredi, à la salle polyvalente de la mairie de Champlitte, a eu lieu l’assemblée générale de l’association Auto-Rétro Chanitois, née le 23 mars 2004. est issue de la volonté de ses créateurs : Daniel Dautun, et Patrice Savet, d’organiser Rétro-moble tous les deux ans, le premier dimanche de juillet. Auparavant cet évènement, qui rassemble les belles voitures anciennes de la région, était mis en place par l’Office de tourisme de la région de Champlitte.
Le 9 mai 2013, Auto-Rétro Chanitois a accueilli, place des Halles, un rassemblement de 2 CV et le 28 juillet a eu lieu le traditionnel rallye qui se déroule tous les deux ans au départ et à l’arrivée allée du Sainfoin Champlitte. Les voitures rutilantes ont sillonné à cette occasion, les routes de campagne entre Vingeanne et Salon.
Auto-Rétro Chanitois a reçu en 2013, une subvention de 400 € de la municipalité de Champlitte.
Le 6 juillet prochain se tiendra la neuvième édition de Rétro-mobile à Champlitte. Plus de 200 véhicules anciens venus de Bourgogne, de Franche Comté et de Champagne, ont participé à la précédente édition de Rétro-mobile en 2012, place Charles Quint à Champlitte. Rétro-mobile s’est imposé au fil des années comme le grand rendez-vous des voitures anciennes de la région.
Patrice Savet et Jean Linotte ont vu leurs mandats renouvelés.
Daniel Dautun, est président d’Auto-Rétro Chanitois, Patrice Savet, est vice-président de cette association, Jean-Paul Meyer, secrétaire, Jean Linotte, trésorier, Eric Vatalaro, trésorier adjoint.

Publicités

La maison Sainte Elisabeth sera reconstruite à Fontaine Française

Dernièrement, au Foyer d’Accueil Médicalisé « la maison Sainte Élisabeth » à Fontaine Française, a eu lieu une rencontre entre ses dirigeants et les autorités administratives de tutelles, consacrée au projet de construction des nouveaux locaux prévus pour cet établissement, qui sera maintenu sur la commune de Fontaine Française. Etaient présents pour les Œuvres Hospitalières Françaises de l’Ordre de Malte (OHFOM), Arnaud de Gigord le délégué départemental, le directeur général des établissements de l’Ordre de Malte France ( OMF) JacquesBoulot, le directeur de l’établissement, Hubert Euvrard et les représentants du personnel de l’établissement, ainsi que les personnes chargées du dossier pour le Conseil Général : Jean-Yves Buffot et Christelle Sombstay.
A cette occasion, la visite du futur terrain de construction, a été présentée par Nicolas Urbano conseiller général et maire de Fontaine Française. Le terrain de 13 000 mètres carrés que la commune offre pour recevoir les futurs bâtiments du Foyer d’accueil médicalisé (FAM) de Fontaine-Française est en partie contigu à la Maison d’Accueil des Personnes Âgées de la commune. La maison Sainte Élisabeth est gérée depuis le 1er janvier 2006 par l’Ordre de Malte France (OMF), association sans but lucratif reconnue d’utilité publique. Elle accueille en permanence, 365 jours par an, 51 personnes handicapées moteur et toutes les places sont médicalisées et ouvertes à l’aide sociale. L’établissement emploie en moyenne soixante-quatorze salariés. Les personnes accueillies au sein de l’établissement médico-social connaissent un handicap grave de déficience de la motricité d’origines associant souvent d’autres déficiences cognitives, intellectuelles ou comportementales, entraînant une restriction extrême de l’autonomie et des possibilités de perception, d’expression et de relation. L’architecture de l’actuel établissement n’est pas adaptée à l’accueil des résidents adultes -handicapés moteur, de plus en plus vieillissants. C’est pourquoi de récents travaux de réhabilitation et d’aménagement ont été conduits dans l’attente de la reconstruction à Fontaine Française d’une structure conforme aux besoins réels des personnes accueillies. Il était nécessaire d’améliorer une situation existante, en attente de la réalisation du projet de construction qui devrait aboutir dans 4 ou 5 ans voire mieux espère la direction.
Une présentation du savoir-faire des Œuvres Hospitalières Françaises de l’Ordre de Malte nommées communément Ordre de Malte France (OMF) a été ensuite effectuée. Une Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) la maison Saint-Jean de Jérusalem à Rochefort-sur-Mer en Charente Maritime a été décrite ; elle a été construite récemment et fait figure de modèle pour le projet de reconstruction à Fontaine Française. Cette MAS accueille 46 personnes handicapées adultes, présentant des profils médicaux similaires aux résidents du foyer à reconstruire. Ses bâtiments présentent une surface de 4 934 mètres carrés sur un terrain de 11 787 mètres carrés. Soit une situation sensiblement proche de celle du futur établissement de Fontaine-Française. La M.A.S. Saint-Jean de Jérusalem de Rochefort-sur-Mer est construite de plain-pied, elle est particulièrement adaptée aux soins et la recherche du bien-être des personnes handicapées moteur a été sa priorité. Elle a été conçue en tenant compte des besoins des différents corps de métiers intervenant au sein de l’établissement. Le coût de cet établissement a été de 9 168 000 €, financé à 49 % par l’Agence Régionale de Santé.
Cette présentation a vivement intéressé les participants à cette réunion, riche d’enseignement pour le projet du futur établissement qui débute désormais à Fontaine Française.

De nombreux projets pour l’office du tourisme

Assemblée générale de l’office de tourisme de la région de Champlitte

Avec ses nombreuses animations et expositions, l’office de tourisme de la région a connu une bonne fréquentation.
Samedi a eu lieu l’assemblée générale de l’office de tourisme de la région de Champlitte, présidé par Jean-Claude Billiet, en présence de Gilles Teuscher, maire conseiller général, de Charles Gauthier président de la communauté de communes des Quatre-Rivières, d’Alexandre Lacroix président de l’UDOTSI, du département de Haute-Saône.
Le rapport moral et le rapport financier ont été dressés. En 2013, 11 animations et 10 expositions et 2 visites guidées ont été organisées. La boutique de l’OT, qui propose des produits régionaux, fonctionne bien. L’office a été ouvert 1 824 heures et a connu une hausse de 6,6% de la fréquentation des visiteurs français (108 pèlerins de la via Francigena sont passés par l’OT En 2013).
Douze nouveaux circuits de randonnées sont prévus, parmi les projets figurent : un circuit de liaison entre les campings répartis sur le territoire de la CC4R : (Champlitte, Renaucourt, et Autet) ; et une liaison entre Saint Maurice sur Vingeanne et Autet, des rives de la Saône à la voie verte située le long du canal Entre Champagne et Bourgogne
Parmi les projets sont programmés également : la création de dépliants, le développement de jeux de piste : le géo-caching, la mise en place d’un service de location de vélo, la promotion de l’office du tourisme par le biais de la présence des QR codes.
8 membres du conseil d’administration ont été renouvelés : Jean-Claude Billiet, Christine Cogniez, Gérard Maillot, Serge Paris, Colette Raffetin et Bernard Thiers. Jean-Luc Estavoyer et Cécile Roche ne se sont pas représentés, Geneviève Résillot et Marie-Noëlle Borderelle ont intégré le conseil d’administration.
« Chacun doit avoir à cœur de faire connaitre son environnement. Le bénévolat et la professionnalisation sont les chevilles ouvrières de l’office du tourisme. » : a conclu Charles Gauthier
Le programme de l’OT pour l’année a été présenté :
Le 5 avril : baby bourse et bourse aux vélos ; 1 er mai : balade avec des ânes à Argillières ; 4 mai : marché bio et du terroir ; 13 juillet : concours de peintres dans la rue “Visions d’artistes” ; 22juillet : mardi du terroir, visite guidée ludique pour un jeune public ; 1er août : marché nocturne ; 12 août : mardi du terroir : visite guidée ludique pour un jeune public (seconde édition) ; 20 et 21 septembre : Journées européennes du patrimoine ; 8 novembre : loto de l’OT ; 9 novembre : la bourse aux jouets clôturera la saison.

Geneviève Caillet de Frettes

La famille et les amis de Geneviève Caillet se sont réunis en l’église de Frettes le 25 février rassemblés pour accompagner Geneviève Caillet qui est décédée subitement le 22 février au soir quittés. Rien ne laissait supposer sa disparition si brutale.
Geneviève est née le 10 décembre 1946 à Frettes ou elle a été baptisée et fait sa première communion, elle était la fille ainée de Marcel Caillet décédé en 1992 et de Denise qui est actuellement à la maison de retraite de Champlitte ou elle est entrée avec Geneviève en octobre 2013. Les quatre mois qu’elle a passé à la maison de retraite ont été agréables pour elle, elle aimait tout l’entourage. Elle avait une sœur plus jeune, Marie-Thérèse qui habite dans les Vosges. Elle a suivi sa scolarité à Frettes puis a travaillé chez ses parents. Geneviève était aimable avec tout le monde, elle aimait parler avec les gens et s’occuper des enfants, elle aimait faire le jardin, s’occuper de la maison.
Une bonne partie de sa vie a été consacrée à l’église, elle allait à la messe le dimanche, elle aidait sa maman à nettoyer fleurir l’église et repasser les nappes de l’autel.
Geneviève Caillet laisse un grand vide derrière elle. Sa famille et ses amis l’ont accompagné à sa dernière demeure.

Portrait de bénévole : Bernadette Limousin de Bèze

Les associations contribuent à créer du lien social

Bernadette Limousin, 70 ans, en retraite depuis 2009, s’investit dans le bénévolat depuis 44 ans. Installée depuis plus de 34 ans à Bèze, Bernadette aime rendre service. Elle s’est impliquée dans diverses associations et la vie de la commune. Bernadette fait partie des jardiniers bénévoles de la commune, elle s’implique depuis plus de 36 ans dans l’organisation de la fête des andouilles et des cornichons avec son mari Alain. Depuis 5 ans, Bernadette est secrétaire de l’association La Hache, elle est entrée dans cette association aux côtés de Michel Feuchot, puis de Lionel Rousseau. Au sein de cette association, Bernadette gère le fonctionnement de la fête des andouilles et des cornichons, se débrouille pour avoir le matériel, les animations, la buvette etc…
La Hache est une association à but humanitaire venant en aide à des enfants souffrant de maladie génétique orpheline comme Hugo, Marie et Tom, grâce à l’argent récolté par la fête des andouilles et des cornichons du 15 aout. L’association organise aussi un loto le 23 février à Bèze au cellier des Moines (ouverture des portes à 13 heures), et un vide grenier à Bèze le 9 juin, pour la Pentecôte ainsi qu’une “foire à tout” le 3 août.
Bernadette a également été membre du foyer rural de Bèze, et présidente de 1988 à 1993, cette association est actuellement en sommeil. Bernadette le mercredi participe aux jeux des « Toujours jeunes », club des retraités bèzois.
Bernadette est bèzoise d’adoption, amoureuse de son village. Bernadette est consciente que son action dans la vie communale permet au travers des associations de faire connaître le patrimoine et de participer au dynamisme associatif de son village. Elle est aussi membre de l’association : « Les Amis de Bèze » depuis 1980 et de la troupe de théâtre bèzoise : « Les Planches Dagobert. ».
Bernadette Limousin éprouve un besoin vital de s’impliquer dans la vie associative afin d’aider et rencontrer les autres. Elle est un maillon essentiel de la vie associative communale. « J’aime rencontrer les gens, les associations permettent de partager un bon moment ensemble et contribuent à créer du lien social. » : précise Bernadette.