Champlitte : François Corbier sur scène

Après une longue carrière à la télévision, François Corbier revient à ses premières amours, des chansons piquantes et humoristiques, dont il a le secret.

Dans le cadre du marché nocturne du 1er août, organisé par l’office de tourisme de Champlitte, à partir de 16 heures, place des Halles, aura lieu une scène nocturne proposée en compagnie de l’artiste François Corbier (ex-animateur aux côtés de Dorothée).

Celui-ci assurera un tour de chant gratuit, à partir de 21 heures.

À l’issue de sa carrière télévisuelle, François Corbier revient à son métier de chansonnier, après avoir débuté auprès de pointures telles Brassens, Lapointe, Perret ou Barbara.

Il proposera un répertoire de compositions piquantes et humoristiques dont il a le secret. Ce dernier a accepté de répondre à nos questions.

Comment connaissez-vous Champlitte ?

« En fait j’ignore tout de Champlitte mais je suis ravi de venir y planter mes guitares. Je présume que ce sont les personnes qui gèrent la soirée qui ont contacté mon agent parce qu’elles avaient envie de me recevoir. Je trouve cela aimable et flatteur et j’en suis ravi. »

Comment définiriez-vous votre nouveau répertoire ?

« Ce sont des chansons d’expression française. Je raconte des histoires sur des rythmes country, blues, folk. Humour, tendresse, et petite larme au coin de l’œil parfois. »

Dans votre vie, vous avez rencontré de nombreux ­artistes. Quel est le chanteur ou le poète qui vous a le plus inspiré ?

« Georges Brassens est, sans conteste, l’artiste qui m’a le plus donné envie d’écrire des chansons et de les interpréter, mais je garde aussi une grande admiration pour Félix ­Leclerc, Bobby Lapointe, Guy Béart et, sans les avoir rencontrés, Bob Dylan, Mark Knopfler et John Lenon. »

Revoyez-vous les personnes avec qui vous avez travaillé à la télévision, Cabu, Dorothée, William Leymergie ou Jacky ?

« Il m’est arrivé, ces derniers temps, de croiser, malheureusement trop rapidement, ­Cabu et Jacky. Le fait d’être en permanence sur la route ne facilite pas les réunions d’anciens combattants. Nous avons tous nos occupations et nos soucis. Nous ne nous boudons pas, pour autant que je sache, mais nous ne nous voyons quasiment jamais. Que nous le regrettions ou pas, comme on dit, “C’est la vie”. »

Nombreux sont les fans ayant 30 ou 40 ans aujourd’hui, qui vous ont connu à la télévision, qu’avez-vous à leur dire ?

« Bonjour. Ça va ? Je suis content de vous rencontrer enfin ! Il nous en aura fallu du temps pour nous regarder dans le blanc de l’œil. Merci de m’accueillir chez vous. J’ai plein de choses nouvelles à vous raconter. Si vous les voulez je vous les offrirai de bon cœur. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s