Des dizaines de parents ont boycotté l’école mercredi

« Sur les 80 élèves environ que compte le Regroupement pédagogique intercommunal (RPI) du canton de Selongey, qui concentre les écoles de Véronnes, Sacquenay, Orville et Chazeuil, 21 ne sont pas venus mercredi dernier. Selon une source proche du dossier, il y aurait notamment eu 10 absents sur 25 élèves à l’école primaire de Véronnes, 10 sur 43 à l’école maternelle de Chazeuil et 1 sur 14 à Sacquenay.
Les parents signifient un mécontentement

« Il ne s’agit pas d’absences liées à des enfants malades », explique cette même source. « Elles sont relatives à une action des parents qui ont voulu ainsi signifier leur mécontentement face à la mise en application, obligatoire, depuis mercredi dernier, de la réforme des rythmes scolaires », poursuit-elle. Face à cette situation, le RPI a dû transmettre les informations au rectorat de l’académie de Dijon, qui prendra des mesures en conséquence (voir ci-dessous).

D’autres écoles de Côte-d’Or ont été touchées par ce début de fronde des parents. « Je n’ai pas mis ma fille de 4 ans à l’école mercredi », explique ainsi Sandra, qui a sa fille scolarisée à l’école maternelle de Villers-les-Pots (canton d’Auxonne). « J’ai informé son institutrice de mon refus, lui notifiant que je faisais cela étant contre la réforme et pour respecter le rythme de mon enfant. »
« Ma fille ne viendra jamais le mercredi »

Et d’ajouter : « Je lui ai signifié que ma fille ne viendra jamais le mercredi matin. Je n’ai rien eu à justifier. »

De son côté, Stéphanie, une mère d’élève de Sacquenay, confie qu’elle est « pour le boycott du mercredi ». « J’aimerais que les Nouvelles activités périscolaires (NAP) soient le jeudi après-midi. Cela serait mieux pour les enfants. […] J’ai la chance de ne pas travailler le mercredi et de pouvoir me caler sur les horaires de mon enfant. »

Et ce ne sont pas les seules. Loïc, qui a deux filles scolarisées au RPI de Saulx-le-Duc (canton d’Is-sur-Tille), a lui aussi suivi l’action. Il fera partie de ceux qui feront le déplacement ce samedi 6 septembre à Paris dans le cadre de la manifestation nationale.

Car même si le rectorat de Dijon se veut rassurant par rapport à une éventuelle poursuite du mouvement dans le temps (voir encadré), certains parents de Côte-d’Or préviennent déjà qu’ils recommenceront le boycott mercredi prochain. »
Cet article est paru aujourd’hui 5 septembre dans le quotidien le Bien Public sous la plume de Vincent Lindenher.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s