Avant les celtes

roches-solutre-et-vergisson-bis« Bien avant l’arrivée des premiers gaulois dans la future Bourgogne, dès le Paléolithique, des hommes ont su utiliser les ressources de cette région. Ce faisant, des sites renommés bien au-delà des frontières bourguignonnes. La grotte d’Arcy sur Cure près de Vézelay servait d’abris aux chasseurs néandertaliens dès environ 90 000avant J-C, auxquels succédèrent des hommes de Cro-Magnon aux alentours de 35 000 avant J-C, décorant l’une des grottes d’art pariétal à l’instar des sites d’Aquitaine. La Grande Grotte, ouverte à la visite, impressionne autant par ses formations calcaires que par ses abondants témoignages de la vie historique.
Azé, en Mâconnais, associe un musée archéologique à deux grottes dont l’une est traversée par une rivière souterraine, tandis que l’autre présente un gisement préhistorique remontant jusqu’à 300 000avant J-C, c’est-à-dire la civilisation de l’acheuléen.
Le site préhistorique de Bourgogne est sans conteste, celui de la roche de Solutré. Près de 100 000 squelettes de chevaux y furent découverts, donnant lieu aux interprétations les plus fantaisistes. La vraie histoire des chasseurs solutréens, leur art incomparable de la taille de la pierre et la préhistoire en général sont présentés dans un musée souterrain, parfaitement intégré dans le site, comportant des visites audioguidées sur simple demande. Plus récent, le site néolithique de Chassey le Camp près de Chagny s’ouvre aux non-initié par des panneaux explicatifs et, à la belle saison, des visites guidées évoquant la vie des premiers agriculteurs installés ici, dès environ 3500 avant J-C, et de ceux qui les suivirent jusqu’à l’époque gallo-romaine. »

2 commentaires sur “Avant les celtes

  1. « C’est en effet un lieu insolite en Bourgogne : cet escarpement rocheux atteint près de 500 m, et se dresse au milieu des vignes, culminant au-dessus de la plaine de la Saône, à quelques kilomètres de Macon.
    Les vignes aux alentours produisent un célèbre cru : le Pouilly-Fuissé, cépage de Chardonnay. (Pour en savoir plus sur les cépages, consulter la page Vins et vignobles)

    Mais ce lieu est également célèbre d’un bout à l’autre de l’Histoire : c’est un site préhistorique classé, à l’origine du terme « solutréen« , il démontre que les hommes vivaient déjà là il y a 55.000 ans. Un musée de la Préhistoire est situé en contrebas.

    Pourtant, le site est tout autant connu pour l’ascension rituelle qu’y accomplissait François Mitterrand, suivi de quelques amis, et d’une flopée de journalistes à la Pentecôte dans les années 80.

    Autant la roche de Solutré est connue, autant sa voisine, la roche de Vergisson, est méconnue. Un peu moins haute, un peu moins escarpée, elle contribue pourtant à la beauté du site. »
    http://www.mon-coin-de-bourgogne.fr/roche-de-solutre/

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s