Le collège restera ouvert à la rentrée

DSCN9945Les portes ouvertes au collège Leroy Gourhan ont permis de diffuser une information aux parents d’élèves. Le collège restera ouvert à la rentrée. En principe, les élèves qui entrent en sixième cette année devraient pouvoir effectuer leur scolarité à Champlitte jusqu’en troisième, précise un délégué des parents d’élèves. L’effectif est même en hausse cette année, il y aura 127 élèves à la rentrée contre 114 en septembre 2015. A la rentrée 2016, il y aura deux classes de sixièmes, une classe de cinquièmes, deux classes quatrièmes et deux classes de troisièmes au collège de Champlitte. Les nouveaux cycles sont construits en partenariats avec l’école élémentaire. Le temps scolaire sera de 26 heures par semaines. Les élèves auront deux heures de pause méridienne, et auront une amplitude de travail de 6 heures par jour maximum.

Journées de reconstitution historique à la Ferme de la Salle (Auberive) – 52

23450Journées de reconstitution historique à la Ferme de la Salle (Auberive) – 52

L’association GCM-1944 (Groupe de Conservation de la Mémoire de 1944), a le plaisir de vous informer qu’elle organisera la seconde édition des journées de reconstitution historique qui se tiendront du 5 au 8 mai inclus à la « Ferme de la Salle », sur la commune d’Auberive (52). Cette importante manifestation qui se déroulera sur les lieux mêmes du maquis « Max », accueillera plus d’une soixantaine de figurants en tenues d’époque, ainsi que des véhicules militaires de la seconde guerre mondiale (jeeps, dodges, GMC etc).
Plusieurs thèmes seront présentés au public : La population civile, l’armée française de 1940, l’armée d’occupation, les résistants (FFI – FTP), ainsi que l’armée américaine (poste de secours et cantonnement) sans oublier les britanniques : SAS, Royal Air Force… !

Les animations seront nombreuses et variées durant ces quatre jours : expositions de matériel et d’équipements de la seconde guerre mondiale, reconstitutions de scènes et de campements des années 1940 et quelques surprises …
Des visites commentées seront également proposées.
Le samedi 7 mai, repas de la Libération en tenues d’époques (sur réservation uniquement).
Un convoi de véhicules alliés sillonnera les villages voisins.
Cette importante manifestation sera ouverte au public du jeudi au samedi de 10h30 à 18h et le dimanche de 10h à 16h30.
Entrée : 2,50€ (gratuit pour les moins de 16 ans ainsi qu’aux personnes nées avant 1945)

Renseignements, programme et inscription : 06.87.82.14.98

Une belle pêche

DSCN0315
Michel Couturier est le seul exploitant d’étangs de Côte d’Or, il exploite une trentaine d’étangs dont les étangs de Fontaine-Française.

C’est un spectacle peu courant que d’observer la pêche d’un étang, comme celui du Fourneau à Fontaine-Française. Ce travail est réalisé par Michel Couturier et son équipe une fois par an à Fontaine-Française pour chaque étang présent sur le territoire de la commune.
Michel Couturier, soixante-sept ans, habitant de Drambon, est le seul exploitant professionnel d’étangs de Côte d’Or. Ce professionnel, exploite 30 étangs dans le département. Il exploite également des étangs dans le Jura et en Haute Saône. La totalité de la surface de ces étangs représente environ trois cents cinquante hectares au total. Il pêche notamment les deux grands étangs de Fontaine-Française : l’étang Pagosse (pêché en novembre) et l’étang du Fourneau (pêché mercredi dernier). L’étang du Fourneau compte trois tonnes de poissons : essentiellement des carpes, des gardons et des brochets. Les poissons pêchés, sont triés par tailles et par espèces par Michel Couturier et son équipe. Ces poissons vivants sont revendus aux sociétés de pêche pour empoissonner d’autres étangs, des rivières et diverses plans d’eau. Michel Couturier ne pêche pas seul, il pêche avec ses deux employés saisonniers embauchés pour les cinq mois de pêche.
La pêche demande beaucoup de préparation en amont pour l’exploitant professionnel d’étangs. l’étang se vide pendant un long laps de temps. Il faut environ trois semaines pour l’étang du Fourneau, si les conditions météorologiques sont bonnes, il a fallu plus longtemps cette année.  » Il faut vider l’étang en actionnant des vannes de fond, mettre des filets dans la pêcherie. Pour la pêche d’un étang de trente hectares comptant une réserve de deux cents mille mètres cubes d’eau, comme l’étang du Fourneau à Fontaine-Française, il faut plus de quatre heures de travail pour effectuer la pêche. » : précise Michel Couturier. Les poissons sont transportés dans des containers installés sur un camion.
Pour pêcher un étang, il faut de bonnes conditions météorologiques, il ne faut pas trop d’eau, pas trop de pluie, pour que la pêche se déroule dans de bonnes conditions. De belles pièces sont pêchées à l’épuisette, dans de bonnes conditions. Certaines carpes pèsent plus de quatorze kilos.

La course du cœur a enchanté Chazeuil

DSCN0052La course du cœur a enchanté Chazeuil

La population de Chazeuil a été augmentée de 291 coureurs et de 140 bénévoles, le temps du passage de la course.

La Course du Cœur 2016 est la 30ème édition d’une course à vocation caritative et solidaire, organisée par l’association Trans-Forme. Chazeuil était village étape. Cette course a pour objectif de sensibiliser le grand public à la réussite de la transplantation et à la nécessité des dons d’organes. La municipalité a accueilli les coureurs à la salle des fêtes, ils ont pu profiter d’un gouter avant de repartir.
La course du cœur c’est 750 km de course à pied en relais non stop en quatre jours et quatre nuits entre Paris et Bourg Saint Maurice – Les Arcs. Entre 14 et 18 équipes de 14 coureurs dont 1 équipe de personnes transplantées (cœur, foie, rein, moelle osseuse, …), ont participé à cette course, généreusement applaudie par les chazubéens. Plus de 200 communes (dont Chazeuil et quelques villages environnants) ont été traversées par une caravane de plus de 120 véhicules. Ce fut un bon moment pour les supporters locaux. De nombreux cadeaux ont été offerts par la caravane de la course pour les écoliers de Chazeuil qui ont participé à l’opération 10 000 cœurs pour l’hôpital.

Jouer la carte de la fraternité

DSCN9944Jouer la carte de la fraternité
L’opération Jouons la carte de la Fraternité, promue par la Ligue de l’enseignement, a débuté à l’école élémentaire de Champlitte dans la classe de CM2 de Gilles Michelat. Cette opération se déroule cette année en trois étapes, Au cours d’une première étape, les enfants ont découvert à travers des affiches des thèmes à étudier : il s’agit de six grandes affiches qui développent six grands thèmes : la solidarité, la paix, la tolérance, l’intégration, une dimension intergénérationnelle et la fraternité. Dans une seconde étape, les élèves ont écrit un texte sur une carte postale pour sensibiliser les gens à ces problèmes et trouver une solution. Au cours d’une troisième étape, les cartes postales sont envoyées à une personne au hasard. Les personnes ainsi choisies par la classe, peuvent à répondre à La Ligue de l’enseignement qui renvoie le message à l’école élémentaire de Champlitte. Cette opération est à la fois interactive et fraternelle, elle permet se sensibiliser les élèves et la population à des problèmes de société à travers un média peu usité de nos jours : la carte postale.

Prosper Sorin

Prosper Sorin

Prosper Sorin, ancien maire d’Orville, est décédé à son domicile dernièrement. Il avait 95 ans et était le doyen de la commune d’Orville ; où il est né le 11 juin 1920.

Agriculteur avec son père et son frère cadet, il a connu le rude travail de la terre à une époque où tout se faisait à la traction animale et à la force des bras. Il s’occupa longtemps du syndicat d’élevage et assura longtemps également les fonctions de secrétaire de la caisse mutuelle d’assurances agricoles.

Prosper s’est toujours beaucoup investit dans la vie du village, jusqu’à en devenir maire de 1977 à 1983, puis conseiller municipal de 1983 à 1989. Sans famille connue et seul depuis le décès de son frère, Prosper était un homme qui aimait sincèrement les gens. Ses voisins étaient ses amis et les habitants d’Orville, qui l’appréciaient unanimement, étaient devenus en quelque sorte sa famille.

Succès pour la saint Patrick

DSCN9487Succès pour la saint Patrick
La quasi-totalité des élèves du collège offrait un spectacle vendredi soir à la salle des fêtes à l’occasion de la St Patrick. Sous la houlette de Catherine Brasselet, professeur d’anglais au collège à Champlitte… of course.

« Je voulais que tous mes élèves participent à ce spectacle. Comme je suis la seule enseignante d’anglais, ça fait du monde ! Certains étaient emballés d’entrée, d’autres ont suivi le mouvement. Il a fallu quand même en convaincre beaucoup ». L’accumulation des prestations où les élèves se produisaient en duos, trios ou groupes plus conséquents a donné un ensemble cohérent où la langue d’outre-manche était vedette. L’idée de l’enseignante était de monter un spectacle en anglais de manière ludique avec autre chose que des scripts de manuels et par la même occasion de valoriser des élèves qui parfois n’ont pas confiance en eux. Les problèmes rencontrés concernant la non-participation le jour J n’ont pas altéré la réussite de la soirée qui a duré plus de deux heures dans cette salle des fêtes bondée : « Une petite dizaine a refusé d’en faire partie par excès de timidité, mais ma grande déception a été que certains ont accepté pour se désister à la dernière minute. Insuffisance d’engagement ou manquement à la parole donnée pour d’autres, prétextant des indisponibilités de dernier instant »