Alfred Giess à l’honneur

GiesschamplitAlfred Giess fait partie des artistes qui ont marqué la vie chanitoise. Sa carrière avait débuté de plain-pied en décrochant le grand prix international de Rome. Son passage à la Villa Médicis, passage obligé pour devenir officiellement peintre, l’a propulsé sur le devant de la scène picturale française dès les années 30. Le musée départemental propose au public huit de ses œuvres jusqu’au 31 mai.
D’origine alsacienne, il avait fait de la cité une terre d’accueil en épousant Marie Huguet, une Chanitoise, et partage dès lors son existence entre le milieu rural et Paris. La Casa Velasquez a fait également partie de ses fréquentations artistiques pour rester en contact avec les maîtres Espagnols de l’avant-guerre. Affirmant malgré tout une originalité qu’il a toujours proclamée, il était un travailleur acharné dans sa quête artistique, respectueux et admiratif de grands artistes qu’il a côtoyés.
Yvonne Giess et Catherine Lemaire, respectivement fille et petite-fille de l’artiste, se montrent naturellement éloquentes pour commenter les tableaux présentés dans le cadre de l’exposition « Musée habité » : « ça fait partie de notre mobilier quotidien. Oui, on adore sa façon d’inventer ses tableaux avec simplicité et poésie, qu’il s’agisse d’un monument, d’un herbier aux fleurs de talus qu’on ne retrouve plus, ou encore de camper ses personnages en des lieux modestes et familiers ». Les deux femmes multiplient tant que possible les démarches pour exposer les œuvres de leur aïeul, qui fut élu à l’académie des Beaux-arts avant d’en devenir le président en 1963. Immortel comme son œuvre.

La Fédération des Foyers Ruraux anime le département

00 (3)La Fédération des Foyers Ruraux anime le département
Samedi, à la salle des fêtes de Montigny sur Vingeanne, a eu lieu l’assemblée générale de la Fédération des foyers Ruraux de Côte d’Or, à l’invitation de Jean Hervé Catrin, président du Foyer Rural La Concorde de Montigny Mornay Villeneuve. Rencontre avec Anne Sirot, présidente de cette fédération qui compte 4 000 adhérents habitants le département.

Quelle est la vocation de votre fédération?
Notre objectif est d’animer le monde rural, et d’accompagner les Foyers Ruraux dans leurs missions au sein des villages. Il s’agit, pour les Foyers Ruraux de créer du lien social, donner accès à la culture, intégrer les nouveaux habitants Nous mettons du matériel à leur disposition. Nous leur offrons un conseil juridique. Ce conseil est utile en particulier pour les Foyers Ruraux qui sont employeurs. Nous mettons en lien les Foyers Ruraux pour qu’ils travaillent ensemble.

Quels sont vos projets?
Nous voulons être disponibles en permanence pour les aider, et apporter notre soutien financier afin de les aider dans leurs actions. Récemment nous avons créé une épicerie associative à Baubigny. Nous avons accompagné le festival amateur de théâtre du secteur beaunois. Nous participerons à des projets culturels et sportifs départementaux, et également européens.

Comment voyez-vous l’évolution de votre fédération dans l’avenir?
La fédération des Foyers Ruraux de Côte d’Or est un des principaux acteurs du monde rural dans le département. Nous continuerons à organiser une politique de développement en lien avec les communes, les communautés de communes, le département. Nous contribuerons à créer du lien intergénérationnel, nous organiserons des manifestations pour que les villageois se rencontrent, nous continuerons à animer des activités sportives et culturelles.

Entre rêve et réalité

DSCN9941
Odile Poux, retraitée, habitante, de Margilley et Colette Raffetin également retraitée, habitante de Neuvelle les Champlitte ont réalisé leur première exposition de photos ensemble à l’office de tourisme.
Ce sont les deux seules chanitoises, membres du Photoeil Club, le club photo de Fontaine-Française. Les deux photographes amateurs ont appris l’art de la photographie, sous la houlette de Guy Berget président de club fontenois. Elles exposent en ce mois d’avril leur travail de l’an dernier. Elles savent maintenant se servir de leur appareil photo avec dextérité. Cette exposition est l’occasion pour elles de présenter des photographies de paysages, du ciel, de l’eau et de la nature en général. Certaines sont de véritables photos d’art présentant le terroir chanitois et des environs.
Elles exposeront plus tard au vide-greniers de Margilley le 29 mai, au vide grenier du camping de Champlitte le 26 juin et à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine les 17 septembre et 18 septembre à Fontaine-Française.
Encadré : Du 1er avril au 30 avril se déroulera l’exposition mensuelle à l’Office de tourisme de Champlitte : « Entre rêve et réalité ». Une collection de photographies réalisées par Colette Raffetin et Odile Poux. Entrée libre le lundi de 14 h à 18 h et du mardi au samedi de 9 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 18 h. Info au 03.84.67.67.19.

Le collège restera ouvert à la rentrée

DSCN9945Les portes ouvertes au collège Leroy Gourhan ont permis de diffuser une information aux parents d’élèves. Le collège restera ouvert à la rentrée. En principe, les élèves qui entrent en sixième cette année devraient pouvoir effectuer leur scolarité à Champlitte jusqu’en troisième, précise un délégué des parents d’élèves. L’effectif est même en hausse cette année, il y aura 127 élèves à la rentrée contre 114 en septembre 2015. A la rentrée 2016, il y aura deux classes de sixièmes, une classe de cinquièmes, deux classes quatrièmes et deux classes de troisièmes au collège de Champlitte. Les nouveaux cycles sont construits en partenariats avec l’école élémentaire. Le temps scolaire sera de 26 heures par semaines. Les élèves auront deux heures de pause méridienne, et auront une amplitude de travail de 6 heures par jour maximum.

Journées de reconstitution historique à la Ferme de la Salle (Auberive) – 52

23450Journées de reconstitution historique à la Ferme de la Salle (Auberive) – 52

L’association GCM-1944 (Groupe de Conservation de la Mémoire de 1944), a le plaisir de vous informer qu’elle organisera la seconde édition des journées de reconstitution historique qui se tiendront du 5 au 8 mai inclus à la « Ferme de la Salle », sur la commune d’Auberive (52). Cette importante manifestation qui se déroulera sur les lieux mêmes du maquis « Max », accueillera plus d’une soixantaine de figurants en tenues d’époque, ainsi que des véhicules militaires de la seconde guerre mondiale (jeeps, dodges, GMC etc).
Plusieurs thèmes seront présentés au public : La population civile, l’armée française de 1940, l’armée d’occupation, les résistants (FFI – FTP), ainsi que l’armée américaine (poste de secours et cantonnement) sans oublier les britanniques : SAS, Royal Air Force… !

Les animations seront nombreuses et variées durant ces quatre jours : expositions de matériel et d’équipements de la seconde guerre mondiale, reconstitutions de scènes et de campements des années 1940 et quelques surprises …
Des visites commentées seront également proposées.
Le samedi 7 mai, repas de la Libération en tenues d’époques (sur réservation uniquement).
Un convoi de véhicules alliés sillonnera les villages voisins.
Cette importante manifestation sera ouverte au public du jeudi au samedi de 10h30 à 18h et le dimanche de 10h à 16h30.
Entrée : 2,50€ (gratuit pour les moins de 16 ans ainsi qu’aux personnes nées avant 1945)

Renseignements, programme et inscription : 06.87.82.14.98

Une belle pêche

DSCN0315
Michel Couturier est le seul exploitant d’étangs de Côte d’Or, il exploite une trentaine d’étangs dont les étangs de Fontaine-Française.

C’est un spectacle peu courant que d’observer la pêche d’un étang, comme celui du Fourneau à Fontaine-Française. Ce travail est réalisé par Michel Couturier et son équipe une fois par an à Fontaine-Française pour chaque étang présent sur le territoire de la commune.
Michel Couturier, soixante-sept ans, habitant de Drambon, est le seul exploitant professionnel d’étangs de Côte d’Or. Ce professionnel, exploite 30 étangs dans le département. Il exploite également des étangs dans le Jura et en Haute Saône. La totalité de la surface de ces étangs représente environ trois cents cinquante hectares au total. Il pêche notamment les deux grands étangs de Fontaine-Française : l’étang Pagosse (pêché en novembre) et l’étang du Fourneau (pêché mercredi dernier). L’étang du Fourneau compte trois tonnes de poissons : essentiellement des carpes, des gardons et des brochets. Les poissons pêchés, sont triés par tailles et par espèces par Michel Couturier et son équipe. Ces poissons vivants sont revendus aux sociétés de pêche pour empoissonner d’autres étangs, des rivières et diverses plans d’eau. Michel Couturier ne pêche pas seul, il pêche avec ses deux employés saisonniers embauchés pour les cinq mois de pêche.
La pêche demande beaucoup de préparation en amont pour l’exploitant professionnel d’étangs. l’étang se vide pendant un long laps de temps. Il faut environ trois semaines pour l’étang du Fourneau, si les conditions météorologiques sont bonnes, il a fallu plus longtemps cette année.  » Il faut vider l’étang en actionnant des vannes de fond, mettre des filets dans la pêcherie. Pour la pêche d’un étang de trente hectares comptant une réserve de deux cents mille mètres cubes d’eau, comme l’étang du Fourneau à Fontaine-Française, il faut plus de quatre heures de travail pour effectuer la pêche. » : précise Michel Couturier. Les poissons sont transportés dans des containers installés sur un camion.
Pour pêcher un étang, il faut de bonnes conditions météorologiques, il ne faut pas trop d’eau, pas trop de pluie, pour que la pêche se déroule dans de bonnes conditions. De belles pièces sont pêchées à l’épuisette, dans de bonnes conditions. Certaines carpes pèsent plus de quatorze kilos.

La course du cœur a enchanté Chazeuil

DSCN0052La course du cœur a enchanté Chazeuil

La population de Chazeuil a été augmentée de 291 coureurs et de 140 bénévoles, le temps du passage de la course.

La Course du Cœur 2016 est la 30ème édition d’une course à vocation caritative et solidaire, organisée par l’association Trans-Forme. Chazeuil était village étape. Cette course a pour objectif de sensibiliser le grand public à la réussite de la transplantation et à la nécessité des dons d’organes. La municipalité a accueilli les coureurs à la salle des fêtes, ils ont pu profiter d’un gouter avant de repartir.
La course du cœur c’est 750 km de course à pied en relais non stop en quatre jours et quatre nuits entre Paris et Bourg Saint Maurice – Les Arcs. Entre 14 et 18 équipes de 14 coureurs dont 1 équipe de personnes transplantées (cœur, foie, rein, moelle osseuse, …), ont participé à cette course, généreusement applaudie par les chazubéens. Plus de 200 communes (dont Chazeuil et quelques villages environnants) ont été traversées par une caravane de plus de 120 véhicules. Ce fut un bon moment pour les supporters locaux. De nombreux cadeaux ont été offerts par la caravane de la course pour les écoliers de Chazeuil qui ont participé à l’opération 10 000 cœurs pour l’hôpital.