Un bien beau geste

DSCN0216Mardi, une remise d’un chèque de 708 € a eu lieu à la boulangerie Cornille à Fontaine Française. Michel Cornille, boulanger a remis ce chèque à Jean-Hervé Catrin, président de association Courir pour Tom et ses amis, en présence de Régis Vigneron, papa de Tom et d’Ellen Prudhommeaux propriétaire de de la Brocantine. Cette somme collectée le 14 aout lors de la vente de 236 miches cuites au feu de bois à la Brocantine à Fontaine-Française. Cette somme a été collectée en faveur du petit Tom, enfant habitant Montigny atteint de la maladie de Pompe ou glycogénose type 2. Cette somme bénéficiera à la famille de Tom et à d’autres familles du secteur du Val de Vingeanne et d’ailleurs, pour les aider financièrement à faire face à la maladie. Jean-Hervé Catrin a confié : « La huitième édition de la Tom Runner, course du Val de Vingeanne se déroulera le 2 octobre à Montigny sur Vingeanne ». Tel :03.80.75.31.44 ou 06.20.89.38.48

L’entreprise Cheminées et poêles Mignotte a ouvert ses portes

Poeles et cheminées Mignotte L’entreprise Cheminées et poêles Mignotte a ouvert ses portes

Vendredi et samedi se sont déroulé les portes ouvertes de l’entreprise Cheminées et poêles Mignotte à Fontaine-Française. D’autres artisans du secteur ont été présents : la marbrerie de Fabien Bonnotte de Fontaine-Française, le garage Cadet Rondi de Fontaine-Française, et la artEba de Dijon.

Rentrée de l’atelier Patch en Vingeanne

Patch en VingeanneRentrée de l’atelier Patch en Vingeanne

Mardi, l’atelier Patch en Vingeanne affilié au club Amitié Rencontre a effectué sa rentrée dans les locaux de la communauté de communes du Val de Vingeanne à Fontaine-Française. L’ atelier Patch en Vingeanne se réuni le deuxième et le quatrième mardi de chaque mois. Patch en Vingeanne s’occupe de la confection de divers objets en textile. Contact : Annick Fournier au : 03.80.75.93.04.

Hommage à Gabriel Badiguez

DSCN9987Mercredi 21 septembre a eu lieu à Frettes, un hommage à Gabriel Badiguez, jeune homme ayant rejoint les Forces Françaises de l’Intérieur (FFI)
Ce jeune résistant, mort pour la France au cours des années de combat de l’armée durant la Seconde Guerre Mondiale, a eu dès sa naissance une vie difficile. En effet, né le 9 avril 1925 à Saint Dizier, de père inconnu, il perd sa maman seulement 8 jours après sa naissance. Bébé, il est confié au service des enfants assistés de la Haute-Marne, ensuite il est placé dans plusieurs familles d’accueil à Vaudremont, Cirey en Blaise, Laneuville, et Voisey. Alors âgé de 15 ans, il arrive à Frettes le 25 avril 1940 chez Alexandre Mille en contrat de placement. Il ne quittera plus la localité. Début septembre 1944, son contrat de placement étant échu, il décide de rejoindre le maquis de Bussières.
Le 13 septembre 1944, il est chargé de conduire un pli de Frettes à la ferme de Montrecourt en Haute-Marne sur la commune de Grenant, où se trouvent regroupés les maquisards. Pour réaliser sa mission, il doit se déplacer par les champs et en forêt. Au retour de sa mission, il est repéré par les allemands qui l’abattent.
Son cadavre ne sera découvert que le 20 septembre 1944 par René Jeannot, agriculteur au lieu dit Prémontois à Belmont en Haut-Marne. Il est alors inhumé au cimetière de Frettes dans la tombe qui a été récemment restaurée.
Le 1er février 1945, le tribunal civil de première instance de Langres statuera et fixera la date de décès le lendemain du jour de sa découverte soit le 21 septembre 1944. le tribunal demandera au maire de Belmont de transcrire le décès sur le registre des actes de décès de la commune et de transmettre copie au mire de Frettes.
Sur proposition du ministère des armées du gouvernement de la République, par décision numéro 249 du 13 juillet 1946, une citation à l’ordre de l’armée lui sera décernée. Ce jeune volontaire des FFI qui est décédé en accomplissant une mission de liaison avec un maquis s’est vu décerné à titre posthume la croix de guerre avec palme.
Le 18 mai 1950, Marcel Caillet, maire de Frettes a inauguré une plaque apposée au monument aux morts de Frettes, et le nom de Gabriel Badiguez sera inscrit sur le monument aux mortes de Belmont.
Ce jeune homme arrivé à Frettes par le jeu des placements en famille d’accueil n’a pas hésité à se lancer dans la guerre à l’occupant malgré son jeune âge. Son abnégation, sa fidélité aux valeurs de la Nation et son courage sont des valeurs reconnues par tous. Il a laissé sa vie pour la France libre.
Sa mémoire a été célébrée pour se souvenir de son sacrifice pour la patrie, grâce à la volonté de quelques habitants de Frettes en particulier Daniel Hartmann. Une gerbe a été déposée mercredi sur sa tombe mercredi par Gilles Teuscher, maire de Champlitte, en présence d’Alain Blinette, conseiller départemental et de nombreux portes drapeaux venus de Haute Marne et de Haute Saône.

Une réussite pour le Phot’œil Club

Photos expoUne réussite pour le Phot’œil Club

Les visiteurs ont pu apprécié le talent des photographes amateurs qui ont su se perfectionner grâce au Phot’oeil Club de Fontaine Française

Samedi et dimanche, dans les écuries du petit château à Fontaine-Française s’est déroulé la cinquième exposition de Phot’œil Club de Fontaine Française. Le Phot’œil Club est affilé au club Amitié Rencontre, et est animé par Guy Berget. Le Phot’œil Club compte vingt-cinq photographes amateurs, parmi eux vingt-trois personnes ont choisi d’exposer quatre-vingt douze photos. Au départ le Pho’œil Club comptait sept photographes. Le Phot’œil Club compte deux groupes de deux niveaux différents. Cette année les lignes étaient à l’honneur dans le travail des photographes. Les photos exposées reflètent la sensibilité des photographes. Le savoir et la passion des photographes transparaissent à travers leurs œuvres. Les élèves de l’école maternelle et de l’école élémentaire du pôle scolaire ont visité l’exposition du Phot’oeil Club . Le photographe a eu le plaisir de fixer l’image et le visiteur a eu le plaisir de la regarder. Cette exposition sera visible prochainement à l’Hôtel Dieu de Gray (70). Une tombola a été organisée, le gagnant, tiré au sort a reçu l’œuvre de son choix.

Les photographes qui ont exposé leurs œuvres témoignent :

Benoit Py d’Arc les Gray anime l’atelier de photographie avec Guy Berget :
« La photo, c’est pour moi une passion depuis 30 ans. J’ai débuté avec de l’argentique. J’ai fait des voyages-photos au Maroc, et au centre de la France. J’ai participé un stage-photo à Paris, et j’ai affiné mes connaissances. J’ai ouvert mon propre studio à Arc les Gray (70) »

Martine Blot de Fontaine-Française : «Guy Berget m’a initié à la photographie. Maintenant je suis mordue de photo. C’est ma passion. J’aime crée quelque-chose. J’aime la photo d’art, la photo créative, pensée et élaborée, je me suis perfectionné. »

Alain Verger de Villecomte :
«Jeune, j’ai pratiqué la photographie, puis je me suis consacré à la peinture. Je me suis remis à la photographie avec mon épouse, elle aussi photographe amateur. J’ai rencontré les membres du Phot’œil club au Creux Bleu à Villecomte. Grâce au Phot’œil Club, j’ai amélioré ma technique. »