Fête des morts mexicaine à Champlitte

Samedi 29 octobre : Fête des morts mexicaine à Champlitte au château organisée par l’Office de tourisme et ses partenaires.

Maquillages au château de 14 h à 17 h.

Après-midi jeu avec le centre ludique d’utilité collective (CLUC). De 14 h à 18 h. Ouvert à tous à la salle polyvalente.

Remise des flambeaux et des lampions à 18 h à l’office de tourisme (pour tous les publics). Grande parade des morts au flambeau et concours de vitrines.

Goûter au château vers 18 h 30.

Projection du film « L’étrange Pouvoir de Norman » aux alentours de 19 h au château.

Fontaine-Française : Les anciens combattants d’Afrique du Nord perpétuent le devoir de mémoire

serge-goudier
Fontaine-Française

Les anciens d’Afrique du Nord perpétuent le devoir de mémoire

Le comité local de Fédération nationale des anciens combattants d’Afrique-du-Nord (Fnaca) se sont réunis, l’un des membres du bureau de cette association s’est exprimé.

Vendredi a eu lieu l’assemblée générale du comité de la Fédération nationale des anciens combattants en Algérie (Fnaca) du Val de Vingeanne. Serge Goudier, secrétaire est une des chevilles ouvrières du comité. Serge Goudier, habitant de Montigny sur Vingeanne, est âgé de 81 ans. Il a servi la France, en Algérie de 1956 à 1958. Il répond à nos questions.

Quel est le rôle de votre association ?
Il s’agit de défendre les anciens combattants de la guerre d’Algérie ou les personnes qui ont combattu en Tunisie ou au Maroc. Les intérêts des veuves d’anciens combattants des anciens combattants décédés sont également défendus. Nous perpétuons le devoir de mémoire des conflits en Afrique du Nord.

Quel est votre rôle dans le comité ?
Je rédige les convocations. Je participe à l’organisation de l’assemblée générale avec le trésorier Daniel Foissotte et le président de l’association Michel Apert. Au niveau du département et au cœur du Val de Vingeanne, nous préparons la cérémonie du 19 mars. En 2017, cette cérémonie se déroulera à Fontaine-Française. Cette cérémonie a lieu afin de commémorer le cessez le feu en Algérie qui a eu lieu le 19 mars 1962.

Comment voyez-vous l’avenir ?
Nous sommes là pour perpétuer la mémoire des anciens combattants d’Afrique du Nord. Au comité de la Fnaca du Val de Vingeanne, nous sommes maintenant des personnes âgées. La moyenne d’âge est de 80 ans. Dans quinze ans, il n’y aura plus guère d’adhérents. Nous comptons 43 adhérents actuellement au comité de la Fnaca du Val de Vingeanne.

Info Tél. : 03.80.75.93.54 ou 03.80.75.93.27

Un moment musical fort apprécié à Fontaine-Française

dscn0059Un moment musical fort apprécié

Un beau moment musical a été fort apprécié par les enfants de l’accueil de loisirs de la communauté de communes du Val de Vingeanne.

Mercredi, dans les locaux rénovés de l’ancienne école élémentaire, à Fontaine-Française, l’école de musique du Mirebellois est venue offrir un moment musical aux enfants de l’accueil de loisirs de la communauté de communes du Val de Vingeanne. Les musiciens étaient accompagnés au piano par Frédérique Chevallier -Jehanno. Différents morceaux ont été interprétés par les élèves de l’école de musique afin de présenter différents instruments : ( guitare, violon, piano, flute traversière, et accordéon, hautbois, clarinette, saxophone, trompette, trombone. ). Les enfants ont pu entendre différents morceaux : ( « Tri Martolod », morceau traditionnel breton, et « La Colegiala », morceau traditionnel colombien etc….) C’était la première fois que le école de musique du Mirebellois venait à Fontaine-Française.
En raison de la fusion des communautés de Val de Vingeanne avec la communauté de communes du Mirebellois, imposée par l’État, les enfants du Val de Vingeanne pourront prochainement s’inscrire à l’école de musique dans les mêmes conditions et aux mêmes tarifs que leurs camarades du Mirebellois. Les enfants du secteur du Val de Vingeanne , pouvaient déjà rejoindre l’école de musique du Mirebellois mais pas aux mêmes tarifs que les enfants de la communauté de communes du Mirebellois.
Ce moment musical était l’occasion de donner envie aux enfants de l’accueil de loisirs de la communauté de communes du Val de Vingeanne d’adhérer à cette école de musique, qui sera aussi la leur à partir du premier janvier 2017, lorsque la fusion entre la la communauté de communes du Val de Vingeanne et la communauté de communes du Mirebellois sera effective.

Fontaine Française : La mémoire du Terroir

dscn9996La mémoire du Terroir

Jean Pierre Bernardet, colonel en retraite, est féru d’histoire, il est président de la Société Historique de Fontaine-Française (SHTRFF).

Jean-Pierre Bernardet préside la SHTRFF, une société animée par le gout de l’histoire locale. Rencontre
Jean Pierre Bernardet, 74 ans, est doté d’une solide formation. Scolarisé tout d’abord chez les frères des écoles chrétiennes à Saint Joseph à Dijon, en 1954, il rejoint l’école militaire préparatoire technique de Tulle (19), ensuite il rejoint Fontainebleau,, où le suit le peloton de sous-officier, et rejoint Le Mans pour préparer le concours des élèves officiers d’active. Il est reçu et revient à Fontainebleau pour suivre le cursus d’officier de l’armée française (troupes coloniales). En 1965 sa première affectation à Dinan (22). A la suite de nombreuses affectations en France et à l’étranger et de 19 déménagements, il termine sa carrière militaire en 1993, comme délégué militaire à Macon (71), au grade de colonel. Il fait alors valoir ses droits à la retraite. Ce parcours lui a forgé le caractère et donné le gout des responsabilités, ce qui lui servira toujours dans ses activités. Enfin, une opportunité mène sa famille à Fontaine-Française.
Parrainé par Madeleine Goguey, il devient adhérent de la SHTRFF (alors dirigée par Olivier Corberon) en 1996 et est devenu président en 2006 après le décès de Michel Carpentier. Le gout de l’histoire et de la convivialité l’ont amené à ce poste.
‘Mon but est de faire perdurer l’action du docteur Berger qui a fondé la SHTRFF, qui était à la fois humaniste et avant-gardiste en se lançant dans la recherche des souvenirs et des beautés touristiques, plus positives et moins décevantes que toutes les polémiques qui nous environnent. Il s’agit également de laisser une traces pour les chercheurs à venir afin qu’ils puissent faire avancer leurs travaux. » : confie Jean-Pierre Bernardet
 » Nous avons beaucoup de projets pour Terroir la revue de la SHTRFF. Le numéro 154 comprendra l’histoire des rues de Fontaine-Française des origines à nos jours. De nombreux autre sujets sont à l’étude : les édifices religieux, les sources, les monuments aux morts du Val de Vingeanne, les commerçants de Fontaine-Française, la flore et la faune sauvage locale et le patrimoine local en général. » : précise le président de la SHTRFFF

Samedi 26 novembre à 18 heures à la salle polyvalente de Fontaine-Française se déroule l’assemblée générale de la SHTRFF.