Le presbytère est à vendre à Chazeuil

Le presbytère de Chazeuil, si l’on en croit la date marquée sur la porte d’entrée, daterait de 1840. La commune de Chazeuil vend ce bâtiment, car elle ne pourrait pas le restaurer.

Le presbytère de Chazeuil est une bâtisse, pleine de charme. Cependant, d’importants travaux sont nécessaires afin de restaurer ce patrimoine communal. « Le précédent locataire a quitté les lieux en 2003-2004. Une étude a été réalisée par un cabinet d’architecte. La restauration du presbytère couterait 650 000 €. Des subventions pourraient être obtenues. Cependant la somme prise en charge par la commune serait trop élevée. Trois logements auraient été réalisés. Toutefois les loyers ne seraient pas venus compenser le montant des emprunts. Le conseil municipal a donc décidé de vendre le presbytère pour 150 000 €. » : précise Valéry Gogat maire de Chazeuil.
Des habitants de Chazeuil, ont visité la cure. Mais ces derniers ne se sont pas résolus à l’acheter, rebutés par l’ampleur des travaux. Couverture, zinguerie, portes et fenêtres, plomberie, chauffage, isolation, seront à réaliser. « Le bâtiment est dans son jus. Le presbytère comporte 9 pièces sur une surface de 380 m2, avec combles aménageables, et des dépendances, une cour et un jardin, il y a même un four à pain à restaurer lui aussi. » : ajoute Valéry Gogat
Le nouveau propriétaire aura une servitude de tour d’échelle, il est nécessaire de passer sur la propriété pour réaliser des travaux sur l’église saint Symphorien qui est voisine. Un accès au clocher existe également depuis le presbytère, or cela ne constitue pas une servitude, un autre accès existe depuis l’église.
L’environnement du presbytère va changer. La commune de Chazeuil a pour projet d’aménager la place de la mare. De plus, les fonts baptismaux et la toiture de la sacristie pourraient faire l’objet de travaux dans l’avenir.

Les éventuels acheteurs du presbytère peuvent contacter la commune au 03.80.75.51.66

2 commentaires sur “Le presbytère est à vendre à Chazeuil

  1. Il y avait beaucoup de travaux à effectuer à la cure de Sacquenay, la commune a décidé de vendre le presbytère à un particulier quelques années après le décès du prêtre de la paroisse le père Duplessis, denier curé de Sacquenay qui est mort en 1988.

    La cure de Montigny sur Vingeanne a été vendue par la commune de Montigny Mornay Villeneuve à la fin des années 90 à un particulier, après le décès de l’abbé Colson en 1998 qui était le dernier prêtre de la paroisse. Cette vente a été effectuée car il y avait de trop de travaux à effectuer sur le presbytère de Montigny pour installer des logements sociaux.

    Le presbytère de Saint Maurice sur Vingeanne a été vendu en février 2001, par la commune, à un particulier, car il y avait trop de frais pour réaliser des logements locatifs dans la cure.

    La cure de Bèze est une ancienne maison, ayant abrité entre autres le chanoine Kir de 1910 à 1924 et le dernier curé de Bèze, l’abbé Gilon. A Bèze, la cure a été vendue à un particulier par la commune en 2001, puis rachetée par la commune en 2010 pour y établir notamment la mairie. Le permis de construire pour la réhabilitation de la cure, la passerelle prévue sur la Bèze, et le jardin médiéval attenant à la cure est en cours

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s