Le Foyer Rural de Chazeuil présente son calendrier

Le comité du foyer rural s’est réuni pour travailler sur trois évènements importants de sa saison.

En premier lieu, les membres du comité ont préparé les détails de la soirée théâtre et chant choral du samedi 11 mars. Ce soir là, les chorales « Si ça vous chante » et la « Chorale du Tertre », sous la direction de Julien Schwartz présenteront un aperçu de leur répertoire, avant que la troupe des « Mirbias », de Mirebeau sur Bèze, ne présente la pièce de Labiche « La poudre aux yeux ».

Ils ont ensuite fait le point sur le voyage à Guédelon, au chantier médiéval, le dimanche 14 mai (inscriptions, renseignements au 03 80 75 72 66).

Pour finir, ils ont travaillé sur le concert de chorales qui aura lieu le samedi 20 mai à Fontaine Française, à l’occasion duquel le Foyer rural a invité la chorale « Au gré du vent » de Chalindrey, évènement qui pourrait réunir sur scène quelques quatre-vingt choristes.

Moments magiques à la Chèvrerie de Clos Thomas.

Les mois de janvier et février sont des mois importants dans la vie de la chèvrerie. C’est la période où après une gestation de 5 mois la majorité des chèvres du troupeau mettent bas. Rencontre avec Jean-Charles Monget propriétaire de la chèvrerie du Clos Thomas à Saint Maurice sur Vingeanne

Cette année Jean-Charles a vu la deuxième naissance de quadruplés de sa carrière de chevrier. Il revient sur cette période riche en émotions et très intense.
« 2 mois avant la naissance les chèvres sont taries afin de permettre aux chevreaux de se développer, pour mettre les mamelles au repos et aussi pour la préparation de la phase colostrale (le colostrum est le premier lait). Je leur donne une alimentation moins riche en azote mais plus en protéine, avec des graines, du foin et des minéraux. »

Une période très intense

Durant cette période Jean-Charles est très présent à la ferme, ne pouvant assurer les marchés, mais la ferme reste ouverte on peut parfois assister à une naissance. « Les visiteurs sont émerveillés par la naissance d’un biquet. 3 à 4 jours avant la naissance, j’observe les premiers signes de la mise bas. J’isole la chèvre, dans un enclos avec beaucoup de paille, quand cela est possible, d’ailleurs la chèvre recherche l’isolement, et si je n’ai pas vu les signes annonciateurs, elle s’isole du troupeau et se met dans un coin de l’enclos. » Lors de la naissance, la chèvre se couche, les pattes avant et la tête du chevreau apparaissent. « La chèvre lèche alors son chevreau pour le sécher, je laisse les cabris 8 jours avec leur mère, pour qu’ils profitent du colostrum. Ensuite ils sont nourris avec du lait de chèvre reconstitué. Après la naissance de tous les petits d’une chèvre (entre 1 et 3) je vérifie la délivrance qui doit être faite dans les 24 heures. »

Instants magiques

La ferme accueille tous les jours des visiteurs « Je vois actuellement la deuxième génération de visiteurs, les enfants qui venaient avec leurs parents à mes débuts, viennent maintenant avec leur enfants. Ils sont heureux de revenir avec leurs enfants pour donner le biberon aux cabris. » poursuit Jean-Charles.

Du lait toute l’année

A la ferme du Clos Thomas, il existe une deuxième période de mise bas, Jean-Charles a en effet réussit à décaler une partie de son troupeau, lui permettant d’avoir du lait toute l’année : ‘J’ai recréé les conditions de la période naturelle de reproduction en plaçant une partie du troupeau à la lumière puis au noir, on appelle cela le désaisonnement.  »

Jean-Charles est présent le matin sur les marchés suivant : Mardi : Champlitte (70), Mercredi : Mirebeau, Vendredi : Messigny, Samedi: Fontaine Française. La vente à la ferme a lieu tous les jours de 16 h 30 à 19 heures. Les enfants peuvent donner le biberon aux cabris à 16 h 30 à la chèvrerie de Clos Thomas à Saint Maurice sur Vingeanne