Le mât anémométrique de Fouvent a été démonté.

Les mâts anémométriques sont aujourd’hui légion dans notre paysage, témoins de la multiplication des projets d’implantation de parcs éolien.
Celui de Fouvent Saint Andoche a été démonté.
Installé en novembre 2015, il avait pour objectif d’affiner les mesures de vent, durée, vitesse, orientation, des mesures hygrométriques aussi.
Le gisement anémométrique du mont Champôt était connu depuis toujours et jugé très favorable mais les financeurs qui vont investir des sommes considérables dans les aérogénérateurs souhaitaient avoir des données plus précises.
En un an et demi le mât a pleinement rempli son rôle, les données fournies sont maintenant suffisantes.
Il était donc logique de le démonter.
Son montage, entièrement fait à la main, avait été spectaculaire, un ouvrier, surnommé le « singe », avait superposé un à un les 33 modules qui composent le mât à l’aide d’une simple potence fixée chaque fois au dernier module installé pour terminer à 100m de hauteur. Personnes sujettes au vertige s’abstenir!
Spectaculaire, le démontage l’a été tout autant.
Les modules ont été retirés un par un toujours avec le même système de potence et descendus au sol par de simples poulies
Les élingues étaient détachées au fur et à mesure.
En deux jours l’affaire était menée et le mât prêt à repartir dans le Cher pour y être implanté.
C’est une étape de plus qui est franchie dans le projet éolien de Fouvent, le plus ancien de Haute Saône.
Lancé en 2005 il approche cette fois de son aboutissement.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s