La préhistoire à Fouvent une conférence très réussie.

La préhistoire à Fouvent, une conférence très réussie.

« Passionnant »

C’est le qualificatif qui est venu à l’esprit de chacun à la fin de la conférence sur la préhistoire à Fouvent à laquelle ont assisté près de 100 personnes.
Jamais la salle communale n’avait connu une telle affluence, elle était comble.
Les gens passionnés sont souvent passionnants et ce fut le cas d’Agnès Lamotte, Maître de conférences à l’université de Lille qui a su exposer avec un enthousiasme rare et communicatif comment notre région avait été peuplée il y a près de 400 000 ans par les hommes de Neandertal venus d’Afrique, comment il y a 50 000 ans ils avaient cédé leur place aux hommes de Cro-Magnon dans un climat glaciaire et en ayant à faire face à une faune féroce de hyènes, de lions des glaces deux fois plus gros que ceux que nous connaissons, de loups, d’ours.
Le mammouth aussi était omniprésent, le Fouvent de l’époque en est considéré comme le principal habitat en France.
Et c’est de Fouvent que l’histoire de la paléontologie moderne a démarré au début du 19ème siècle. Un habitant qui voulait creuser une cave derrière sa maison eut la surprise de découvrir une série d’ossements et de dents qui lui étaient totalement inconnus. L’instituteur qui était considéré comme un savant dans le village en référa au préfet, et c’est ainsi que Georges Cuvier, l’inventeur de la paléontologie moderne fut sollicité pour identifier les ossements et les dents.
Les premières fouilles, commencèrent alors, il y a plus de deux siècles.
En 1992, Gilles Huguenin, à qui Agnès Lamotte a rendu un hommage très émouvant, relançait une campagne de fouilles à l’entrée de Fouvent le Bas.
Un travail minutieux qui a duré 3 ans et qui a porté ses fruits.
Les découvertes ont été extrêmement importantes avec entre autres des défenses de mammouths en bel état de conservation, après près de 30 000 ans.
Mais le site n’a pas livré tous ses secrets, il pourrait être le plus important de France et laisse rêveurs les spécialistes.
Si bien que les recherches pourraient être relancées avec pourquoi pas cette fois des retombées touristiques.
Parallèlement une exposition très documentée et pédagogique reprend le thème de la conférence à la Maison du Patrimoine de Bourguignon les Morey jusqu’en novembre.
Elle vaut la visite.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s