Fontaine-Française : un tailleur de pierre qui ne laisse pas de marbre

Fontaine-Française : un tailleur de pierre qui ne laisse pas de marbre
Fabien Bonnotte, tailleur de pierre et marbrier, s’est installé en 2015 à Fontaine-Française, dans les locaux de l’ancien centre de secours
Un tailleur de pierre et marbrier a pris ses quartiers dans la commune. En effet, Fabien Bonnotte s’est installé dans les locaux de l’ancien centre de secours. L’artisan souhaite par le futur racheter le bâtiment afin d’installer une chambre funéraire. Rencontre.

Quel est votre parcours pour professionnel ?

« J’ai obtenu un CAP de tailleur de pierre. J’ai choisi cette filière car, dans ma famille, la taille de pierre est une tradition. Mon arrière-grand-père, puis mon grand-père et mon père étaient de la profession. Avant de m’installer à mon compte comme artisan, j’ai été salarié dix ans en Haute-Marne. »

Quelles sont vos principales réalisations ?

« Mes principales réalisations sont dans le domaine funéraire. Je ne travaille pas dans le secteur du bâtiment ni pour les monuments historiques. J’interviens dans la ­région de Fontaine-Française, Champlitte (70), Gray (70), Langres (52) et ­exceptionnellement sur Besançon (25). Car plus on fait de kilomètres et plus les frais augmentent. Je préfère rester dans mon secteur. Je travaille la pierre et j’importe le granit. Je réalise des monuments funéraires personnalisés. Je partage la tâche avec Céline Petitfourt, ma ­compagne, qui est présente tous les après-midi au secrétariat. »

Quel conseil donneriez-vous à un jeune qui souhaite se lancer ?

« C’est dur d’être artisan aujourd’hui. Il faut aimer travailler dehors et par tous les temps. Le domaine de la marbrerie funéraire est particulier. Il faut prendre en compte que l’on est en ­contact avec des ­familles en deuil. »

2 commentaires sur “Fontaine-Française : un tailleur de pierre qui ne laisse pas de marbre

Les commentaires sont fermés.