Nos P’tits Bals perdus

Nos P’tits Bals perdus
Un livre sur les fêtes à la campagne
Titre : Nos P’tits Bals perdus
Auteur : Pascaline Kromicheff (www.delavoixauchapitre.fr)
Publié en marge de tout circuit d’édition.

Sujet : il s’agit d’une collecte de plus de 50 témoignages de personnes et de familles qui ont vécu la grande période (1930-1990) des fêtes de village et des bals montés (c’étaient des bals ambulants qui se déplaçaient de village en village pour faire danser les gens lors des fêtes patronales, à la campagne).

Les témoins sont : des musiciens, des forains, des entrepreneurs de bals (un métier qui a disparu au début des années 2000), des amoureux de la danse et acteurs du divertissement populaire. Il y a quelques surprises, comme le témoignage de Catherine Troubat, des Anis de Flavigny, et de Patrice Gélis, propriétaire et directeur de Nigloland…

Le lieu : c’est un livre « local » : les gens qui racontent leur histoire sont originaires du nord de la côte-d’Or, majoritairement. Mais il faut savoir que ce phénomène des bals ambulants a marqué de nombreuses régions de France.

Le plus : aucun autre livre n’est consacré à ce sujet !

« Nos P’tits Bals perdus », c’est le portrait d’une époque.
Plus de cinquante personnes témoignent, photos à l’appui, de ces moments « hors du temps » passés sur les fêtes foraines à la campagne et dans les bals montés. Entrepreneurs de bals, forains de tous les âges, musiciens, clients, élus et bien d’autres encore ont confié leur histoire et leur point de vue à Pascaline Kromicheff, collectrice de mémoires dans le Châtillonnais en Côte-d’Or.
Ils lui ont offert un tour sur le manège de leur vie afin qu’elle vous emmène, cher lecteur, dans les coulisses d’un univers dédié au divertissement, à la fête, à la musique, à la danse et au plaisir des rencontres. Entre nostalgie d’un temps déjà révolu, témoignages sur les problématiques et l’évolution de ces métiers hors-normes, et objectivité du constat – cette époque est sur le point de s’achever – ce livre entend rassembler les générations autour du souvenir partagé des moments heureux, tout simplement.

« Nos P’tits Bals perdus – Du temps où la campagne faisait la fête tous les dimanches… » par Pascaline Kromicheff 188 pages en couleur, format 24 cm x 24 cm, 414 photos et documents.

« Précisions à ceux qui veulent se procurer le livre au plus vite (c’est vrai que les commandes arrivent nombreuses).
– Pour ceux qui habitent la Haute Côte-d’Or, il sera bientôt en vente (29 euros) lors des dédicaces annoncées ainsi que dans plusieurs points sur le Châtillonnais et dans l’Auxois, à partir du 6 ou 7 décembre : Librairie Majuscule, Intermarché, Office de Tourisme, tabac La Civette, station-service Avia, ainsi qu’au musée Ampélopsis à Massingy et aux Anis de Flavigny à Flavigny-sur-Ozerain. A Dijon chez Cultura et à la librairie Grangier, mais je ne sais pas encore à partir de quand…
– Pour les autres, ceux qui habitent loin, pour recevoir un livre c’est très simple : il suffit de m’envoyer un chèque de 35 euros (29 + 6 euros de frais de port) à l’adresse suivante : Pascaline Kromicheff – 2 rue du Four – 21400 PUITS. Chèque à mon nom. Précisez bien l’adresse d’envoi exacte et le nom pour la dédicace par écrit sur un papier car je reçois énormément de messages et de commandes… Il ne s’agit pas de se tromper ! Bonne journée Merci de votre confiance. » : précise Pascaline Kromicheff.

Un commentaire sur “Nos P’tits Bals perdus

Les commentaires sont fermés.