Les deux meuniers et le minotier

Les deux meuniers et le minotier
Il était dans un bourg paisible
Deux meuniers faisant leur possible
Ils avaient chacun leur clientèle
Et ne tiraient pas sur la ficelle
Ils vivaient à leur aise
Leur humeur n’était pas mauvaise
Ils avaient une franche rivalité
Ils étaient du même métier
Et savaient s’entraider
Un jour vint un minotier
Il connaissait son affaire
Il avait tout pour plaire
Il était moins cher
Il leur dit très chers
Oh je le jure ne moudrai pas de blé
Oh les deux confrères étaient appâtés
A l’ouverture, de la minoterie,
Il y avait toute la gentry
On y présenta de la farine
On ne craignait pas la ruine
Les meuniers rassurés par des promesses
Furent bientôt en détresse
Le minotier ne vendait pas de blé
Mais il a les deux compères en fariné
Plus malin, il vendait du pain
Bien médusés étaient les deux compains.
Luis de Montmajour.