La pôchouse.

La pôchouse.
La pôchouse se prépare au vin blanc et non au vin rouge.
Employez au minimum quatre ou cinq sortes de poissons. Des poissons à chair maigre : brochet, perche, sandre, et des poissons à chair grasse : anguille, tanche ou carpe.
Couper les poissons en morceaux.
Mettez cinquante grammes de beurre dans une sauteuse.
Dès que le beurre est fondu, tapissez le fond de la casserole avec de l’ail et des échalotes coupés en morceaux.
Assaisonnez selon votre gout.
Faites revenir très légèrement et disposez les morceaux de poissons dessus avec un bouquet garni.
Mouillez avec le vin blanc, couvrez, portez à ébullition.
Flambez, puis puis liez la sauce avec du beurre manié.
Laissez mijoter 20 minutes environ.
Disposez les morceaux de poissons dans un plat creux.
Passez la sauce au chinois et nappez le poisson.
Garnissez le pat avec des croutons frits et frottés à l’ail.

Une nouvelle entreprise est née.

Une nouvelle entreprise.

Jérome Bouillot, 32 ans, habitant de Dampierre et Flée depuis 5 ans, est installé comme entrepreneur de travaux publics au sein de ce village depuis le 1er avril. Auparavant il a été conducteur d’engin dans une petite entreprise de travaux public pendant 8 ans en Saône-et-Loire, puis conducteur d’engin chez Eiffage Route pendant 6 ans.
« J’ai décidé de me mettre à mon compte, c’est le début de mon activité. Il y a peu de concurrence sur l’ancien canton de Fontaine-Française. » : précise le jeune entrepreneur de travaux publics
Ce dernier effectue des travaux d’assainissement chez les particuliers, et du terrassement pour les maisons avec son tracto-pelle. Il effectue des travaux en location avec chauffeur pour les grands groupes. Actuellement il travaille comme prestataire chez Roger Martin Besançon.

Contact : 06.87.34.60.43.

Sainte Pétronille, sainte Pierrette, et Visitation de la Sainte Vierge.

Sainte Pétronille, sainte Pierrette, et Visitation de la Sainte Vierge.
Pluie de sainte Pétronille, change raisin en grapilles.
Eau de sainte Pétronille, change le raisin en grapille.
Quand il pleut le jour de sainte Pétronille, c’est que la sainte mouille sa guenille.
S’il pleut à la sainte Pétronille, les raisins deviennent grappilles, ou tombent en guenilles.
S’il pleut le jour de sainte Pétronille, le blé diminue jusqu’à la faucille.
S’il pleut à la sainte Pétronille, pendant quarante jours elle trempe ses guenilles.

La soupe aux herbes.

Allez dans votre jardin, cueillez l’oseille, le cerfeuil et éventuellement la ciboulette.
Faites revenir ces herbes avec du beurre, au préalable vous les avez lavées, égouttées, et ciselées.
Lorsque les herbes blondissent légèrement, verser de l’eau dessus dans une cocotte en fonte et faites bouillir.
Servir avec des croutons aillés et vous ajoutez de la crème selon votre gout.

Les semences en questions de la terre à l’assiette.

Les semences en questions de la terre à l’assiette
Les semences en questions de la terre à l’assiette par Catherine Flohic est une ne enquête en 40 rencontres et entretiens autour de la question des semences, de la terre à l’assiette.
Pourquoi ce livre ?
Les semences, la plus infime unité de vie, sont le premier maillon de la chaîne alimentaire et elles sont menacées.
En un siècle, 75% de la biodiversité des légumes, des fruits et des céréales, ont disparu.
Comment ?

Les grands semenciers et industriels de l’agrochimie ont la main mise sur les semences, ils ont créé les hybrides, les OGM et aujourd’hui les faux OGM.
Quand ?

Dès aujourd’hui les conséquences destructrices de l’agriculture conventionnelle sur les sols, sur la biodiversité, et sur la santé des agriculteurs et des consommateurs peuvent être inversées. Des résistances s’organisent : agroécologie, permaculture, semences paysannes, circuits courts, accords maraîchers-cuisiniers.
Les semences en questions est un livre sans précédent qui analyse les véritables enjeux de l’agriculture, du développement des biotechnologies et des semences, l’essor du bio et l’économie, et la santé et le plaisir du bien manger.
Savons-nous quels légumes et fruits nous mangeons ?

Que savons-nous de la disparition des terres agricoles, de l’érosion des sols, et de la perte de la biodiversité ?

Quels sont les acteurs de l’agrochimie et de la croissance à tout prix ?

Quelles solutions, quels engagements pour aujourd’hui ?
De la terre à l’assiette, en six chapitres : terre, graines, cultures, distribution, goût, engagements.

Deux ans d’investigations, de reportages en 40 rencontres, 560 pages, et 800 photographies, un livre illustré, conçu comme un documentaire, avec des maraîchers, des scientifiques, des semenciers, des représentants de l’agroalimentaire, de la distribution, des cuisiniers, des politiques.

Les semences en questions est le premier ouvrage à réunir toutes ces interrogations et à proposer quelques réponses pour l’avenir.

Chanter pour Caly.

Chanter pour Caly.

Lundi, à la salle Frédéric Lescure, de Selongey, a eu lieu l’évènement, Chanter pour Caly. Ce concert a été donné par les élèves du collège Champ Lumière de Selongey au profit de l’association Le sourire de Caly. La totalité des bénéfices sera reversée à cette association.