Art’Mistice – Vision d’artiste

Art’Mistice – Vision d’artiste.

Il s’agit d’une exposition pour commémorer le centenaire de l’armistice 1918. C’est une exposition de maquettes réalisées par l’artiste Philippe Duwald retraçant les années de guerre.
Cette exposition d’art singulier constituée de maquettes, créées uniquement à partir d’objets de récupération et de trouvailles du quotidien, ne contiendra aucun vestige ou document historique. Il s’agit d’une création complète représentant environ 1 000 heures de travail et retraçant, dans les 400 m² de la salle des congrès, les 5 années de guerre en France. Les scènes exposées pourraient se passer n’importe où. Il ne s’agit pas là de parler d’un moment précis de la guerre ou d’un lieu particulier, il s’agit de parler d’hommes, de femmes, d’enfants, de familles pendant cette longue période. Cette partie de l’histoire touche tout le monde. Il est important de ne pas oublier et que les nouvelles générations sachent ce que leurs aïeux ont pu vivre.
Cette exposition aura lieu salle des congrès à Gray du 5 au 18 novembre de 14 à 19 heures et sur rendez-vous le matin.

Publicités

Des artistes d’un jour.

Des artistes d’un jour.
Ce samedi, Caroline Desnoëttes au musée des Arts et Traditions Populaires de Champlitte, a eu le plaisir de faire entrer le public, dans son univers le temps d’une visite insolite. Actuellement exposée au musée des Arts et Traditions Populaires de Champlitte dans le cadre de l’exposition « Murs et Merveilles », Caroline Desnoëttes est une artiste plasticienne spécialisée dans la création d’œuvres en papier.
Une de ses œuvres, Panoramax, célèbre la Nature dans tous ses états en allant à la rencontre de créatures hybrides « homobestiaplanta ». Un tête-à-tête singulier, comme un cabinet de curiosités, va vous raconter le probable et l’impossible, le trouble et l’intense, l’évidence et l’insensé. Cette visite insolite « hybridessante » a interrogé les écosystèmes et l’imaginaire, et a rappelé au public que chaque être vivant fait partie du vivant combinant hasard et nécessité.
L’atelier a permis aux participants d’effectuer une activité ludique sous la houlette, de Caroline Desnoëttes. Découpage, collage, dessin, ont servi aux artistes d’un jour afin de réaliser des œuvres d’arts uniques révélant leur côté sauvage. Les personnes ont été photographiées et ont découpé leur image, ils ont réalisé une hybridation avec des photos de végétaux et d’animaux préalablement découpées. Les œuvres d’art ont ensuite été rendues aux artistes en herbe.