Le gohst writer.

Le gohst writer
Il est tombé amoureux d’un fantôme. Il s’est fait suaire.
C’était un écrivain fantôme, il nous fait braire.
Prêteur de plume, il avait voix au chapitre.
Cet artisan des mots aimait faire le pitre.
Le fantôme littéraire était en fait un nègre.
Il était inconnu, toutefois il n’était pas aigre.
D’autres signaient les livres, écrits par lui.
Ces ouvrages lui rapportaient des louis.
Quelques millièmes pas grand-chose
Nègre littéraire, c’était sa cause.
Il rêvait tout haut à un Abraham Lincoln
Ce n’était pas ça qui changeait la donne.
Luis de Montmajour.

Publicités