Les gilets jaunes à Champlitte.

Mercredi, à la croix de mission, sur la route départementale 67, à un point stratégique de la route Besançon-Langres, les gilets jaunes de Champlitte ont manifesté contre la hausse des taxes.

Publicités

Rénovation totale de l’ancienne gendarmerie.

Rénovation totale de l’ancienne gendarmerie.

Mardi a eu lieu une séance du conseil municipal de Fontaine-Française, réunie autour du maire, Nicolas Urbano.
Le permis de construire a été reçu pour la rénovation de l’ancienne gendarmerie à Fontaine-Française. 7 logements vont être construits. Une commission d’appel d’offres va être lancée. Les réponses devront être reçues avant le 17 janvier 2019. Le cout estimatif des travaux est 1 372 760 € HT. Des subventions sont attendues : 50 % de la part de la Dotation d’Équipement des Territoires Ruraux (DETR), 260 000 € de la part de la région, et 70 000 € de la part du conseil départemental. 356 000 € resteront à la charge de la commune de Fontaine-Française. Cette somme sera compensée par la perception des loyers. Les travaux ne commenceront que lorsque les subventions seront obtenues.
L’extension du bâtiment municipal coutera 130 000 € HT, des subventions sont attendues. Le permis de construire est obtenu.
Le local de la rue de la Maladiére va être refait, pour la somme de 19 918,33 € HT. Un loyer de 400 € sera perçu par la commune. Un ostéopathe va venir s’installer prochainement à Fontaine-Française.

Une crèche dans le lavoir.

Une crèche dans le lavoir.

Mardi 27 novembre, une équipe de bénévoles de la commune Montigny-Mornay-Villeneuve est venue préparer la crèche de Noël, installée au sein du lavoir de Montigny-sur-Vingeanne, commune associée de la commune de Montigny-Mornay-Villeneuve.Cette crèche a été mise en place pour la plus grande joie des petits et des grands. Une crèche cela rappelle les racines chrétiennes de l’Europe.
Témoignages:
Marcel Garnaux, 72 ans, retraité, habitant de Montigny-sur-Vingeanne : « Nous installons une crèche dans le lavoir, pour les enfants, afin de rappeler la naissance de Jésus. »
Josette Goudot, 74 ans, retraitée, habitante de Montigny-sur-Vingeanne :  » Cette crèche est installée pour animer les trois villages, Montigny-sur-Vingeanne, Mornay, et La Villeneuve. Noël est une fête traditionnelle, célébrée chaque année. »
Brigitte Barbe, 61 ans, retraitée, habitante de Mornay : »On se retrouve chaque année pour mettre en place la crèche, dans la bonne humeur. C’est une joie pour moi, d’emmener mes petits-enfants s’émerveiller cette crèche animée. »

Christophe Girard est décédé.

Christophe Girard est décédé

Les membres du foyer rural de Chazeuil ont eu comme la multitude d’amis et de connaissances qui l’ont accompagné jusqu’au cimetière de son village natal, Rivières les Fosses, la compassion et le soutien moral à Stéphanie Girard son épouse, et à Aurélien et Nathan, ses fils que le foyer rural accueillera toujours avec beaucoup de sympathie.

Samedi 17 novembre, le vice-président du foyer rural de Chazeuil, Christophe Girard, habitant de Chazeuil, a été victime d’un mortel accident de bûcheronnage dans la forêt communale de Chazeuil. A 47 ans, il a été arraché brutalement à l’affection des siens, Stéphanie, son épouse, Aurélien et Nathan ses deux fils à qui il va cruellement manquer. Ses collègues et amis du foyer, ont été profondément choqués par ce drame. A chaque manifestation, désormais, les membres du foyer rural devront combler une place vide. Il faut dire qu’il avait su se rendre indispensable dans la résolution des problèmes matériels. C’était, comme l’évoquait le président du foyer rural, Didier Magnière le « Monsieur Bricolage » du foyer rural de Chazeuil. Une planche, un trait de scie, quatre vis et les comédiens disposaient d’une coulisse le soir du théâtre. L’aménagement du local du foyer rural lui doit beaucoup. Sans rechigner, il s’était spécialisé dans la cuisson des frites, ce qui n’était pas une mince affaire les jours de vide-greniers, par exemple. D’une humeur toujours égale, il n’aimait rien tant que d’essayer de nous faire partager ses passions, la chasse, la pêche, le bois, occupations prenantes dans lesquelles il était souvent suivi de ses fils admiratifs. Quand, lors de grosses installations, les membres du foyer rural auront droit à un petit casse-croûte, ils auront forcément une pensée pour lui car, ayant des habitudes alimentaires bizarres, la trésorière ajoutait au traditionnel saucisson auquel il ne touchait jamais, une tablette de chocolat dont il était friand.

Des vitraux du souvenir bien oubliés.

Des vitraux du souvenir bien oubliés.

La Société Historique et Touristique de la région de la région de Fontaine-Française (SHTRFF) travaille depuis soixante-cinq ans à étudier et faire connaitre le patrimoine de la vallée de la Vingeanne. Dans le dernier numéro de sa revue Terroir, ont été analysées les œuvres créées dans les années 1920 pour porter le souvenir des Poilus morts pendant la Grande Guerre. Cette recherche a mis en lumière un type de réalisations étudiées et inventoriées dans d’autres régions de France, notamment dans le Nord, mais quelque peu délaissées en Bourgogne, il s’agit des vitraux patriotiques ou vitraux du souvenir. Celui de l’église de Saint-Seine-sur-Vingeanne, signé Jacques Grüber, est une œuvre de qualité à rattacher à l’école de Nancy. C’est pour attirer l’attention du public sur ce patrimoine trop ignoré que la SHTRFF prépare pour l’été prochain, en collaboration avec l’association Patrimoine Ambiances et Couleurs de Bourgogne (PACoB), une exposition sur l’histoire des peintures murales en Bourgogne, avec un volet portant plus précisément sur les décors muraux et les vitraux des églises et châteaux de la vallée de la Vingeanne.

Travaux aux abords de la mairie.

Travaux aux abords de la mairie.

Actuellement des travaux, ont lieu aux abords de la mairie de Saint-Seine-sur-Vingeanne Le muret de clôture va faire l’objet de réfection, la précédent avait démonté il y a trois ans. » La réfection du muret et des bordures et du trottoir, a été budgétée cette année, elle permettra de sécuriser la cour et participera à la mise en valeur du site de la mairie. » : précise Christian Charlot, maire de Saint-Seine-sur-Vingeanne. Le mur sera construit par l’entreprise Peltret Balloch de Champlitte (70) et les bordures viennent de l’entreprise Alentour de Lux.
Le cout total des travaux se monte à 12 000€ HT. La Dotation d’Équipement des Territoires Ruraux (DETR) se monte à 30 % du cout total des travaux. Le conseil départemental subventionne à hauteur de 5 000 €, dans le cadre du plan Village Côte d’Or.