Gratin de coquilles et perle de culture

Gratin de coquilles et perle de culture
Dans la presse hebdomadaire locale, une magnifique perle sur Dampierre-sur-Salon, dans l’article Du cacao au Blues. « Durant une heure, XX, auteur-compositeur, s’est fait l’ambassadeur de ce registre en, cuisant ses racines dans le travail du cacao (…) »
Cela doit être difficile « en cuisant ses racines! » toutefois, «en puisant ses racines » c’est mieux ! 🙂

Publicités

Une force vive pour Champlitte.

Une force vive pour Champlitte.
Tony Anzalone et son adjointe Laure Bohème sont bien connus des chanitois, des habitants de la Côte d’Or et de la Haute-Marne, toutes proches.
En pleine opération chocolats de Pâques, Tony Anzalone et Laure Bohème, le gérant du Carrefour Contact et son adjointe, s’investissent à 100 % dans le lancement d’une action qui aura lieu le 27 avril en faveur de la Ferme pédagogique de Leffond. L’objectif n’est autre que la récolte de produits à destination des animaux, rongeurs, cochons, moutons, chiens, chats, volailles.
Il s’agit de la première action de ce genre pour l’Union des Professionnels de la commune de Champlitte, que vient précisément de rejoindre Tony Anzalone.
Tony Anzalone n’en est pas à son coup d’essai, depuis son installation sur la commune de Champlitte en 2013, il a su insuffler un bel esprit avec des jeux concours anniversaires, il s’est investi également dans la lutte contre le gaspillage, par le don de légumes abimés et le solde de produits en veille de péremption. Sans oublié la livraison gratuite, qu’il assure dans un rayon de 10 kilomètres. Doté d’un service traiteur pour les évènements de la vie, le rayon bio compte s’agrandir, en plus de la présence des vins de Champlitte et des biscuits de Montbozon.
Enfin, un nouveau service a vu le jour, depuis quelques temps : le relais colis Pick Up. Que tous les aficionados du barbecue le sachent le Carrefour Contact de Champlitte les attend.

De retour sur les planches.

De retour sur les planches.
Au menu l’improvisation.
Ils sont une petite douzaine à retrouver le chemin de la scène. En manque de créativité artistique et avec la volonté de redécouvrir le théâtre, Pascal Henriot et ses amis ont recrée une troupe de théatre sous l’égide de Catherine Mandret, animatrice d’origine chanitoise et sa Compagnie Théâtre Actif.
Depuis le 16 mars, un premier atelier a vu le jour au centre de loisirs de la commune de Champlitte, avec des participants de tous horizons ou presque de Fontaine-Française à Gray. L’objectif est de pratiquer l’improvisation. La troupe accepte tous les niveaux des arrivants de 10 à 77 ans, d’autant plus qu’ils seront en bonne compagnie avec Catherine Mandret, plusieurs fois récompensée en tant que comédienne.

Dans la lumière d’Alfred Giess.

Dans la lumière d’Alfred Giess.
Le peintre de grand talent, qui fut profondément amoureux de Champlitte est à l’honneur ce dimanche à Saint Amarin (68), dans son Alsace de naissance.
Pendant les dernières journées du patrimoine, Catherine Lemaire, sa petite-fille avait commenté la fresque peinte en l’église Saint-Christophe de Champlitte par son grand-père.
La bourse aux tableaux et l’exposition se déroule au complexe culturel Le Cap de Saint-Amarin. Entrée 3 €. Gratuit pour les moins de 16 ans.
Alfred Giess, né le 21 avril 1901 à Morschwiller-le-Bas (Haut-Rhin) et mort le 26 septembre 1973 à Gray, est un peintre français.
Il est le fils de Lucien Giess menuisier ébéniste et il a quatre sœurs. Jeune, il devient apprenti dans un atelier d’impression sur étoffe près de Mulhouse. La première guerre mondiale l’interrompt dans son apprentissage mais il peut suivre les cours du soir à l’école de dessin de la société industrielle de Mulhouse. En 1921, il part pour son service militaire en Syrie, entre Alep et Damas, au sein du 3ème Génie, puis il est affecté à Versailles et obtient l’autorisation de suivre les cours du soir de l’École nationale supérieure des arts décoratifs. Il entre aux Beaux-Arts à Paris dans l’atelier de Jean-Pierre Laurens en 1924.
Il épouse Marie Huguet, de Champlitte en 1927 et a trois enfants. Grand Prix de Rome en 1929, il peut partir alors qu’il est marié puis se rendre à la Casa Velasquez entre 1934-35. Il devient Président du jury du Salon des artistes français en 1937 et réalise pour l’Exposition universelle de 1937, une fresque sur le thème des loisirs à la montagne. Il est mobilisé sur la ligne Maginot en 1939 puis à Suippes pour peindre des bâches. Il est ami de Robert Fernier qu’il fréquente en Franche-Comté, où il s’est réfugié pour la fin de la guerre.
Il est élu membre de l’Académie des beaux-arts en 1955. Il est conservateur du Musée national Jean-Jacques Henner à partir de 1957 et il est nommé vice-président de la fondation Taylor en 1969.

En 1961, Marie est victime d’un grave accident vasculaire. Elle s’éteint en août 1968, à Champlitte. En 1970, Alfred se remarie avec Fernande Gallois, dévouée au couple durant la maladie de Marie. Il meurt à Gray le 26 septembre 1973, à l’âge de 72 ans.

Une première locale, des jeux inter-villages à Chazeuil.

Une première locale, des jeux inter-villages.

Samedi, a eu lieu à la salle des fêtes de Chazeuil, une réunion pour peaufiner l’organisation d’un évènement particulier. Des jeux inter-villages seront organisés pour la première fois, place de la mare à Chazeuil le 19 mai prochain.
Le Foyer Rural de Chazeuil, la commune d’Orville, l’association « Les P’tites Graines de Sacquenay », et le Foyer Rural de Véronnes se sont unis pour mettre en place cette journée consacrée aux jeux.
Une dizaine de personnes coordonneront les bénévoles. Une dizaine de jeux tous différents sont au programme : course à trois jambes, course à l’aveugle, ski avec deux personnes attachées par des skis, et bien d’autres encore.
« Il y a une trentaine d’années, des jeux, baptisés : »Cloche-villages », ont été organisés par les Foyers Ruraux du secteur. Nous avons eu l’idée d’organiser des jeux pour animer nos communes. Les participants des villages environnants sont les bienvenus. Buffet et buvettes seront prévus. » : explique Quentin Gorrevod, membre de l’organisation de ces jeux inter-villages

Pensée du jour.

Pensée du jour.
Réflexion sur la mémoire :
On a souvent dit de lui qu’il avait une mémoire d’éléphant. Enfant il pouvait réciter le nom de tous les rois de France avec leurs dates, il connaissait le nom de toutes les dynasties chinoises, et il apprenait dans le dictionnaire jusqu’à connaitre des définitions par cœur, il s’applique à résoudre mentalement des problèmes mathématiques sur lesquels il avait butté autrefois. Il était redoutable aux jeux de mémoire, il pouvait compter les cartes ou se souvenir d’un discours point par point. Aujourd’hui, il n’oublie rien du point de vue personnel, cependant il est résilient. Il sait aller au-delà de la souffrance morale, pour enfin passer à autre-chose.