Le Bourguignon est repris.

Vendredi 31 mai, au restaurant, Le Bourguignon à Bèze, a eu lieu une passation entre Nicole et Jacques Bourgeois, anciens propriétaires, et Audrey Mouilleseaux Jacques Nicolas, nouveaux propriétaires.

Nicole et Jacques Bourgeois se sont installés au restaurant Le Bourguignon à Bèze le 8 août 1981. Ils ont proposé une cuisine traditionnelle du terroir. Le restaurant et l’hôtel sont bien implantés dans le tissu économique du territoire. Le couple était impliqué dans la fédération internationale Les Logis de France depuis 1984, cette fédération est devenue Les Logis. Nicole et Jacques Bourgeois ont été des acteurs de la vie associative locale pendant 38 ans.  » J’étais maître restaurateur, j’ai travaillé avec des produits frais et locaux. Le service traiteur répondait à une demande de la clientèle qui était proche de nous. Nous partons en retraite, c’est une passation souhaitée. «  : confie Jacques Bourgeois.
Audrey Mouilleseaux et Jacques Nicolas, nouveaux propriétaires du Bourguignon à Bèze sont des professionnels de la restauration. Audrey Mouilleseaux est titulaire d’un bac pro hôtellerie et restauration. Elle a travaillé notamment au restaurant les Moulins bleus à Chenôve et au restaurant Les Douanes à Longvic. Jacques Nicolas est doté d’un BTS hôtellerie et restauration et d’un brevet de technicien hôtelier option de cuisine classique, a bourlingué dans le monde de la restauration avec plus de 25 d’expérience comme cuisinier et responsable d’hôtellerie et restauration au sein du groupe Sodexo notamment. « Ma vocation remonte à mon enfance, où mon grand-père, boucher charcutier, me laissait « cuisiner » dans son laboratoire. Première incursion dans la vie professionnelle, et première aventure, je m’expatrie pour Londres, dans un restaurant gastronomique français. Cela m’a fait progresser professionnellement. M’installer à Bèze est un de vie, car c’est également par conviction, et après y avoir longuement réfléchi, que je me suis tourné vers un établissement situé en zone rurale. Cette implantation me permettra de favoriser les circuits courts, et développer des partenariats avec des producteurs locaux mais également accéder à une qualité de vie en tout point compatible avec le concept d’une hôtellerie familiale à Bèze. » : précise Jacques Nicolas.
« Nous avons développé 7 chambres en 1981, 11chambres en 1987 puis jusqu’à 25 chambres en 1994, avec une clientèle venant du Benelux, et d’Allemagne notamment. Nous avons travaillé avec la SA Magyar et le groupe SEB. Nous remercions René Krémer, maire de Bèze et la municipalité, qui nous a toujours soutenu. Nous souhaitons une pleine réussite à nos successeurs. Nous restons à Bèze et nous accompagnerons les nouveaux propriétaires pendant plusieurs mois. Mon meilleur souvenir reste la coupe du monde de football en 1998. Lors de la victoire de la France, une bonne partie de la population de Bèze s’est retrouvée au Bourguignon. » a souligné Jacques Bourgeois.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s