Réflexions sur la vie.

Ma maman est décédée. J’ai l’impression de la chercher partout. Je ne suis pas toujours à la hauteur. Si elle me voit de là-haut, elle ne doit pas toujours être fière. Je suppose que tous les êtres humains passent par cela. C’est une étape dans la vie. La génération d’avant s’en va et laisse la place à une autre. Ce n’est pas une grâce de vieillir. J’ai l’impression d’être son enfant pour la vie. C’est comme un désert que l’on traverse seul.

La vie est un cycle. Il y a toutes les générations venues avant nous et celles qui viendront. Je le sais. Cependant la sphère de l’intime est difficile à dépasser lorsque nous sommes dans la peine. Nos pensées dérivatives nous paraissent bien futiles. Le cycle des saisons nous rappelle cet enchainement avec un hiver où tout semble mort et un printemps pendant lequel tout reverdit. Cela me rappelle le chant de la Saint Vincent : Laboureurs et Vignerons, cela nous conte le cycle de la nature par là même celui de la vie. C’est toujours un  grand moment cette Saint Vincent.

A Champlitte, il existe une farandole intitulée, l’escargot en forme de spirale qui est dansée par le groupe folklorique Les Compars de Chanitte à la Saint Vincent. C’est dévidoir, il symbolise ce cycle de la vie sans cesse renouvelé.

Les origines païennes et chrétiennes se retrouvent dans cette fête. La tradition du vin remonte très loin dans l’histoire de notre région. Bien avant Alésia, la princesse de Vix avait un cratère (vase pour contenir le vin) dans sa tombe. Le vin devait déjà être offert par cette noble personne à l’époque de Hallstatt. Les libations ont une longue tradition derrière elles. Ce ne sont pas nos amis de Gevrey-Chambertin qui nous démentiront. La saint Vincent a lieu mercredi à Champlitte et la Saint Vincent tournante se déroule à Gevrey-Chambertin les 25 et 26 janvier 2020.

Ces célébrations  nous relient à nos ainés,  c’est comme une communion avec eux, avec leurs âmes.

4 commentaires sur “Réflexions sur la vie.

  1. Je me souviens que lorsque ma mère se mourait, nous avons parlé de ce que serait dorénavant notre relation. On avait conclu qu’à jamais elle était ma mère et moi sa fille, que ce ne serait pas comme si je n’avais plus de mère, mais que ma mère ne serait plus « de ce monde » mais quelque part pourtant, donc toujours ma mère et moi son enfant…

    C’est inévitable, Rémy, et la souffrance aussi. Et puis vient l’échange, le retour de la découverte de ses parents, et une autre sorte de relation qui se crée, bien présente…

    Courage

    Aimé par 1 personne

      1. je prends aussi pour moi les mots précieux d’Edmée car je me prépare à cette séparation inévitable…..
        quant à la st Vincent, c’est une date qui m’est chère puisque c’est le jour de ma naissance et j’ai beaucoup appris sur les saints en te lisant et en lisant Edmée
        merci à tous les deux
        demain devrait être une belle journée ensoleillée alors belle st Vincent, Rémy 🙂

        J'aime

Répondre à Rémy de la Vingeanne Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s