23 avril 2020

Saint Georges.

Quand il pleut le jour de saint Georges, sur cent cerises on a quatorze.
S’il gèle à la saint Georges, sur cent bourgeons en restent quatorze.
Pluie de saint Georges, coupe aux prunes et aux cerises la gorge.
À la saint Georges, l’épi est dans la gorge.
À la saint Georges, sème ton orge ; à la saint Marc, il est trop tard.
Saint Georges, saint Marc, sont réputés saints vendangeurs.
Quand il pleut à la saint Georges, il n’y a ni prune ni orge.
Saint Georges, saint Marc sont réputés saints grêleurs.

Anthologie personnelle 1.

Dans une anthologie personnelle de la poésie française. Je propose Rutebeuf.

Que sont mes amis devenus

Que j’avais de si près tenus

Et tant aimé ?

Je crois qu’ils sont trop clairsemés;

Ils ne furent pas bien semés :

Et ont failli.

De tels amis m’ont mal servi;

Car dès que Dieu m’eut assailli

De tous côtés,

N’en vis un seul en mon hôté

Le vent,je crois, les a ôtés.

L’amour est morte :

Ce sont amis que vent emporte,

Et il ventait devant ma porte,

Les emporta…

Rutebeuf

Kiara du Clos Thomas est née. pour archive en ligne

En cette période de confinement pour cause de COVID 19, une actualité heureuse est arrivée à la Ferme du Clos Thomas, la naissance de Kiara, jeune pouliche de race Comtoise, née lundi 23 mars au matin.

Kiara, jeune pouliche de race Comtoise, fille de Galmira est née lundi 23 mars au matin à la ferme du Clos Thomas à Saint-Maurice-sur-Vingeanne.  » Galmira a eu le premier prix à Gray (70) dans la catégorie modèle et allure dans la section des juments âgée de trois ans au concours des chevaux Comtois, en 2019. » : confie Céline Gribelin, éleveuse de chevaux à Saint-Maurice-sur-Vingeanne.

Kiara pèse 70 kilos et mesure un mètre au garrot. « Kiara a un avenir prometteur, c’est une pure Comtoise. Je suis pleinement satisfaite de la sélection génétique. C’est le travail de l’éleveur dans toute sa splendeur. » : précise l’éleveuse de chevaux.



« COVID 19 sévit, cependant nous sommes autorisé à l’étalonnage. Je refuse de déplacer. Le confinement est pour tous. La situation est dramatique. Je pourrais emmener ma jument poulinière Galmira, dans les 9 jours à l’étalon. Je ne suis pas d’accord pour le faire. Dans un mois j’espère pouvoir emmener ma jument voir l’étalon pour la reproduction, après le confinement. » : glisse Céline Gribelin.

Les propriétaires ne viennent pas voir leurs chevaux en pension en raison du confinement. « Je suis fiers des propriétaires des chevaux en pension chez moi. Ils respectent le confinement. J’envoie des photos et des vidéos. Les propriétaires sont satisfaits. C’est le retour du travail et de la passion. » : note l’agricultrice de Saint-Maurice-sur-Vingeanne.

Céline Gribelin a également une activité particulière, l’attelage. Elle travaille actuellement sur le planning d’été et de Noël. Elle participe à des concours de modèle et d’allure. La ferme de Clos Thomas produit également des œufs avec un élevage de poules pondeuses et des agneaux. Une brebis a eu des jumeaux. Trois sont déjà nés. Cinq agneaux au total sont attendus.


Une nouvelle naissance chez les chevaux, est arrivée en avril à la ferme de Clos Thomas. Le papa est l’étalon Welsh Cob Eyquem (issu d’une maman championne de France dans sa catégorie) et la maman est Ellie jument Welsh Cob.
.

Journal d »un confinement.

Jour 36.

Je m’appelle Dino je vis avec Azelle.

Toujours sur ma lancée de réflexions sur l’époque médiévale, attachons-nous à cerner la féodalité. La féodalité est un système , ayant notamment existé en Europe entre le Xe siècle et le XIIe siècle, dans lequel l’autorité centrale s’associe avec les seigneurs locaux et ceux-ci avec leur population, selon un système complet d’obligations et de services.Le terme « féodalité » est issu du latin feodum, fief, qui vient probablement lui-même du francique fehu, bétail, ou du gothique faihu, argent, possession. Le système est centré sur le fief détenu par un seigneur. Le seigneur dans un système peut avoir un suzerain (à la tête de la tête de la pyramide), et des vassaux. le suzerain doit à son vassal l’entretien, généralement sous la forme d’une concession de fief (terres ou droits, ou encore rente), et la protection. En contrepartie, le vassal est tenu de fournir à son suzerain aide et conseil (foi et hommage). Le droit de ban est un privilège des seigneurs

Les seigneurs ont sur leur seigneurie autant de pouvoir qu’un roi sur son royaume. Ce pouvoir seigneurial s’appelle le droit de ban et le seigneur l’exerce sur tous les habitants de la seigneurie.
Le droit de ban se compose de plusieurs pouvoirs : judiciaire, économique et militaire.

Le seigneur rend la justice. C’est lui qui fait arrêter les coupables et les juge. Les Templiers de la Romagne avait le droit de haute, moyenne et basse justice.

Le seigneur défend son fief défend son fief à l’aide de ses vassaux. . Il doit protéger ses paysans en cas d’attaque dans son château.

Le seigneur .est responsable du fonctionnement économique de son domaine; de la construction des routes, des ponts, des réserves, et de la location des tenures.

Le vocabulaire médiéval a perduré jusqu’à nous, on retrouvé fief (pour fief électoral) ban, (le ban des vendanges) et bien d’autres;