Le curé de la Motte-Saint-Jean.

« Le curé de la Motte-Saint-Jean. » : est une expression bourguignonne. la Motte Saint Jean est une commune de Saône-et-Loire. Cette expression : « Le curé de la Motte-Saint-Jean », serait née de la volonté de qualifier le ravi de la crèche.

L’expression « Bazureau de la Motte-Saint-Jean » existe aussi.

Bazureau est un nom de famille du midi, représentant la variation méridionale de Badureau dérive de l’ancien français Baudour qui signifiait hardiesse, joie surnom d’un homme enjoué.

Bazureau n’a rien à voir avec Bareuzai. Bareuzai : c’est le nom qualifiant les chaussettes roses du fait des vignerons qui piétinaient les raisons et leurs jambes ressortaient rose, ils avaient les bas rosés. D’où le nom : bareuzai qui signifie vigneron. Barozet est également un nom de famille.

Lexique de patois de la Vingeanne. Lettre T deuxième partie.

Lexique de patois de la Vingeanne Lettre T deuxième partie.

Tôgner ou tongner : rosser, une tôgnée : une rossée.

Toise : pièces du charriot unissant les « berceaux », à l’avant et l’arrière.

Tonaeuv : genre de pelle en bois sans manche avec laquelle on façonne le pain.

Toneuse : femme peu affable.

Toret : taureau.

Tôrie ou toire : génisse.

Tot : toit.

Totaeuve : treuil à l’arrière d’un chariot pour tendre la corde qui assujetti le foin ou la paille. Percé d’un trou pour passer la corde, il est actionné par une barre : le viraeuv.

Totoyer : mal faire. (un totoyon et une pelote emmêlée)  Voir Totoya : surnom.

Toue : couleur mal définie.

Touigner : tirer par les cheveux.

Toutouille : tombée, rossée. (je ne suis pas certain que cela soit du patois).

Traignas : trainard.

Taine-beuche : larve ce la libellule, utilisée pour aller à la pèche.  Autre signification : lambin.

Trateler : trébucher, avoir une démarche mal assurée avec des écarts.

Tratieulle : grosse chaine utilisée pour le débardage dans les bois et aux tractions.

Trâts : traits d’attelage.

Tremaine : nichée.

Trempusse : soupe au vin sucrée. J’ai écrit un article à ce sujet.

Trumir : changer d’aspect : le temps s’est treumi

Trésir : pousser. Levée des plantes. Bé trési : levé régulièrement

Trésauter : tressaillir.

Treubaeuve : tourbillon.

Trébailler : tituber (après s’être empâturé).

Treuchie : trochée (d’herbe).

Treue : injure pour une femme grossière.

Tri : salle spéciale dans l’écurie pour la jument son petit poulain.

Trieufieu ou traeufe : trèfle. Le traeuve bian ou troubiaeuv : c’est le trèfle blanc : dangereux car les vaches en sont très friandes et peuvent gonfler dangereusement si elles en on mangé.

Trique : bâton.

Trôler : rôder sans but défini.

Troye : treille.

T’ser ou teusser : têter.

Des chenilles envahissantes.

En l’espace de trois semaines, des chenilles appelées Bombyx Disparates ont ravagé trois hectares de forêt à Saint-Maurice-sur-Vingeanne. Les arbres malades, paraissent morts. Georges Apert, maire de Saint-Maurice-sur-Vingeanne constate les dégâts sur la forêt communale, route de Chaume. « Les cassis d’un propriétaire de Chaume sont menacés, des blés pourraient être attaqués selon l’ONF (Office national des Forêts), si les arbres ne suffisent pas aux chenilles. C’est une désolation pour les arbres. Charmes et chênes sont dévorés en terrain sec et caillouteux. Les acacias sont épargnés pour l’instant. Il pourrait avoir pour 30 000 euros de manque à gagner pour la commune, si les feuilles ne repoussent pas au mois d’aout comme l’an dernier. » Précise Georges Apert.

Lexique de patois de la Vingeanne Lettre T première partie.

Lexique de patois de la Vingeanne Lettre T première partie.

Taifond : terre glaise, marne compacte et dure.

Taine : petite cuve à deux anses.

Taivain ou tavain : taon.

Tantôrie : tout l’après-midi.

Tiatiate : grenouille de bénitier, bavard ;

Tiennai ou tienné : penché.

Tirvachon ou tirvougne : viande filandreuse ou dure.

T’layer : suffoquer de chaleur. Utilisé surtout pour décrire le chien qui après un effort, tire la langue en respirant rapidement pour se refroidir et se ré-oxygéner.

Tantôt (le): L’après-midi. Un jour, un insttuteur remplaçant a essayé à faire dire le mot « après-midi » à tous les élèves de la classe de l’école élémentaire de mon village, en vain. Nous ne connaissions que le mot : « tantôt ».

Taquas’ : tu n’a qu’à

Tarbaeulai ou tarbeuler : molester, secouer.

Tarpir : tasser avec les pieds.

Tayeu : tilleul.

Tendon : chardon roulant.

Tendue : cloison.

Teu par rason : tout par raison : tout par raison-être raisonnable.

Teu sou : tout seul. Fem. : teute soule.

Teu tentai, entaieure : tout entier inséparable.

Tem’rai ou tomb’rai : tombereau.

Teurrer : frapper avec la tête (donner un coup de boule)

Teurrer : autre sens : regarder de travers.

Teurtous : tous. Eur’no teurtous : au revoir tout le monde.

Teussir tousser (ai teussissou : il toussait)

Teutai ou teuter : émettre un son comme le bourdon de la cornemuse, par extension klaxonner.

Tia tia : étourneau, par extension : bavard.

Tiaeuv : clou.

Tiai ou tiâ : clair : on n’vô pu tiâ : on ne voit plus clair.

Tiailaeuv : volet arrière démontable de la caisse du tombereau basculant.

Tiait ou tié : clef.

Tiaque : gifle.

Tiarrer : flamber, éclairer

Communiqué du musée de Champlitte.

Les musées départementaux de la Haute-Saône sont heureux de vous annoncer leur réouverture ce samedi 30 mai ! Toutefois, avant de courir vers nos musées, quelques petits réflexes sont à adopter :

💡 Seules des visites guidées en très petits groupes (8 personnes maximum) vous seront proposées. Une façon de (re)découvrir nos musées accompagné d’un guide en mode V.I.P. : profitez-en !
Pour découvrir les différentes thématiques abordées, n’hésitez pas à parcourir notre site Internet : http://musees.haute-saone.fr/

🕰 Nos horaires sont adaptés. Les musées ne seront pour l’instant ouverts que les vendredis, samedis, dimanches + le lundi de Pentecôte sur des créneaux de visite programmés à 14h et à 16h.

📅 La réservation est obligatoire et se fait uniquement par mail.
Pour le musée des Arts & Traditions Populaires de Champlitte : musee-champlitte@haute-saone.fr
Pour le musée de la Montagne de Château-Lambert : musee-chateau-lambert@haute-saone.fr
La jauge étant très limitée, pensez à vite réserver !

😷 Pour garantir la sécurité de tous, les règles de distanciation physique doivent être respectées. Le port du masque est obligatoire pour les visiteurs de plus de 11 ans. Les guides et agents d’accueil porteront des visières. Du gel hydro-alcoolique sera mis à votre disposition.

Lexique de patois de la Vingeanne. Lettre S.

Lexique de patois de la Vingeanne. Lettre S.

Saeugre : suivre. Saeugot : suivait.

Saibeutain : sabotier.

Saibeuv : sabot.

Saigouiller : faire du mauvais travail, sans goût, bâclé.

Saiguaeuv : sursaut.

Saivô : savoir (vô ne saitte rien : vous ne savez rien).

Sandié : sanglier.

Sargaeuv : secouer (être sargaeutté : être secoué).

Sarpe : serpe.

Satioux : sarcloir.

Saudié : sourd.

Sauvaillaeuve : troène. (Arbuste des haies).

Seuchon : surnom. Laprée de Mont-Saint-Jean. Le souchon est une petite souche d’arbre.

Signeule : manivelle.

Slésaeuv : cerisier.

Slésaeuze : cerise.

Snaeuv : sanve (plante)

Snantiaeve (ou snateuv) : chénopode (plante)

Sochissoû : claie en osier pour faire sécher les fruits (pommes, poires).

Sochons ou (sôchons) : fruits séchés.

Soeuraette : soeurette.

Soillaeuv : seau.

Sombrer : labourer profondément à l’automne.

Sombre : jachère, une des épies.

Sorons : vers de farine.

Soual : seigle.

Souûte (à la) : synonyme à l’écoyette : à l’abri de la pluie.

Sraeuv (ou Sôleu) : soleil.

Sri : musaraigne.

S’tuçi : Celui-ci (s’tulai : celui-là).

Distribution de masques réalisés par des couturières selongéennes.

Distribution de masques réalisés par des couturières selongéennes.

Lundi, à 16 heures, à la mairie de Selongey un collectif de vingt couturières s’est réuni, ces dernières ont confectionné et offert 2 610 masques à la municipalité. Ces masques en tissus, ont été réalisés avec le concours des époux des couturières. « 477 masques ont été offerts aux ainés de plus de soixante-cinq ans. Les autres masques ont été distribués ce lundi par la municipalité de Selongey. » : Les chiffres ont été donnés par Annick Niporte, adjointe aux affaires sociales à la mairie de Selongey .

Une deuxième distribution aura lieu en juin. » 5 000 masques sont attendus en provenance de la région Bourgogne-Franche-Comté. « Deux masques seront distribués par habitant de Selongey début juin. » : a confié Gérard Leguay, premier édile de Selongey. Les couturières du collectif sont : Chantal Golfier, Rachel Pitoiset, Alphonsine Clicoteaux, Evelyne Girerd, Marie-Thérèse Sébillotte, Eliane Mercier, Chantal Brunot, Brigitte Garrier, Antoinette Graff, Nicole Valette, Isabelle Geoffrey, Nadine Boisselier, Marie-Odile Mastalerz, Marie-Jo Perrousset, Colette Stephan, Magali Thuaire, Mauricette Solanes, Anne-Marie Aventino, Sylvie Brocard, Karine Patoiseau, Odile Leguay, Yolande Brunot et tous les époux des couturières.

Le dépôt vente de la solidarité change d’adresse à Selongey.

Le dépôt vente de la solidarité change d’adresse, il était situé à la maison des associations, rue de la Craa à Selongey, il est désormais installé dans les anciens locaux de la communauté de communes, au 9 B rue de l’église, dans des bâtiments communaux au cœur de la cité selongéenne, dans la cour derrière la mairie. « Ce bâtiment a accueilli autrefois les infirmières. Ce local est plus grand. Nous avons désormais 135 mètres carrés à notre disposition. » : souligne Sylvette Bon, présidente du dépôt vente de la solidarité.
Les prix pratiqués au dépôt vente de la solidarité pratique des prix attractifs. « Le dépôt vente de la solidarité vit des dons d’habits, chaussures, pour enfants, femmes et hommes. Les bénéfices sont reversés aux Restaurants du coeur sous forme de dons alimentaires aide au Refuge d’animaux Les vagabonds basé en Haute-Marne voisine. » : ajoute Sylvette Bon.
Jours et heures d’ouverture : mardi : 15h30 à 18 heures (dons). Mercredi de 15 heures à 18 h 30 (ventes et dons). Samedi de 14 h 30 à 17 heures (ventes et dons). Contact : 06.59.24.45.82.

400 masques distribués par la commune d’Orville.

Vendredi, 400 masques ont été distribués par la municipalité d’Orville aux habitants. Deux masques par habitants ont offerts. L’association : »Les petits orvillois » a offert un masque supplémentaire aux ainés du village. « Il s’agit de masques en tissu lavables dix fois, homologués par la Direction Générale de l’armement (DGA). La filtration est supérieure à 95 %. Ils ont couté deux euros pièce à la commune. Ils ont été fabriqués par le groupe associatif Handy’Up de Vesoul (70).  » : précise Benoit Berny, premier édile de la commune.

Panneau Pocket est arrivé à Orville.

Dans un souci de modernité et d’information, le conseil municipal d’Orville, a choisi d’adhérer à Panneau Pocket, une application sur Smartphone.
Lorsque la commune a une information à faire passer aux habitants, la municipalité rentrera des données sur un ordinateur. Les habitants qui ont téléchargé l’application sur leur Smartphone, recevront dès lors ce message. De plus les habitants continueront à recevoir des tracts de la part de la commune d’Orville.
Cette application est gratuite et arrive en temps réel sur les téléphones portables. « Des informations concernant les services publics seront diffusés sur Panneau Pocket. Les infos sur le COVID 19 et le confinement ont été diffusées par ce biais, ainsi que la livraison de médicaments sur ordonnance à domicile, le dépôt de pain institué désormais deux fois par semaine et la distribution de masques offerts par la municipalité. Les horaires d’ouverture de la déchèterie seront inscrits sur cette application. C’est un moyen de communiquer plus vite, de façon simple et directe en direction des personnes dotées d’un Smartphone. » précise Benoit Berny, maire d’Orville.