Survivor aux urgences COVID.

Survivor aux urgences COVID.

J’avais mal au ventre et une gastro persistante. Je suis allé voir le généraliste. Ce dernier m’a envoyé passer une radio. La radiologue a demandé un scanner. Je suis arrivé aux urgences. C’était en pleine période de confinement liée au COVID 19. Il y avait un tri sous une tente dans la cour de CHU de Dijon. J’ai toussé, on m’a envoyé en circuit long, aux urgences COVID. Là : NFS, chimie, iono, gaz du sang. Testé COVID, envoyé au scanner poumon et abdomen. Sur un brancard pendant 9 heures. Non loin, un papy COVID +++, quasi agonisant, trouvait la force d’insulter les infirmières. Ces dernières chantaient : »Papillon de lumière » dans les couloirs des urgences COVID pour se donner du courage.

Envoyé au service COVID en attendant le résultat, je dors beaucoup, je n’ai pas le droit de manger, pas de télé, de portable, d’ordi, pas le droit aux visites, je demande une perf et je dors.

Les résultats arrivent : COVID négatif. On m’envoie en chirurgie. J’obtiens la télé, par un passe-droit, j’obtiens mon portable. Pas de livres, on me donne des feuilles j’écris. J’ai une appendicite avec péritonite inopérable. J’ai un abcès de  8  centimètre dans le ventre, j’ai un drain avec un redon. Je sors avec le redon. Quelques jours plus tard, on m’enlève le redon. Quelques semaines plus tard : nouvelle échographie : plus de traces de la péritonite, je me serais auto-guérit.

3 commentaires sur “Survivor aux urgences COVID.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s