Alban Hefin

Je ne connaissais pas cette fête. J’ai donc fait des recherches. « Les eaux claires de l’Aube à sa source (52) qui ont accueilli la nuit passée les couronnes d’Alban Hefin : celle de chêne pour la force et la robustesse et celle des plantes qui soignent : verveine, armoise et millepertuis sublimées par les couleurs de l’été des plantes de beauté, douce à l’esprit…Que ce grand soir du Solstice d’été ouvre le chemin vers l’harmonie retrouvée de l’homme et de la nature. » : a écrit sur Facebook Dame Isabeau.

Intrigué je me suis donc renseigné. Il ne s’agissait pas d’une personne décédée appelée Alban, ni d’un coureur automobile ! 🙂

« La fête du Solstice d’été dans le druidisme s’appelle Alban Hefin, qui signifie « La Lumière du Rivage ». Le Druidisme a un grand respect et une vénération particulière pour les moments charnières qui séparent les mondes. Le rivage symbolise justement un de ces espaces intermédiaires, à la fois de séparation et de rencontre entre les trois royaumes de la Terre, de la Mer et du Ciel. Un grand pouvoir est attribué à des lieux tels que celui-ci.

C’est le moment où la lumière du jour est la plus grande, où le dieu Soleil est reconnu par la Déesse comme le Roi de l’Été. Ce qui entraîne parallèlement une certaine tristesse car à partir de ce moment jusqu’à Alban Arthan, la puissance du soleil va aller en diminuant et l’on entre alors dans la partie déclinante de l’année. Pour certains c’est le début de l’époque du Jumeau Noir ou Roi-Houx qui vient de naître et qui verra l’apogée de son règne à Alban Arthan.

Parmi toutes les fêtes c’est celle d’Alban Hefin qui semble la plus représentative du druidisme. Les personnages iconiques en robes blanches filmés lors des rituels célébrés à l’aurore à Stonehenge lui sont associés. Pourtant pour les druides il s’agit plus largement de célébrer les tournants des saisons et le cycle de la vie, de la mort et de la renaissance –représentés dans leur intégralité par la Roue de l’Année.  

Le Solstice d’été est le moment où la lumière du jour est à son maximum et où la nature nous offre la pleine magnificence de ses couleurs et de ses parfums. Dans la tradition druidique c’est le moment d’Alban Hefin qui signifie « Lumière de l’Eté » ou « Lumière du Rivage ». 

A Alban Hefin la spirale de l’année a atteint le but ultime de sa course et les jours y sont alors les plus longs. Après le 21 ou le 22 juin, la puissance du soleil commence à décliner et les jours commencent à raccourcir. Le soleil a atteint le point le plus au nord sur l’horizon et se prépare à entamer une longue redescente vers le sud pour aboutir au Solstice d’hiver, Alban Arthan, situé à la mi-décembre dans l’hémisphère nord. Dans l’hémisphère sud, le Solstice d’été tombe le 21 ou le 22 décembre, lorsque le soleil atteint le point le plus au sud sur l’horizon.

Le Solstice d’été était un événement majeur pour les Proto-druides de la fin de l’âge de la pierre, qui édifièrent de magnifiques alignements de mégalithes, situés dans l’axe du lever du soleil à ce moment précis. Dans le sud-ouest de l’Angleterre, la tradition fait remonter ces pratiques rituelles à l’époque du temple de Stonehenge -il y a près de 5000 ans- et les fait perdurer au travers des âges du bronze et du fer jusqu’à notre époque moderne. De nos jours, nombre d’ordre druidiques, dont l’Ordre des Bardes Ovates et Druides, ne manquent pas de s’y réunir pour vénérer les premiers rayons du soleil atteignant les pierres sacrées à ce moment précis. »

Je ne suis pas druide, cependant voilà ce que j’ai trouvé ci-dessus sur internet.

4 commentaires sur “Alban Hefin

Répondre à malyloup Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s