Le cassis.

Emblématique de la Bourgogne, le cassis est cultivé à Sacquenay. Adolescent je suis allé cueillir du cassis à Sacquenay chez Flocard. Nous étions payés au kilo cueilli à l’époque. Il y avait une pesée. Je m’y rendais à bicyclette avec mon ami Gérald Apert. Il y a avait seize kilomètres allé et retour. La montée de La Charrière, était rude, cependant, la montée comme la descente me paraissaient faciles du haut de mes seize ans.

Nous prenions notre repas de midi (un casse-croûte) dans le lavoir et nous buvions l’eau de la source. C’est désormais interdit.

Comme beaucoup de bourguignons, j’aime le goût du cassis. A consommer avec modération sous forme de Kir. Je bois désormais le cassis, sans alcool.

Société de consommation et American Way of life.

Le XXème siècle a vu l’arrivée de la radio, de la télévision, du réfrigérateur, de la machine à laver, de l’automobile pour le plus grande nombre, les autoroutes, la grande distribution, la machine à écrire, puis l’informatique, et la téléphonie mobile.

Nous avons la société de consommation, l’American Way of Life, toutefois, je ne sais pas si nous sommes plus heureux que nos grands-parents ?

Nous avons une vie plus facile. Nos grands-parents pensaient que nous étions plus heureux avec ce nouveau mode de vie. « En réalité, le bonheur est personnel. » disent Edmée et Rémy.

« Il faut savoir vivre à son rythme, apprécier les choses qui nous sont offertes et en particulier, d’être en bonne santé. » : nous dit Mimi.

« Ce qu’on a perdu par rapport à nos grand parents c’est le temps

On est pris par les écrans les réseaux.

Le progrès serait de retrouver du temps pour nous. » : nous dit Kilou Be.

« L’amour partagé, c’est le bonheur ! « : nous dit Rémy.

Et vous qu’en pensez-vous ?