Un poulô et un renard conte en patois bourguignon.

E y aivoo eune fois un poulô et un renard qui monteint lai Grève; en passan devant chez le Mercou, le renard vii eune andouille pendue au planché. Queman qu’ai ne pouvoo pa lai pranre ai dii au poulô de l’aittraipai.Le poulô voli aipeu peurni l’andouille. Queman qu’elle étoo lourde a peurnirent chécun un bout. Le renard étoo si content qu’a chantoo « Portons not’andouille, douille, douille, douille. » Le poulô ai son tor se metti ai chantai « Portons, portons not’andouille. » Le renard li dii dis donc queman moi « Portons not’ andouille,douille,douille »Ma nan,que diô le poulô « Portons, portons not’andouille. »Ai lai fin ai ne firent pu ran que de se disputai.En passant vé un poué, pendant que le renard dessaroo les dents, le poulô s’envoli dessu le poué d’aivou l’andouille. Le renard fu bén peneu, ai se fi ben genti, a y dioo bén de descendre du poué, qu’ai diroo queman lu ma le poulô ne vélo pa descendre paceque le renard li airoo pris son andouille ai pu l’airo maigée. Le renard ne s’en aillo pa, el étoo cheurté su son darré ai pu le poulô airoo bén velu s’en aillai.Tôt por ein co le poulô y dii: Eh bèn peu qui e pouvon pu nous entende, voiqui le Farrot (grand chien de berger)qui vèn, i i demanderons c’tu qu’u qui a raïon !. Hein, quoi que te dis, le Farrot qui vèn ! Aaaah! I ai oubliai eune commission, I va vite le farre aipu i reveinrai to de suite.Le renard se sauvi le pu vite qu’ai pouvi, pacequ’al aivoo po du Farrot, aipu le poulô ai eu l’andouille por lu to sou.Tiré de Traditions, superstitions et légendes de l’Auxois, textes du XIXeme et du début du XXe siécle, Éditions Jalon , 2018

8

Lez 8 signifierait l’action, la force et le courage. Le 8 donne les moyens d’agir. Se battre comme un 8 avec une épée juste et honnête. Sur la tombe du héros de Michel Houellebecq, La Carte et le territoire, figure un 8.

Le 8, couché signifie l’infini. Un éternel recommencement.

Le nombre 8 symbolise le pouvoir, la justice et l’expansion. À travers une personnalité, il donne une grande force d’accomplissement et une énergie impressionnante. Le 8 est un bélier lancé à pleine vitesse, il brise les obstacles sans chercher à les contourner.

Le 8, signifie la chance dans la culture chinoise.

Le petit Gregory.

J’ai beaucoup d’empathie pour l’histoire du petit Gregory. Je me suis identifié à lui. Je me dis que le petit Gregory cela aurait pu être moi.

Si le petit Gregory avait vécu. il aurait pu poursuivre des études d’histoire, et décrocher l’agrégation. Il aurait pu ouvrir un blog et signer Grégory de la Vologne. Il aurait retracer l’histoire de sa vallée des Vosges.

Le petit Grégory aurait pu faire de la politique, devenir maire, conseiller départemental, député, ministre.

Nous le saurons jamais. L’histoire ce n’est pas seulement ce qu’il s’est passé. C’est ce qui aurait pu être.

Si Gregory n’est plus là. C’est une vie qui manque. Une vie qui manque à ses parents, à sa famille, à ses amis. Mais pas seulement, c’est une vie qui a été enlevée à la France, au monde, à l’univers.

Cette vie qui n’a pas été vécue, manque à tout le monde.

La photographie une passion.

Thierry Dinot, 62 ans, retraité, habitant de Bourberain, est passionné de photographie. Il exposera ce week-end ses photos avec 17 autres photographes, membres du Phot’Oeil Club, association, qui présente son exposition annuelle les 18 et 19 septembre au sein des écuries du château de Fontaine-Française.

Thierry Dinot, 62 ans, retraité, habitant de Bourberain, est passionné de photographie. Photographe amateur, il prend des photos depuis l’âge de 15 ans, à l’époque, il avait un Instamatic. Le photographe, exposera ce week-end ses photos d’art avec d’autres photographes, membres du Phot’Oeil Club de Fontaine-Française. Thierry Dinot aime les photos de la nature, l’insolite, les portraits et la macro-photo.  » Je fais partie du Phot’Oeil Club depuis près de 5 ans, l’exposition est l’aboutissement du travail d’une année. Il est de bon ton d’exposer ses photos, lorsqu’on est membre du club, c’est gratifiant. Les thèmes choisis cette année, sont le regard des autres, la musique et le patrimoine. Cela nous oblige à sortir de nos habitudes et de nos sujets de prédilection. » : explique le photographe amateur.
Le Phot’Oeil Club, rassemble des photographes du secteur de Fontaine-Française, 18 photographes amateurs exposeront leurs œuvres, de 10 à 19 heures ce week-end des Journées Européennes du Patrimoine,18 et 19 septembre. L’exposition à thèmes a lieu dans le cadre particulièrement aéré et exceptionnel des écuries du Château de Fontaine Française, ouvert à la visite lui aussi. La visite du château sera l’occasion de découvrir les sculptures de Céline Roblin installées dans celui-ci le temps d’un week-end.
La photo, l’art, et le patrimoine font bon ménage au château de Fontaine-Française.
Le pass sanitaire est nécessaire,les visites se feront dans le respect des gestes barrières.
Le 20 septembre cette exposition sera ouverte aux élèves de l’école élémentaire du pôle scolaire François Launoy.
Le club de photos exposera ses photos au Forum de Mirebeau-sur-Bèze dans le cadre d’Octobre Rose du 1er au 31 octobre. Téléphone : 06.76.92.73.55. ou 03.80.75.48.09.

Une nouvelle association s’est créée au sein du village de Fontenelle.

Une nouvelle association est née.

Une nouvelle association s’est créée au sein du village de Fontenelle. La présidente Isaura Demus, la vice-présidente Marie Rabier, la secrétaire Nicole Marrale et le trésorier Laurent Michallet se sont réunis pour préparer la première manifestation, un marché nocturne, prévue le samedi 25 septembre de 17 à 23 heures. 22 artisans locaux proposeront gourmandises et artisanat. La restauration pourra avoir lieu sur place. Isabelle Quirot, maire de Fontenelle, précise : « Ce marché nocturne aura lieu dans le cadre des règles sanitaires en vigueur, avec le respect des gestes barrières. Le port du masque sera obligatoire. »
Cette association se nomme Comité d’animations de Fontenelle. Elle a pour but d’organiser des manifestions, des animations et des jeux au sein de la commune en collaboration avec la mairie, tout au long de l’année. Courriel : Comiteanimationsfontenelle@gmail.com
Page Facebook : Comité animation Fontenelle. https://www.facebook.com/Comite-Animation-Fontenelle-110279224657968

Le potager d’ida Gascard et Bertrand a ouvert ses portes.

Ida Gascard et Bertrtand Borg, doubles-actifs, viennent d’arriver à Chazeuil et ouvrent leur potager au cœur du village.

Ida Gascard, 41 ans, violoniste, professeure au conservatoire de Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle) et Bertrand Borg, 45 ans, consultant et formateur dans le domaine social ont ouvert, samedi 11 septembre, leur point de vente en légumes produits par leurs soins, sans traitements chimiques, pour le troisième samedi consécutif.
Le couple a acheté une ancienne ferme avec un jardin d’une surface de 2 000 mètres carrés constituant l’exploitation. C’est une micro-ferme en cours de validation par la chambre d’agriculture.  » Une conseillère de la Chambre d’agriculture suit notre installation.  » précisent Ida et Bertrand. « C’est un véritable parcours du combattant administratif pour installer notre entreprise agricole. Cependant les habitants nous ont accueillis chaleureusement et ont facilité notre installation. »
Ida et Bertrand viennent de la Haute-Marne voisine, installés depuis 2 mois et demi, ils veulent créer des liens sociaux comme « avant. » Ils souhaitent produire tout à l’ancienne en circuit court. « Nous voulions ouvrir un lieu où les gens peuvent venir chercher ce qui leur manque. Nous souhaitons également accueillir des produits fermiers issus d’autres producteurs locaux afin d’étoffer notre offre de vente. Nous avons eu une belle récolte cet été grâce à une pluie bienfaitrice. » : confie Bertrand. De plus, les nouveaux agriculteurs cultivent leur jardin en lasagnes, afin de développer un écosystème de qualité « pour renouer le dialogue avec la terre. »
Tout a commencé fin avril, avec les semis, et la mise en réseau avec des producteurs de plants bios de la région qui leur ont offert des plants. Ces plants ont donné de nombreux légumes : courgettes, potimarrons, courges vairés, cornues, tomates sauvées du mildiou dévastateur de cet été sont proposés aux habitants du village. Légumes anciens et oubliés sont aussi mis à l’honneur : le pourpier et l’arroche sont des découvertes pour beaucoup de clients.
Les enfants peuvent venir cueillir les légumes. Les œufs fermiers des poules élevées à la ferme, sont aussi proposés.
Sur le plan social, cette micro-ferme est ouverte sur la formation de jeunes et de moins jeunes avec le jardinage comme support pédagogique.
Madame le maire, Marie-Pierre Cour, se réjouit de l’arrivée de nouveaux habitants et de l’installation de cette micro-ferme, et du point de vente.
Ouverture le mercredi de 17 h à 19 h30. Ouverture le samedi de 10 à 13 heures. et de 17 à 19 h30. Tel : 06.12.10.68.63.
Culture en lasagne : inventée dans les années 1990 par une américaine Patricia Lanza, cette technique de permaculture consiste à alterner les couches de différents matériaux organiques : paille, fumier, déchets verts.