Sacquenay Une voyageuse à vélo

Christine Tavernier et Éric Estivalet sont partis depuis septembre 2004 pour un tour du monde à vélo et ont parcouru près de 49 200 Km. Le 18 janvier 2010, Christine a été victime d’une chute de vélo sur une piste au Cambodge. Au cours de la convalescence de Christine le couple est revenu à Sacquenay.

Christine confie : « Avec mon compagnon Éric nous avions déjà traversé la France à vélo avec sa fille âgée de 14 ans, puis nous avons décidé de faire le tour du monde. C’était un choix d’éprouver la difficulté, nous avions la possibilité de choisir notre vie. L’envie d’être proche de la nature et de se dépasser. C’était le côté sportif et la mise en application de nos aspirations. Nous voulions être responsables de notre vie en exécution d’un projet. Éprouver la difficulté vis à vis de conditions extrêmes, c’est parfois difficile pour moi car sur la durée une femme à moins de résistance de force. Il y a aussi la difficulté d’être 24 h / 24 h ensemble, il n’y a pas d’intimité, toutefois il y a un rapprochement, on partage tout. C’est une aventure vécue au jour le jour dans des conditions parfois extrêmes. Je me sens actrice de mon propre voyage pour moi même pour ma réalisation personnelle, je ne me sens pas comme une simple accompagnatrice.

Le choix du vélo comme moyen de transport permet de casser les barrières sociales et nous permet une plus grande proximité avec la population. Dans les pays musulmans, l’hospitalité est grande nous avons logés chez l’habitant.

Il y a eu des moments extrêmes, une vie sans confort, sans chauffage, par – 20°C en Sibérie, on s’est senti en danger au Kurdistan turc et en Iran en tant que femme j’ai été obligée de porter le voile, j’étais regardée avec curiosité, les femmes ne font pas de vélo en Iran, il n’est pas toujours facile d’être une femme occidentale dans certains pays.

Ce voyage à titre personnel m’a apporté une grande expérience. Nous sommes beaucoup plus prudents maintenant, nous sommes plus conscients des dangers. Tout les pays traversés nous ont apportés quelque chose d’extraordinaire.

Nous dépensons entre 300 et 500 € par mois pour vivre. »

 

Depuis leur départ de haute Savoie en septembre 2004, Christine et Éric ont parcouru : l’Italie, la Tunisie, la Libye, l’Égypte, la Jordanie, la Syrie, la Turquie, Chypre, puis de nouveau la Turquie, l’Iran, les Émirats Arabes Unis, l’Inde, le Népal, la Chine, la Mongolie, la Sibérie, le Japon, la Corée du sud, la Chine, le Vietnam, le Cambodge, le Laos et la Thaïlande d’où Christine a été rapatriée suite à l’accident.

Balade aux étangs

Balade aux étangs: cet article est paru le lundi 21/12/2009 sur le BP. Il concerne la diversité ornithologique sur les étangs de Fontaine-Française: l’étang Pagosse et celui du Fourneau, d’après les comptages de la LPO 21.

Balade : une balade est une promenade.

Ballade : une ballade est un poème , un chant médiéval.

Ballade à vélo était le nom d’un site

Ballade à vélo

Je vais vous emmener faire une ballade à vélo de Sacquenay à la Baie D’ Along (Viet Nam).

Petite précision, on dit bien : « à vélo » , et non pas : « en vélo », par contre, on dit : « en voiture », car on monte dedans.  » En » veut dire « dedans ». On doit dire : » à cheval « , sauf dans le cas des grecs qui sont entrés dans Troie non pas :  » à cheval « , mais dans le cheval. (Clin d’œil à une discussion que j’ai eu récemment.)

Cet particle parait aujourd’hui 21 /11 sur le Bien Public www.bienpublic.com. L’ idée d’ Eric Estivalet mérite de la considération: http://www.balladavelo.net

Voici le texte du mail d’ Eric Estivalet daté du 24/11:

Bonsoir,
Merci beaucoup. L’article est très juste et maman est très fière sur la photo 🙂
Effectivement, nous avons même fait une présentation dans le cadre d’une exposition de photo de Yann Arthus Bertrand au Centre Culturel Français à Séoul.
Et nous avons aussi écrit à Nicolas Hulot afin de l’encourager dans son obstination à faire évoluer les idées sur la protection de notre planète.
Comment penser autrement lorsque l’on voit comme le monde est beau !
Toutes nos salutations sportives,

Eric et Christine