Cyrille Bouvier chargé de mission concernant le contrat de bassin de la Vingeanne

Cyrille Bouvier est chargé de mission de l’Etablissement Public de Bassin (EPTB), concernant le contrat de bassin de la Vingeanne. Il étudie la rivière sous tous les angles.

Récemment nommé, Cyrille Bouvier met en place la phase d’émergence du contrat de bassin et intervient sur le territoire de 64 communes réparties sur trois départements : Côte-d’Or, Haute-Marne et Haute-Saône. Actuellement, le chargé d’étude collecte des renseignements sur l’ensemble du bassin versant afin de procéder à une présentation sommaire de la rivière.

Ce contrat se mettra en place avec l’ensemble des collectivités, des représentants de l’état et des groupements situés sur le bassin versant. La première étape est de réaliser le dossier sommaire de candidature, qui est le point d’entrée de la démarche contractuelle proprement dit. Celui-ci est un document général sur l’état des eaux et du milieu, ainsi que sur les usages et pressions existants. Il comprendra l’état physique du bassin, les caractéristiques climatiques, la présentation du patrimoine naturel, les caractéristiques du régime hydrologique, l’évaluation de la qualité des masses d’eau souterraines et superficielles… .

 Cette première phase sera suivie par le dépôt des dossiers de candidatures à la préfecture après acception du dossier par l’État. Un programme d’action visant l’amélioration de la qualité de l’eau et la restauration du milieu aquatique devrait voir le jour courant 2013, après une analyse plus poussée de la rivière et de son bassin versant.

 Le contrat de bassin de bassin est une démarche de concertation, où tous les acteurs, liés aux milieux aquatiques, seront amenés à donner leur avis et à participer pour sa mise en place.

Lors de l’assemblée générale de l’amicale des pêcheurs de haute et moyenne Vingeanne , samedi 22 janvier , à Fontaine Française Cyrille Bouvier, chargé de mission de l’Établissement Public de Bassin(EPTB) de la Saône et du Doubs, concernant le contrat de bassin de la Vingeanne a présenté l’intérêt d’une société de pêche vis-à-vis d’un contrat de bassin en insistant sur la possibilité de réhabilitation des frayères à brochet en liaison avec l’Onema. Le chargé de mission a également évoqué l’importance de la réalisation d’un travail sur la qualité physique des habitats pour la faune piscicole et sur un travail sur la capacité d’accueil de la Vingeanne en partenariat l’Association Agrée des Pêcheurs et de la Protection des Milieux Aquatiques.

Voir Le Bien Public du 3 janvier et du 24 janvier 2011 Page Vingeanne