Bèze fête sa grotte

Les 2 et 3 octobre aura lieu à Bèze le soixantième anniversaire de la découverte des grottes. Cette manifestation s’inscrit dans le cadre des journées nationales de la spéléologie. Le 2 octobre de 14 à 18 heures et le 3 octobre de 10 à 17 heures au parc de la source, le spéléo-club de Dijon installera des stands de démonstration, de matériel et des panneaux d’informations sur les siphons de la résurgence. Le club proposera diverses animations. Des plongées sont prévues le samedi après-midi et le dimanche.

Samedi 2 octobre à partir de 19 heures un spectacle théâtral et musical mis en scène par Serge Lascombes  en partenariat avec les Planches Dagobert  et l’école de musique de Mirebeau aura lieu près de la source. Un spectacle pyrotechnique aura lieu afin de commémorer la « découverte » des grottes de Bèze.

Infos pratiques

Spectacles gratuits, animations gratuites, parking dans le village (le parking habituel sera inaccessible)

Entrée des grottes : 4 € pour les adultes (tarif exceptionnel pour les 60 ans) ; 2 € 50 pour les enfants. Ouverture des grottes samedi 2 octobre 10 h 30 – 12 h 30, 14 heures – 18 h 30; dimanche 3 fermé le matin, après midi 13 à 18 heures. Tel : 03.80.75.31.33

Rémy Monget

Bèze village en fête

Bèze village en fête

Ce dimanche 19 septembre 2010, l’Association Les Amis de Bèze organise la 6 ème  édition de Bèze village en fête. Une cinquantaine d’exposants seront présents dans les rues du village, afin de proposer aux visiteurs, tout au long de la journée leurs créations.

Une grande diversité  de produits artisanaux sera proposée. Des producteurs locaux et régionaux  viendront proposer leurs   produits (bière, vins, fromages, charcuteries…) Des dégustations  seront proposées aux visiteurs, dans une ambiance animée et chaleureuse. L’ouverture de la manifestation Bèze village en fête se déroulera  dès 10 heures,  les visiteurs pourront  accéder aux rues du village et y découvrir tous les stands décorés. A l’heure du déjeuner, il sera possible de se restaurer sur place, avec saucisses, frites, sandwichs, crêpes et gaufres. Diverses animations seront proposées : pêche à la truite dans le lavoir, pêche à la ligne pour les petits, tombola, représentation de danse, visite guidée gratuite du village par des bénévoles, démonstration d’Agility…

Dans le cadre des journées du patrimoine, des visites du village de Bèze seront organisées à cette occasion par des bénévoles de l’association des Amis de Bèze. Exceptionnellement l’abbaye sera ouverte au public dans le cadre de visites guidées. Gabriel Porcherot et son équipe de bénévoles assureront ces visites. L’animation les Peintres dans la rue est organisée comme chaque année, depuis la création de cette manifestation. Les visiteurs pourront admirer les artistes à l’œuvre au fil de leur promenade au cœur du village.

Serge Lascombes en partenariat avec les Amis de Bèze organisera une animation de rue. Une quarantaine de bénévoles ont participé à l’organisation de cette fête.  Près de 3000 visiteurs sont venus à Bèze village en fête .

Des lectures à voix haute seront organisées dans les rues de Bèze : (flâneries poétiques, littéraires et musicales), pendant la journée, à différents moments, des lectures publiques seront proposées aux visiteurs. Les textes (contes, nouvelles humoristiques, histoires fantaisistes, etc.) seront accompagnés par les musiques de Nadine et Sylvian Charnot (accordéon et contrebasse) et lus par Serge Lascombes. Entre autres récits, le public pourra notamment entendre certaines fables de Florian et de La Fontaine. Parmi ces temps de lecture, quelques séances seront plus particulièrement destinées aux enfants.

Ces moments de détente et de rire seront à savourer sans modération dans les rues animées dans le cadre de Bèze village en fête.

Infos :

Ouverture dimanche 19 septembre 2010 à partir de 10heures.

Une cinquantaine d’artisans seront présents à cet événement

Entrée gratuite.

Conciliateur de justice

Conciliateur de justice

Guy Quesseveur, est conciliateur de la république. Il s’agit d’une fonction  essentielle méconnue permettant de régler à l’amiable bien des litiges.

Qu’est ce qu’un conciliateur de justice ?

Le conciliateur de justice est une personne bénévole s’étant mise à la disposition du tribunal afin de régler l’amiable les conflits avant que l’affaire se règle devant un tribunal. Il s’agit de problèmes entre particuliers ou entre des citoyens et une municipalité. Le conciliateur n’intervient pas dans les problèmes familiaux (héritages, successions). Ses compétences s’étendent sur les problèmes de droit civil : les problèmes liés à la mitoyenneté, les différents entre propriétaires et locataires, les copropriétés, la non conformité des bâtiments, les litiges entre les particuliers et les banques, les difficultés liées au surendettement des particuliers… .

Pourquoi avoir choisi cette activité ?

En retraite j’ai désiré mettre mes connaissances à la disposition de mes concitoyens. J’ai reçu une formation, j’ai obtenu un diplôme de conciliateur à Lyon. La conciliation est nécessaire afin d’éviter des procédures judiciaires longues et couteuses. J’essaie d’agir en  humaniste afin de résoudre les conflits dans un climat de paix. C’est un travail d’écoute, d’impartialité et de discrétion, et  de dialogue afin de trouver des solutions en les suggérant afin de trouver un compromis dans l’intérêt de chacun. La recherche d’un constat d’accord entre les deux parties en présence est ma motivation.

Dans quels secteurs géographiques exercez vous votre compétence, et comment faire appel au conciliateur ?

Mon secteur d’activité s’exerce sur les cantons de Fontaine Française, Mirebeau et Auxonne. C’est à dire la vallée de la Vingeanne, de la Bèze et une partie du val de Saône. Je m’occupe de 60 cas par an ce qui représente en moyenne 180 entretiens annuels. Pour connaitre les dates et les lieux de permanence, les gens peuvent s’adresser au greffe du tribunal d’instance, à la maison de la justice et du droit, à la mairie de leur lieu de résidence, aux services sociaux ou à la gendarmerie.  Saisir le conciliateur de la république est une démarche simple, facile à réaliser et gratuite. En Cote d’Or, nous sommes une dizaine de conciliateurs de justice à travailler dans la plus grande impartialité dans un souci d’équité. Lorsqu’une de mes connaissances saisit  le conciliateur de justice, c’est un collègue qui se charge du dossier.

Un constat d’accord est un compromis écrit précisant les engagements de chacun sous forme d’un document signé par  les deux parties et par le conciliateur de justice. Ce constat d’accord est  ensuite remis au greffe du tribunal d’instance qui peut le faire exécuter..

Les grottes de Bèze

Bèze est un village d’environ 700 habitants, c’est un des 700 plus beau village de France, les grottes sont parmi les plus visitées de France.

Les grottes de Bèze ont été formées  au sein d’un plateau karstique de 400 km2. L’eau s’infiltre dans la grotte par le biais des failles présentent sur le plateau. Durant des siècles la grotte a servit de refuge aux habitants de Bèze. Bèze a été pillé au moins 7 fois  au cours des siècles, la dernière fois en 1636 avec le passage de Gallas. L’entrée de la grotte était dissimulée par la végétation, la forêt était plus fournie qu’aujourd’hui. Au départ seule une partie de la grotte a été explorée, à partir de 1950 des équipes de spéléologues sont venues et ont exploré  au fil des années les différentes salles du site, les rendant accessibles.

L’eau présente dans les grottes provient de 3 rivières qui se perdent à proximité de Bèze : La Venelle près de Véronnes, une partie de la Tille à Lux et pour partie l’Ignon.  Cette origine a été révélée par des colorants placés dans les rivières, ceux-ci se sont retrouvés dans les différentes salles. La proximité de la résurgence située dans le parc de la source a motivé ces recherches. La température de l’eau est constante entre 8° et  11°C, la température des grottes est elle aussi constante à 12°C.

Nicolas Hulot a établit la correspondance entre les grottes et la source du parc en parcourant le siphon reliant le lac souterrain et la résurgence.

La grotte abrite de multiples concrétions stalactites et stalagmites ainsi que des cheminées. Chacune porte un nom original souvent pittoresque par exemple : l' »Andouille de Bèze ». Certaines parois de la grotte sont recouvertes d’oxyde de manganèse et de kaolin. La limpidité de l’eau permet d’apercevoir les siphons profonds de 6 ou 7 mètres.

 

Les grottes se visitent depuis les années 70, date à laquelle elles ont été aménagées par l’équipe municipale dirigée par Robert Poinsot. D’importants travaux de modernisation ont été réalisés en 1992.  Deux salles se visitent à pied, la circulation sur le lac souterrain s’effectue en barque de 10 places. La visite est assurée actuellement par deux jeunes guides David et Apolline. En 2009, 18 000 personnes ont visité les grottes. Selon les témoignages des visiteurs les grottes de Bèze constituent une sortie agréable.

En octobre aura lieu la journée nationale de la spéléologie, à cette occasion les 60 ans de l’exploration des grottes de Bèze seront fêtés.

Ouverture et informations Grottes de Bèze:

Vente des billets du 01 mai  au 30 septembre tous les jours de 10 h 30 à 12 h 00 et de 14 h 30 à 17 h 30 ; du 3 au 30 avril et du 1er au 31 octobre les  samedis et dimanches de 10 h 30 à 12 h 00 et de 14 h 00 à 17 h 30 et en avril les après-midis des vacances scolaires. Tarifs : 5 €/adulte ; 2,50€/ (4 à 12ans) ; gratuit – de 4 ans, 4€/personnes (à partir de 10 personnes). Tel : 03.80.75.31.33

 

Sandrine Hitier est régisseur des grottes de Bèze, l’achat des tickets se fait auprès d’elle au chalet (les grottes sont la propriété de la commune). Sandrine précise : « La fréquentation des grottes est en constante progression, 16 600 personnes en 2007, 11 000 en 2008 et plus de 18 000 en 2009. De nombreux groupes viennent visiter les grottes à la belle saison, ceux-ci doivent réserver, la visite des grottes dure environ 40 minutes. Je suis locataire du chalet depuis 1 an à côté de l’activité de régisseur des grottes je propose au sein du chalet une activité de vente de souvenir mettant le village de Bèze et la région en avant. Des produits locaux sont proposés ainsi que des cartes postales et des objets à l’effigie des grottes et du village. La vente de boissons et de glaces permet aux visiteurs de se rafraichir. »

10 200

Plus de 10 200 visiteurs, plus de 20 commentaires et une fréquentation moyenne journalière en hausse, merci. Les articles les plus vus sont ceux concernant le remembrement et ceux concernant Glaber, l’abbaye de Bèze et Bèze en général. La provenance des visites est très diverse et internationale : Grande Bretagne, Etats-Unis, Chine et même Laponie.

La distance un défi

Vendredi 19 mars a eu lieu le défi distance au stade de Fontaine Française. Cet événement organisé par Caroline Steimetz conseillère pédagogique EPS rassemblait les 9 classes du pôle scolaire du canton et les 4 classes de l’école élémentaire Claude Monet de Bèze. Les enfants devaient parcourir la plus grande distance possible en un temps donné. Celui-ci variait suivant les niveaux, les élèves de cours moyen ont couru 12 minutes par exemple. Près de 260 élèves ont participé à ce défi distance, les parents sont venus nombreux, en cette après midi ensoleillée pour encourager les enfants qui donnèrent le meilleur d’eux même. Une page de photos dans le BP de mardi 23 mars

Bèze d’hier et d’aujourd’hui

 

 

Avant

Place de l’église. Début du vingtième siècle. L’église est située derrière le preneur de vue. Sur la gauche se situe une épicerie et l’atelier d’un tonnelier (ancêtre de monsieur Porcherot guide bénévole membre de l’association «Les Amis de Bèze »). On aperçoit devant cette tonnellerie de la futaille et une cuve (« ballonge ») en devenir. Sur la droite, la rue Notre Dame menant au cimetière de Bèze datant de 1768-70. Bèze autrefois comptait de nombreuses vignes notamment au lieu dit « Notre Dame des Groisses » situé au bout de cette rue à la place de l’actuel cimetière. Carte postale collection personnelle

Aujourd’hui

La place de l’église s’appelle maintenant place Félix Kir. Le célèbre chanoine fut curé de Bèze de 1910 à 1924. Le marronnier a disparu, il était encore présent il ya moins de trente ans. Les futs ont changé de côté et de destination, ils  servent de jours à la décoration du village et  au fleurissement. Une maison a été démolie semble t’il sur la gauche par rapport au preneur de vue. Un abri s’insérant discrètement à proximité du bâti existant est présent. Le matériel agricole, faucheuse hypo tractée et chariot à « échelettes », ont cédé la pace a cédé la place aux automobiles. Photo Rémy Monget

Voir Le Bien Public du 17 mars 2010 Edition Dijonnaise