Une filière méconnue le lycée militaire

Un rêve d’armée

Guillaume Flocard, 17 ans, originaire de Sacquenay, ancien élève du collège Henry Berger de Fontaine Française est scolarisé au lycée militaire d’Autun. Dans ce cadre, avec ses camarades, membres de la fanfare du lycée, il a récemment participé à une cérémonie à l’Arc de Triomphe de l’Étoile à Paris.

Pourquoi avoir choisi un lycée militaire?

Lorsque j’étais scolarisé au collège Henry Berger de Fontaine Française, nous étions allés à un salon des métiers à Dijon, je me suis documenté au stand tenu par des militaires. Je désirais entrer dans l’armée dès la cinquième. Cette filière m’a plus et confirmé dans me souhaits.  Au départ, j’ai choisi une orientation vers la filière de l’enseignement afin devenir officier.  Des classes préparatoires aux grandes écoles militaires existent au sein du lycée. J’ai passé un concours d’entrée, et en fonction de mon rang de sortie, j’ai obtenu une place au lycée militaire d’Autun. Il s’agissait du lycée du premier vœu.

Comment se déroule une  scolarité au sein d’un lycée militaire ?

L’enseignement est semblable à celui dispensé dans les lycées dépendant de l’éducation nationale. Les professeurs sont des enseignants détachés auprès du ministère de la défense. Seul l’encadrement en dehors des cours est militaire. Nous sommes tous internes. On est répartis en compagnies, un sous officier encadre chaque section.

Quelles sont les valeurs particulières dispensées par un lycée militaire ?

On nous enseigne une certaine discipline de vie, le respect des autres, la rigueur, la solidarité, l’esprit de groupe, la cohésion. Un système de tutorat est mis en place. Chaque élève de terminale parraine un élève de seconde car l’adaptation est difficile lorsque l’on rejoint un lycée militaire. Lorsque nous rencontrons des difficultés scolaires, cette solidarité entre élève se révèle efficace, les élèves les meilleurs aident leurs camarades à acquérir de bonnes méthodes de travail par exemple. L’individualisme n’est pas de mise. Les exigences vis-à-vis des élèves sont importantes, des bacs blancs sont proposés deux fois par an, dans chaque matière dès la seconde. Le taux de réussite au bac est très élevé.

Quelle orientation  envisagez vous après le lycée comment votre parcours est il perçu ?

La filière de l’enseignement en lycée militaire reste méconnue et offre de nombreuses possibilités d’évolution. Après le lycée, je souhaite intégrer l’armée de terre et poursuivre mes études à l’école militaire de Saint Maixent. Toutefois, mon choix a surpris mon entourage. La scolarité au sein du lycée a confirmé mes choix de vie a encore développé mes gouts personnels. Par la suite je désire rejoindre une unité de terrain comme par exemple les chasseurs alpins ou l’infanterie de marine.

Publicités

Les boucles de la saone

Les boucles de la saone

Dimanche 21 mars les élèves du collège Henry Berger de Fontaine Française, dont certains portaient les couleurs des Vingeanne’s teenagers ont participé aux traditionnelles Boucles de la Saône à Gray (70). Cette année le parcours différait de l’année dernière, les minimes et les benjamins suivaient un parcours longeant la Saône. Les filles se sont distinguées Chloé Joyandet a terminé première de la course benjamine et Léa Leblanc première de la course minime fille.
Le collège a été récompensé pour le nombre de participant à la course 2009 (3ème prix).