Le jeu de l’art contemporain

Le château de Fontaine-Française a été investi par l’art contemporain. Le public était composé d’habitants et de collégiens. Un spectacle qui a fait réagir. L’assistance était invitée à réagir au spectacle de danse.

L’association Art BFC (Art Bourgogne-Franche-Comté) fait la promotion de l’art contemporain sous toutes ses formes. C’est dans cet esprit, qu’à Fontaine-Française, se sont déroulés les « Samedis Art Rien Faire. L’assistance nombreuse est venue dans le cadre majestueux du château.

Florent Ottello, dans son spectacle de danse, a présenté les différentes figures emblématiques de notre société (le sportif, le militaire, la prostituée (ou le travesti ?), et la mère (ou la sainte ?), encourageant l’assistance à réagir. Le public devait interpréter ce qu’il avait vu.

Ce qu’ils en ont pensé

Les habitants de Fontaine-Française ont donné leur avis. Solenn et Gillian (13 ans) : « C’était très bien, on nous a présente la danse contemporaine au collège et on est très intéressée ». Romain Mathieu, principal du collège : « En partenariat avec Art BFC, dans le cadre de l’ouverture culturelle du collège, les 4e recevront une initiation à la danse contemporaine et assisteront à deux spectacles à l’opéra de Dijon. Je pense que c’est une chance pour les élèves et pour tous les habitants, qu’un tel spectacle soit présenté en milieu rural ». Une habitante de Fontaine-Française confie : « C’était un spectacle très dérangeant, assez déstabilisant et très personnel. L’artiste nous a présenté une vision de notre société très touchante qui nous parle de notre condition humaine ».

Bruno Girard, président d’Art BFC fait partager sa passion au plus grand nombre et montre que la danse contemporaine n’est pas réservée à une élite.