Montigny sur Vingeanne Souvenirs toxiques

Le 19 janvier 1985, une intoxication au monoxyde de carbone avait lieu et quatre-vingt dix des cent cinquante personnes qui assistaient un concert au profit de la lutte contre le cancer, dans l’église de Montigny-sur-Vingeanne, furent intoxiquées par de I’ oxyde de carbone. De nos jours, les avertissements sont nombreux vis-à-vis de tels dangers, à l’époque c’était moins le cas, des incidents comme celui de Montigny ont marqué les esprits et des leçons en ont été tirées.

Témoignage d’Olivier Corberon 83ans :

« Un concert de guitare était organisé dans l’église de Montigny sur Vingeanne au profit de la recherche contre le concert. Le chauffage de l’église avait été allumé dès le début de l’après midi, ainsi que des chauffages d’appoint. Il s’agissait de catalyseurs à gaz, il me semble. Il faisait très froid en ce 21 janvier (-25° la nuit). Au cours du concert, des gens ont commencé à se trouver mal et tombent. Beaucoup de gens souffraient de maux de tête et avaient mal au cœur. Les gens sont sortis, alertés par quelqu’un qui s’est rendu compte de ce qui se passait, peut être s’agissait-il d’un pompier présent au concert. Mon épouse et moi sommes rentrés à la maison.  Nous nous sommes endormis, les gendarmes sont venus nous réveiller. Nous avons rejoint le centre du village  dans la voiture des gendarmes. Pompiers, ambulances et médecins étaient présents. Un véritable hôpital de campagne était installé dans le café du village. Des gens portaient un masque à oxygène, d’autres étaient allongés sur une civière.  Le médecin, (le docteur Launoy de Fontaine Française) examinait les patients qui étaient allongés sur une table. Un bus fut réquisitionné (conduit par Roger Raillard), afin d’emmener les personnes souffrantes à Dijon. Les patients les plus atteints ont emmenés en ambulances. Certains furent hospitalisés, la plupart des gens rentrèrent dès le lendemain.

Marie Louise Perrier  90 ans ajoute :

«Peu avant l’entracte, quelques personnes assises dans les premiers rangs éprouvaient des douleurs à la tête, ainsi qu’une irrésistible envie de dormir.

Cest alors qu’une adolescente perdit connaissance, bientôt suivie par quatre ou cinq autres personnes. Tous ceux qui pouvaient se déplacer se précipitèrent alors à l’extérieur tandis qu’on alertait le centre de secours de Fontaine-Française.

Je suis partie en bus, j’ai été hospitalisée une journée, je me sentais mal. J’ai mis longtemps à m’en remettre, j’en ai gardé longtemps des séquelles.  Selon mon cardiologue, certaines personnes réagissent plus mal que d’autres à ce genre d’intoxication. »

Témoignage de Marcel Bourguignon maire de Montigny en 1985 :

« Le récital devait avoir lieu dans la salle des fêtes, mais le froid des derniers jours et l’absence de chauffage avaient rendu ce local inutilisable. J’ai refusé de la prêter.  Les organisateurs avaient donc décidé d’élire domicile dans l’église. Ils ont  pensé au confort des spectateurs en faisant fonctionner le chauffage suspendu dès le début de l’après-midi. Il était prévu d’utiliser seulement celui-ci 2 heures durant, ce qui ne fut pas respecté cette fois. De plus dans le chœur 2 chauffages d’appoint ont été utilisés. Les murs étaient très froids, gelés, en se réchauffant, au contact de l’air chaud, participant à l’augmentation du taux d’humidité dans l’air, gênant ainsi la combustion et favorisant la formation du monoxyde de carbone. L’explication est claire : le chauffage n’était pas prévu pour fonctionner pendant plusieurs heures d’affilées, et l’aération s’est avérée insuffisante, d’ autant qu’il y avait beaucoup de monde dans l’église. L’oxyde de carbone, dont l’inhalation peut avoir des conséquences cardiaques et pulmonaires graves s’est accumulé, stagnant d’ abord au niveau du soi, ce qui explique pourquoi les enfants en ont été les premières victimes, puis ce gaz s’est répandu dans toute l’église. Un médecin présent fit évacuer l’édifice. Présent sur les lieux dès le début du concert, j’ai réquisitionné un bus pour transporter les malades. Ce chauffage est toujours présent, il ne fut pas remplacé, faute de moyens, une bouche d’aération a été installée. Les offices ne durant généralement guère plus d’une heure, la règle des 2 heures de chauffage  d’affilée maximum est toujours scrupuleusement  respectée 25 ans après, et il n’est plus question de chauffage d’appoint. »

Des mesures furent prises, après  cet incident, qui aurait pu être plus grave. L’église qui a conservé le même système de chauffage  n’est plus chauffée que deux heures d’affilée au maximum.

 

Les habitants du canton de Fontaine Française ont tous un sobriquet

Les habitants du canton  de Fontaine Française ont tous un sobriquet

Lorsqu’on contemple la vallée de la Vingeanne, l’histoire et les légendes sembles parler naturellement. Ainsi en est-il des sobriquets donnés aux habitants de chaque village du canton de Fontaine Française par leurs voisins.

A Bourberain, le village était partagé en2 camps toujours en chicane et en procès : les « Ecoeurou » et les « Quirettes ». On les appelait également les « Indignes », car certains jeunes gens des environs auraient régalés filles du pays avec du loup. C’est sans doute pour cela qu’on les appelle encore les loups enragés. Il existe également un surnom, les « Tiacres », un surnom ridicule selon : « Le Charroi de Nîmes ».

A Chaume, sur le rocher, les habitants seraient pour moitié fous, moitié enragés.

A Courchamp, les « Gôtous », buveurs d’eau de vie sont supposés habiter le village.

A Dampierre, on rencontre les « Magniens », c’est-à-dire les chaudronniers, les rétameurs, les « Pôchous » : les « pêcheurs » étaient également utilisé comme surnom.

A Fontaine Française, les habitants étaient surnommés les « Equeulay » : (éculés), c’est-à-dire les fatigués.

A Fontenelle, le surnom était les « Gueurnouilley », les grenouillés. Les gens de Fontenelle aurait vendu une statue de la vierge aux habitants de Fontaine Française afin d’avoir le droit de pêcher dans les fossés où ils ne prenaient que des grenouilles.

A Lavilleneuve, les habitants sont surnommés « Les Sacristains », peut être en raison de leur dévotion.

A Licey, les « Moricauds » peuplent le village. Par ce mot, on entend celui qui a la peau très brune ou noircie par le charbon de la forge.

A Montigny, le surnom des « Crébetins », désignerait des personnes serrées les unes contre les autres. Ce surnom pourrait avoir comme origine l’agglomération des maisons de ce village, qui sont parfois collées les unes aux autres.  

A Mornay, « les Brayas », « Cuillotous », seraient les porteurs de braies, de culottes, car selon leurs voisins c’était les femmes « qui portaient la culotte ».

A Orain, on rencontre les « Gouris », ce qui veut dire les cochons. A une époque indéterminée, les habitants d’Orain ont vendu la cloche de l’église pour acheter un verrat communal. Mais le verrat mourut, les gens n’eurent ni verrat ni cloche. Il faut préciser qu’Orain comptait de nombreux élevages de porcs, ces animaux paissaient et ravageaient les bois environnant, d’où la mauvaise réputation des « gouris » d’Orain.

A Pouilly, les « Pangnes », sont les résidents  de ce village. Ils s’appellent ainsi en raison de leur accent lorsqu’ils prononçaient le mot pain.

A Saint Maurice sur Vingeanne, les »Sorciers »faisaient sabbat lors des feux de Bordes selon certains. A Saint Seine sur Vingeanne, on peut croiser les « Queunelay », car lorsque les enfants de Saint Seine se battaient avec les enfants  des villages voisins, ils arrivaient toujours armés de bâtons de cornouillers.

L’ histoire de ces surnoms est parvenue jusqu’à nous grâce aux témoignages oraux et aux échos paroissiaux de l’abbé Ferré.

Le chateau de Montigny sur Vingeanne vestiges de la splendeur passée

Le chateau de Montigny sur Vingeanne : Vestiges de la splendeur passée. Cet article est publié aujourd’hui  8/01/10 dans le BP.

Les premières traces d’une motte castrale à Montigny remonteraient au IXe siècle. En 1145, la présence d’une forteresse est mentionnée dans les archives des Vergy seigneurs de Montigny à cette époque. En 1636, suite au passage de Gallas,  la maison-forte  fut détruite. Les Languet (apparentés à Bossuet) devinrent propriétaire de la seigneurie de Montigny à cette époque.Le chateau fut en grande partie détruit.Les anciens bâtiments situés à l’est sont notamment le siège des expositions d’Art BFC,  ils restent dans la vocation des châteaux d’autrefois qui avalent vocation à accueillir des artistes.

Ceci est un extrait , pour en savoir plus, lisez le Bien Public du 6/01/2010 édition « Région Dijonnaise » .

Lien :

http://www.bienpublic.com

Sources: Terroir numéro 39 Novembre 1966 de la SHTRFF

Montigny-Mornay-Lavilleneuve 12 siècle d’histoire : Jean Raillard

Notice sur la paroisse de Montigny sur Vingeanne : Abbé Bernard Philibert Sautereau

La Vingeanne, une rivière tranquille sujette à des débordements

La Vingeanne, une rivière tranquille, sujette à des débordements : cet article est paru le 4/01/09.

La Vingeanne, est une rivière calme sujette à des débordements qui lui sont naturels presque  chaque année. Les crues moyennes sont quasi quinquennales. Les grandes crues furent au siècle dernier au nombre de trois : 1910, 1930 et 1965. Le rôle n’est toutefois pas négligeable en ce qui concerne les caprices de la rivière, car au fil des siècles, il a modelé son cours selon ses besoins. Ceci est est un extrait. L’article est assorti d’un témoignage de Roger Raillard maire De Montigny-Mornay-Villeneuve  sur la gestion des biefs et des barrages de la Vingeanne.

Historique du blog

J’ai ouvert ce blog le 28/06/08 afin de publier les légendes et les mythes, que je voulais faire connaître. Pendant un long moment je n’ai plus écrit sur ce blog. En mai 2009, je suis devenu correspondant de presse. J’ai écrit l’article sur le remembrement. La totalité du résumé du mémoire de maîtrise que j’avais écrit ne fut pas publiée. Il me fut proposé de mettre un lien à l’article afin de renvoyer le lecteur vers un récit augmenté. Sur ce blog, je poste toujours des articles relatifs aux mythes et légendes. J’y ai ajouté des éléments de biographies que je souhaitais partager car ils étaient pour la plupart introuvables ailleurs sur le net. De plus il y a également les renvois et les compléments des articles que j’envoie au BP. Sur ce blog, je consacre une grande place à l’actualité et à l’histoire locale: il y a un certain nombre d’informations sur les villages du canton de Fontaine-Française: Bourberain, Chaume et Courchamp, Dampierre/Vingeanne, Fontaine-Française, Fontenelle, Licey/Vingeanne, Montigny-Mornay-Villeneuve ,Orain, Pouilly sur Vingeanne, Saint- Maurice/Vingeanne, Saint-Seine /Vingeanne, Sacquenay et Chazeuil : une partie du canton de Selongey, Champlitte et son canton, le sud Haut Marnais. Is sur Tille et son canton peuvent être évoqué sainsi que la région dijonnaise ainsi que la Cote d’Or en général. Certains thèmes touchent toute la Bourgogne. D’autres  thèmes sont plus universels: comme les arts en général, l’art contemporain en particulier, l’agriculture, l’histoire, la géographie , la littérature, etc…

La chaise de Montigny

La chaise de Montigny
Pas de « Samedi Art Rien Faire » sans « Paris Sur Vingeanne ».C’est en sa maison familiale de Montigny que Bruno Girard, président d’Art BFC a accueilli le public. Un certain nombre de personnes originaires du canton de Fontaine Française et des environs sont venus à l’occasion de la présentation de la chaise de Véronique Verstraete. Cette chaise est un objet d’art contemporain alliant naturel et fonctionnalité. C’est un prototype en bois étuvé,pouvant être à l’extérieur, est inspiré des chaises que les habitants du village avaient présentées il y a deux ans afin d’inspirer le créatrice. La particularité de cette œuvre, c’est le travail de l’artiste qui a réussi à rendre possible sur un même siège différent formes confortables et ludiques d’assises. Cette chaise a fait l’objet d’un design très soigné de la part de Patrick Brezé sculpteur et designer qui a travaillé en collaboration avec Véronique Verstraete. Cette sculpture qui doit être éditée à plusieurs exemplaires, a fait l’objet de l’admiration des personnes présentes au vernissage. Cette chaise a pour nom « Septembre 2007 ». Cet article est paru le 30/10/09.

Voir le site d’ Art BFC

septembre-2007-v-verstraete.1262545793.jpg

septembre 2007

Jour de neige

Aujord’hui 22/12/2009 parait la « photo-légende »:intitulée « neige »prise à Saint-Maurice sur Vingeanne. Vendredi 18, nous avons eu de la neige, il n’y avait pas de transports scolaires. Dans la nuit de samedi à dimanche, nous avons eu -23 degrés centigrades (source officielle concernant Thil-Chatel, et par avérée chez nous), et lundi, nous avions environ 15 cm de neige. Aujourd’hui, c’est la fonte des neiges après le verglas de cette nuit. Hier, est paru également l’ article au sujet du portage du pain malgré les routes enneigées, ainsi que celui concernant la mise en place de la crèche dans le lavoir à Montigny sur Vingeanne.

L’ art contemporain dans le canton de Fontaine-Française

Aujourd’hui 15/12/09, c’est l’article au sujet de l’art contemporain au sein du canton du Fontaine- Française qui parait sur le BP. Trois sites sont présentés: le Pôle scolaire et sa fresque, les oeuvres de Carlos Regazzoni , et l’oeuvre de Jérome Vaspard à Montigny sur Vingeanne dans le cadre des expositions d’ Art BFC.Voir le portefolio présentant d’abord les oeuvres de Carlos Regazzoni : »Le dinosaure »…, puis la fresque du pôle scolaire et enfin « Natural Sign » de Jérome Vaspard.

« Courir pour Tom »: Les résultats de la course

L’ article parait ce jour, sur le Bp. Dès que possible je mettrai des photos …

voici les résultats complets de la course :

1; 37.44; JEANDROT; Nicolas; 1er homme 2; 38.14; MONNOT; Sébastien; 2è homme 3; 38.31; DESCLERC; Frédéric; 3è homme 4; 38.58; PIGNET; Christophe; CROCOS 5; 39.16; CROTET; David;  6; 39.27; COURANT; Frédéric;  7; 39.54; RENARD; Patrick; CROCOS 8; 40.05; DETOUILLON; J.Claude; AC TALANT9; 40.54; FRERE; David; Dijon Triath

10; 41.09; BERGER; Fabrice;  11; 41.11; CONXICOEUR; Alain;  12; 41.27; BRAZILLIER; Philippe;  13; 41.30; DONNIER; Nicolas;  14; 41.35; VERNIER; Laurent;  15; 42.31; DAUTREY; Hervé;  16; 42.32; BENOIST; Raymond;  17; 43.19; LUCAS; Philippe;  18; 43.20; PATO; Fernando;  19; 44.09; CASES; Anthony;  20; 44.23; CLERE; Christine; 1ère féminine

20; 44.23; SIRI; Chistiane; 1ère Ex22; 44.24; COGNARD; Marc; ASPTT Dijon23; 44.41; VINCENT; Lionel;  24; 45.01; DELATOUR D’; François;  25; 45.17; LELONG; Jean-Paul; CROCOS26; 45.17; VACHON; Jean-Michel; CROCOS27; 45.29; SIMONI; Marc;  28; 45.31; NICOLE; Christian; CROCOS29; 46.00; SALLES; Christian; CROCOS

30; 46.03; TRAVAILLOT; Laurent; CROCOS31; 46.03; GUMERY; Yves;  32; 46.31; DELANGRE; Bernard;  33; 46.34; BLAVIER; Julien;  34; 46.44; FAUCONNET; Bernard;  35; 46.48; TISSERAND; Benoit;  36; 46.52; NICOT; Gérard;  37; 46.53; ROSIER; Alain; GAHS38; 47.07; ROUSSET; Christophe;  39; 47.12; MARPAUX; Julien;  

40; 47.13; CROTET; Jérémy;  41; 47.17; DORAS; Gérald;  42; 47.18; TRAVAILLOT; Marie-Laure; 3ème féminine43; 47.19; PASCUAL; Eric;  44; 47.21; FLOCARD; Roger;  45; 47.23; BOUCHARD; Eric; CROCOS46; 47.26; CLERE; Jean-Yves;  47; 47.30; STOTNICKI; Frédéric; CROCOS48; 47.59; ASPERT; Sylvain; CROCOS49; 48.15; FLOCARD; Pierre;  

50; 48.21; TARANCHON; Coralie;  51; 48.23; THOLIERE; Jacques;  52; 48.37; OGER; Thierry;  53; 48.46; MARCAIRE; Xavier;  54; 48.47; MARTINENT; Christian;  

55; 48.49; GODEMET; Olivier;  56; 48.52; COURTOIS; Thierry;  57; 48.56; MIRESI; Cécile;  58; 49.34; CAMENEN; Fabien;  59; 49.44; BABILOTTE; Fabrice;  

60; 49.48; FLOCARD; Alain;  61; 49.59; MIROY; Gérard;  62; 50.04; AULOY; Cédric;  63; 50.05; TAMBARIN; Hervé; CROCOS 64; 50.08; CHEVALIER; Patrick; AC TALANT 65; 50.11; CHAVANCE; Eric; CROCOS 66; 50.11; MARTINET; J.Philippe; CROCOS67; 50.18; MOUROT; Patricia; CROCOS 68; 50.21; TRAVAILLOT; Lydie; CROCOS69; 50.27; PERRONNET; Jean-Claude; CROCOS

70; 50.28; COULON; J.François;  71; 50.37; MILESI; Françoise; CROCOS72; 50.54; VALLAZ; Yves; Foulée Chatillon73; 51.13; LACROIX; Denis;  74; 51.18; PARIS; Mathieu;  75; 51.18; GARCIA; Pascal;  76; 51.19; COURTEJOIE; Evelyne;  77; 51.20; MEURGEY; Michel;  78; 51.40; RUET; Patrick; Henry Schein79; 51.44; LENHOF; Marie-Jeanne; ASPTT Dijon

80; 51.48; LEFRANC; Nicolas;  81; 51.51; FRENOIS; Emmanuel;  82; 51.56; BIZIOREK; Stéphane;  83; 52.02; MOTTEY; Michel;  84; 52.07; LAVENIR; Christophe; Henry Schein85; 52.12; Inconnu;  ;  86; 52.20; PEREZ; Rui;  87; 52.22; TAILLEFUMIER; Nathalie;  88; 52.31; HUOT; Lionel;  89; 53.07; DUVERNOIS; Pierre;  

90; 53.09; ALIX; Thierry;  91; 53.18; LAHALLE; Thierry;  92; 53.24; BULHER; Yohann;  93; 53.27; ESTRADE; Jérôme;  94; 53.42; GRISOT; Stéphane;  95; 53.53; ROSIER; Marie Louise; GAHS96; 53.54; MONNET; Marguerite;  97; 53.59; DUPONT; René;  98; 54.26; FLOCARD; Romain;  99; 54.31; SOULIER; Alice; Vingeanne’s Tee

100; 54.43; LAHOUSSINE; Claude; CROCOS101; 54.44; GERARD; J.Christophe;  102; 55.00; MONACHON; Gabriel;  103; 55.13; MONACHON; Dominique;  104; 55.13; BOYARD; Joël;  105; 55.25; BAUDE; Sébastien; CROCOS106; 55.30; BAUDE; Axel; CROCOS107; 56.50; PAULIN; Christian;  108; 57.08; BILLIG; Serge; Athletic Gym109; 57.12; BLONDEAUX; Irène; CROCOS

110; 57.17; LAFFUGE; Jean-Luc; CROCOS111; 57.46; GALLOIS; Claude;  112; 58.06; FAVRE; Hubert;  113; 58.09; BURDIN; Angélique;  114; 58.23; DETOUILLON; Dominique;  115; 58.49; DORAS; Rachelle;  116; 58.58; SOUDANT; Pascal;  117; 58.59; GILLIEN; J.Pierre;  118; 58.59; MARTINENT; M.Jeanne;  119; 59.19; ROUSSET; Marion;  

120; 59.34; PAMPHILE; Fabrice;  121; 59.57; ROUX; Christian; CROCOS122; 1.00.30; MUSSET; Yves;  123; 1.00.33; GRAND; Alain; CROCOS124; 1.00.53; ROGER Pierre;  ; V4125; 1.01.00; GUILLIEN; Corinne;  126; 1.01.01; COUVERT; Chantal; CROCOS127; 1.01.06; VILLEROT; Thierry;  128; 1.01.14; SARRAZIN; Sabine;  129; 1.01.18; MOILLERON; Sylvie; AC TALANT

130; 1.01.29; DEBORDES; Philippe;  131; 1.01.42; MAUFFAIT; Vincent;  132; 1.02.04; FOULET; Rose; Running Club Dij133; 1.04.03; Inconnu;  ;  134; 1.04.04; Inconnu;  ;  135; 1.04.43; MAIRE; Bruno;  136; 1.04.44; SAUVAGE; Christine;  137; 1.04.44; SAUVAGE; Frédéric;  138; 1.04.53; VAILLE; Géraldine;  139; 1.05.01; AMILAIN; Loïc;

 140; 1.05.20; FRIONNET; Nathalie;  141; 1.05.38; GRILLOT; Nathalie;  142; 1.05.58; BONNOTTE; Martine;  143; 1.06.02; LICHOU; Corinne;  144; 1.06.03; BAALI ; Mahfoud;  145; 1.06.04; BREGAND; Alain;  146; 1.06.21; BOURDON; Bruno;  147; 1.06.22; CHAPIT; Laurent;  148; 1.07.01; HOF; Alison; Vingeanne’s Tee

Cette course et cette association ont vu le jour afin d’aider Tom, âgé de 2 ans, qui est atteint de la maladie de Pompe depuis sa naissance.Cette course s’ est déroulée dimanche 6 décembre de Montigny / Vingeanne à …. Montigny en passant par Saint- Maurice/Vingeanne et la ferme de Clos Thomas, où une « pause » a eu lieu. Voir le Bp du 9/12/09

dscn5612.1260715447.JPG dscn5619.1260715675.JPG dscn5620.1260715767.JPG    

 dscn5630.1260715987.JPGdscn5626.1260715887.JPG

diaporama