Manœuvres à Provenchère

Dimanche 2 mai à la ferme de Provenchère, située sur le territoire de la commune de Montigny à la limite de la haute Saône, des manœuvres conjointes menées par les pompiers de Fontaine Française et de Champlitte ont eu lieu. Ces manœuvres avaient pour but de former, d’exercer les pompiers des 2 centres d’intervention et de secours sur une simulation d’accident. Une démonstration des techniques à mettre en œuvre et du matériel à utiliser a été effectuée. Par exemple la démonstration d’une désincarcération avec découpe d’un véhicule en utilisant des pinces « écarteurs » a été faite en précisant les méthodes à utiliser pour les nouveaux véhicules dont la technologie a évolué (airbag, véhicule hybride, renforts latéraux…). Le but étant de faciliter l’extraction de l’accidenté afin que l’intervention du SAMU soit facilitée. Un deuxième exercice s’est déroulé sur une simulation de collision.
Cet exercice conjoint a eu lieu entre les pompiers de Fontaine Française et de Champlitte afin de rapprocher les hommes, les techniques et le matériel. Un exercice semblable avait déjà eu lieu avec le centre d’intervention d’Autrey les Gray. Ces manœuvres ont lieu dans le cadre de la convention signée entre les services départementaux d’incendie et de secours de Côte d’Or et des Haute-Saône. Cette convention permet au centre de secours d’Autrey d’intervenir dans les communes de Fontaine Française, Pouilly et Saint Seine sur Vingeanne, le centre de secours de Champlitte peut intervenir sur les communes d’Orain, Montigny-Mornay-Villeneuve et Saint Maurice sur Vingeanne. Le centre de secours de Fontaine Française peut lui intervenir sur les communes de Broye-les-loups, Verfontaine, Attricourt, Loeuilley et Percey le Grand. Une journée porte ouverte aura lieu à Fontaine Française le samedi 12 juin pour favoriser le recrutement d’hommes et de femmes de plus de 16 ans. Une présentation du matériel et une démonstration de son utilisation aura lieu. Une visite des locaux sera proposée et des explications sur l’utilisation du matériel, les missions et les besoins des pompiers du centre de secours de Fontaine Française seront données.

 

Publicités

C pas si loin


Christine Rossi est habitante de Montigny depuis 1997, dans une grande maison de caractère construite au 19ème siècle. Cette magnifique bâtisse fut successivement la maison d’un marchand de grain, puis d’un photographe, elle accueilli les premiers locaux de la coopérative de la haute Vingeanne, confie Christine. En 2007 elle a l’idée de faire revivre cette grande maison, elle ouvre un restaurant après la fermeture des restaurants de Saint Seine sur Vingeanne et de Percey le Grand. elle a ainsi créé son propre emploi à la campagne. La fréquentation est locale : ouvriers, artisans… Elle est liée à l’activité économique de la région, les ouvriers viennent manger le midi quand leur chantier est proche. C’est une cuisine traditionnelle, familiale, le menu du jour est composé de produits frais de saison. Le restaurant n’est ouvert que le midi en semaine, et pour les groupes (20 à 30 personnes) le week-end, généralement des familles ou des associations. Les clients se sentent comme chez eux, l’ambiance est chaleureuses et conviviale, quasi familiale. Christine Rossi a su se constituer une clientèle de proximité, d’habitués.
Il y a aussi des repas à thème : choucroute, couscous, tartiflette, moules-frites, et bientôt cuisses de grenouilles. La capacité est de 35 personnes sur réservation. L’été les légumes frais du jardin entre dans le menu, et les clients peuvent manger en terrasse ou rester profiter de la fraicheur de la maison. En hiver le poêle réchauffe agréablement les convives. Le cadre est sympathique.
Renseignements : tel. 03.80.75.88.90

La commanderie de La Romagne

Parmi les vestiges templiers les plus importants de Côte d’Or, la commanderie de la Romagne est aujourd’hui  un lieu d’accueil grâce à ses chambres d’hôtes.

La Romagne est un lieu agréable et chargé d’histoire, dans un site exceptionnel, au cœur de la vallée de la Vingeanne.Le hameau de la Romagne est situé sur le territoire de la commune de Saint Maurice sur Vingeanne.

Vers 1050 la Romagne appartenait à l’abbaye de Bèze. En 1144, les templiers en deviennent propriétaires. L’ordre des templiers, fondé en 1119, devait défendre le tombeau du christ et protéger les pèlerins qui se rendaient en Terre Sainte. Durant les XIIème et XIIIème siècles les donations vont se succéder. Peu à peu le domaine s’élargit vers les villages voisins Courchamp, Saint Maurice, Percey le grand…

En 1307, Philippe le Bel fait arrêter tous les templiers accusés d’hérésie. Les biens du Temple, parmi lesquels La Romagne furent transférés à l’Ordre des Hospitaliers, prenant plus tard le nom de chevaliers de Malte. Au devoir d’hospitalité, cet ordre ajoutait celui de défendre les lieux Saints par les armes s’il le fallait. Les hospitaliers comme les templiers étaient des moines soldats.

Au XVème siècle, un Commandeur Pierre de Boresdon, fait fortifier La Romagne donnant ainsi une nouvelle architecture au domaine.

À la révolution le domaine est vendu comme bien national. Comme de nombreux édifices, les marques féodales sont détruites et la chapelle disparaît pierres après pierres.

Article paru in extenso dans le BP le2/08/09

La Romagne au fil des siècles. Brève histoire de la commanderie. Yvette Quenot. Université de Bourgogne 1999

Gargantua

Gargantua est passé par la vallée de la Vingeanne. Lorsqu’il marchait dans la terre mouillée il a laissé tomber de la terre de ses bottes, de la sont nées les collines de Percey le grand (Mont cierge), Montsaugeon et même Saulx le duc qui est plus éloignée. Ces collines sont autant de buttes témoins qui ont été expliquées par le passage de Gargantua. Le mythe de Gargantua préexistait avant Rabelais.