Du nouveau pour les Amis des musées départementaux.

Du nouveau pour les Amis des musées départementaux.
L’assemblée générale annuelle des amis des musées départementaux de Champlitte et Château Lambert s’est tenue vendredi 9 mars. Reportée de 8 jours pour cause de routes verglacées, elle a réuni plus du quart des 80 adhérents. Ce fut l’occasion de faire le bilan des activités de l’année écoulée : accueil d’une classe patrimoine de Besançon, concert lors de l’inauguration de la saison « chassé-croisé » au château, sortie « arts nouveaux » à Nancy en septembre, et achèvement du CD « El Viage », le voyage, CD qui propose des musiques anciennes et des compositions du t’Rio Nautla réalisées pour les célébrations des 30 ans d’amitié avec le Mexique. Ce CD devrait être diffusé vers le Mexique par le conseil départemental dans le cadre du jumelage. Il sera en vente à la boutique du château de Champlitte au prix de 15 €.
Aurélie Dumain, ethnologue en poste au château, a fait le point pour les Amis des musées sur le fonctionnement de l’ethnopôle, label obtenu en 2016 par le musée.
Ont été abordés et discutés les projets 2018 qui tourneront autour du thème retenu par les services culturels du département pour cet été : les papiers peints. Les points forts de cette saison : un après midi musical le samedi 25 août : « musiques et danses au château », une sortie à Mulhouse, au musée des papiers peints de Rixheim, et au musée de l’impression sur étoffes, et un dernier point fort, en novembre, comme les Amis des musées départementaux l’avaient annoncé en 2014, une animation musicale en lien avec la fin de la guerre.
2 points ont été largement abordés au cours de ce débat : le projet de faire de 2019 une année « Philibert Jambe de fer » musicien de la renaissance né à Champlitte vers 1515, et comment tisser des liens forts avec le musée de la montagne à Château Lambert.
L’assemblée générale s’est terminée par l’élection des membres du conseil d’administration qui accueillera 4 nouveaux membres.

Le jumelage entre la Haute Saône et le Mexique dignement fêté

jumelage Haute Saone MexiqueLe jumelage entre la Haute Saône et le Mexique dignement fêté
Une délégation d’une quarantaine de mexicains, descendants des 600 colons français partis de Champlitte et des environs de Dijon à partir de 1833, sont venus de Jicaltepec et San Rafael afin de célébrer les 30 ans du jumelage entre la Haute Saône et le Mexique.
La délégation mexicaine a été accueillie à Champlitte, ils ont mangé vendredi soir à Montarlot, ils sont allés samedi à Vesoul pour participé au colloque organisé par le conseil départemental de la Haute Saône. Un nouveau traité d’amitié a été signé. Samedi soir, ils ont participé au repas organisé par l’association Haute Saône Mexique présidée par Régine Mongin salle Desgrez à Champlitte, où se sont retrouvés mexicains et haut saônois. Dimanche, les amis mexicains ont participé à la messe à Champlitte. Un marché du terroir a été organisé place de la mairie. Un nouveau traité d’amitié a été signé à Champlitte, place de San Rafael par Gilles Teuscher maire de Champlitte et Ileana Diaz Parizot présidente de la Casa de Cultura. Le groupe folklorique Les Compars de Chanitte a animé le cérémonie. Ileana Diaz Parizot a reçu la médaille de Champlitte des mains de Gilles Teusher ornée de la devise « Rien sans travail », au combien évocatrices des valeurs chanitoises. La délégation mexicaine a visité dès vendredi le musée des Arts et Traditions populaires Albert et Félicie Demard et les descendants des chanitois émigrés au Mexique, sont allés voir l’exposition « Passerelles » en particulier la partie de l’exposition qui évoque les liens concrets qui se sont noués entre la Haute-Saône et le Mexique.

Ce week end, au musée des Arts et Traditions populaires les enfants de Champlitte et des environs, ont pu réaliser des piñatas, des marionnettes d’inspiration mexicaine ou Ojos de Dios (Yeux de Dieu), porte bonheurs mexicains. Il s’agissait non seulement des festivités du jumelage, mais aussi des Journées Européennes du Patrimoine.

Les festivités, ont été également marquées par la signature d’un acte officiel.
Il s’est agi par la signature d’un nouveau traité de célébrer une amitié entre la Haute Saône et le Mexique et de réaffirmer les liens historiques très forts qui relient le peuple français et le peuple mexicain, à partir du départ de chanitois pour Jicaltepec au Mexique. A partir de 1830, les habitants de Champlitte vivaient des difficultés multiples dans un climat sociétal inégalitaire auxquelles se sont ajoutées de fortes gelées à répétitions qui ont été néfastes pour le vignoble. Vignerons et artisans ont choisi alors de partir pour le Mexique pour une vie meilleure.

Des habitants de Champlitte et de ses environs ont participé aux festivités qui ont eu lieu à l’occasion des trente ans du jumelage entre le département de la Haute Saône et le Mexique.
Ils témoignent :
Roger Cornu de la ferme de Provenchère près de Champlitte témoigne : « J’aime bien les festivités du jumelage. Je suis allé au Mexique. Je connais des gens qui ont des cousins au Mexique. Des colons bourguignons sont partis de Mornay pour rejoindre le Mexique au XIXème. L’émigration vers le Mexique est une histoire autant bourguignonne que franc-comtoise. »

Georges Nicolardot voisin de Côte d’Or témoigne Je suis allé deux fois au Mexique avec l’association Haute Saône Mexique. On est très bien accueilli. C’est très chaleureux. J’ai participé aux festivités du jumelage. Il faut rendre hommage à Michel Vallet qui a créé l’association Haute Saône-Mexique et à Régine Mongin qui a continué son œuvre. »

Brigitte Baulard, accordéoniste du groupe folklorique Les Compars de Chanitte : « En tant qu’accordéoniste, j’étais là, pour le scellement du jumelage avec le Mexique en 1986 avec Michel Vallet. Je trouve formidable de renouveler les promesses du jumelage 30 ans après par un traité entre la Haute Saône et le Mexique. C’est un moment important pour Champlitte et ses environs. C’est avec joie que nous avons accueilli à Champlitte une délégation de mexicains venus retrouver leurs racines Haute Saônoise. »