Les Créations de Lilou.

Les Créations de Lilou.

Stéphanie Chenevière a fondé son activité à Sacquenay. Ses créations font la joie des petits et des grands.

Stéphanie Chenevière, habitante de Sacquenay, originaire d’Orain, est âgée de 43 ans, elle est devenue auto-entrepreneur récemment. Son entreprise est intitulée :  » Les Créations de Lilou. »

L’artisane a décidé de se mettre à son compte après avoir bien réfléchi. « Je travaille chez Intersport à Saint Geosmes (52) depuis 16 ans. Un jour ma fille Lilou m’a dit qu’elle aimerait bien se faire des boucles d’oreilles, donc je lui ai acheté du matériel et elle a su se fabriquer ses boucles d’oreilles. Je me suis mise à lui en fabriquer aussi. Je trouvais très sympathique de passer du temps avec elle. Cependant, un jour elle m’a dit bon maintenant c’est bon, j’en ai assez et elle a arrêté. Toutefois, il y avait du matériel. Alors je me suis décidée à m’installer en tant qu’auto-entrepreneur et de continuer et de développer cette activité. » : confie l’artisane.

Les créations peuvent-être personnalisées avec des photos choisies par les clientes, Stéphanie Cheneviere met ces photos en forme informatiquement et enfin conçoit alors un bijou. Par choix, Stéphanie Cheneviere pratique des petits prix. « Les créations sont avant tout une passion, vu les prix que je pratique. Mon objectif est qu’un enfant puisse acheter un cadeau à offrir par exemple à sa maman avec son propre argent » : précise la créatrice de bijoux .

Des créations naissent selon l’inspiration de l’artisane. « Je fais principalement des créations avec des demi-sphères en verre, des cabochons, des porte-clés , colliers, stylos, et magnets de frigo. Je fais également des sautoirs, des boîtes à dents et des miroirs. » : souligne Stéphanie Cheneviere.

Stéphanie Chenevière souhaite faire connaitre ses créations. « J’organise un marché artisanal le dimanche 19 mai à Selongey au garage Renault Naigeon-Theurel. Il y aura un camion à pizzas cuite au feu de bois ainsi qu’un brasseur qui vendra sa bière en guise de buvette et Roger Flocard de Sacquenay vendra ses sirops. Le marché a lieu de 9 h 30 à 18 heures  » : note l’habitante de Sacquenay.

Retrouvailles pour les bénévoles de Montarlot Renouveau.

Les bénévoles de l’association Montarlot Renouveau se sont retrouvés, samedi 9 mars pour un après-midi convivial au cours duquel s’est déroulé le visionnage de films sur les différentes foires et fêtes sur l’eau qui avaient été organisées au village. Ce bon moment a ravi une belle assemblée d’une quarantaine de membres.

Après la séance les membres de l’association Montarlot Renouveau partagé le verre de l’amitié avec des pâtisseries confectionnées par des bénévoles de l’association, en se remémorant ces moments chaleureux où partage, convivialité et solidarité rythment les investissements de chacun.

A noter dès à présent, l’association fera intervenir la troupe de théatre de Chalindrey (52) le samedi 6 avril en soirée à la salle des fêtes de Champlitte pour une pièce comique et cocasse.

Montarlot Renouveau se mobilise pour le Téléthon.

Samedi dernier l’association Montarlot Renouveau s’est de nouveau mobilisée pour sa participation au Téléthon.
Les membres de l’association avaient organisé une après-midi jeux à la salle des fêtes du village,ainsi que la confection de gaufres, d’un repas, suivi d’une marche nocturne sous une pluie battante qui n’a pas découragé une bonne vingtaine de vaillants marcheurs.
Robert Janel, coordinateur du Téléthon est venu féliciter les bénévoles pour cette mobilisation, tout en les informant des avancées de la recherche.
Les efforts réalisés par les membres et les bénévoles de l’association ont permis de reverser tout les bénéfices de cette soirée, soit 410 euros au Téléthon.
La prochaine manifestation aura lieu le 6 avril à la salle des fêtes de Champlitte où l’association proposera un spectacle joué par la troupe de théâtre de Chalindrey

Un jeune homme passionné.

Un jeune homme passionné.

Quentin Gorrevod, de Chazeuil, est âgé de, 17 ans, il est scolarisé au lycée d’horticulture et du paysage de Fayl-Billot (52), il est passionné de politique et engagé pour la sauvegarde du patrimoine local.

Quentin Gorevod parle avec passion de son intérêt pour la politique : « En juillet dernier, j’avais 16 ans, j’ai écrit une lettre au député Jean Lassalle puisque j’ai été assez interpelé sur la puissance des lobbys sur la société et surtout les politiciens. J’ai donc fais part au député de ma vision de la France, la puissance des lobbys et la vision chez les jeunes de la politique actuelle. J’ai ensuite été contacté par une collaboratrice de Jean Lassalle, m’invitant à venir m’entretenir avec le député, visiter l’Assemblée nationale et participer à une séance de questions au gouvernement. Je serai très bientôt inscrit sur les listes électorales et je me sens totalement perdu face à des partis politiques tout plus farfelus les uns que les autres. » : confie le lycéen.

Quentin Gorrevod ne s’intéresse pas uniquement à la politique, il s’engage au quotidien dans la vie associative locale. « Je fais partie du foyer rural de Chazeuil, je fais partie du bureau de l’association des élèves de mon lycée et je suis secrétaire adjoint de l’association Les Pierres Chazubéennes. » : explique le jeune bénévole.

Son amour du patrimoine local le pousse à participer à sa restauration. « Je me suis engagé dans les pierres Chazubéennes car j’aime mon village, son historique culturel et son patrimoine architectural. Voir son patrimoine se dégrader sous ses yeux et ne rien faire devenait insupportable et j’ai donc décidé avec les 6 autres membres du bureau de créer l’association en début d’année. C’était donc un devoir pour moi d’aider à la restauration et la sauvegarde du patrimoine. Dans l’association on retrouve tous les âges, je suis le plus jeune et les plus âgés ont entre 80 et 90 ans. Tout le monde est différent et chacun apporte une touche d’originalité. L’association rassemble beaucoup de talent, d’énergie et de volonté pour la restauration du patrimoine de Chazeuil. » : note le lycéen.

L’intérêt du jeune homme pour la politique et son engagement pour la sauvegarde du patrimoine ne doivent âtre mélangés selon lui. « Il ne faut pas confondre l’association et mon invitation par Jean Lassalle. » : glisse Quentin Gorrevod.

La générosité des sorciers (partie 1).

La générosité des sorciers.
Les habitants de Saint-Maurice-sur-Vingeanne, sont les Vingeannimauriciens , cependant on les surnomme les sorciers.
Les sorciers sont le surnom également des habitants de Chalindrey (52), d’Antheuil (21), et il y a aussi les sorcières de Mâlain (21).
C’est les habitants des villages environnants qui ont surnommés les habitants de Saint-Maurice-Vingeanne, les sorciers. Lors de la Feulère, le premier dimanche de Carême, les habitants de de Saint-Maurice-sur-Vingeanne, allumaient des feux de bordes. Les habitants des villages environnants disaient c’est encore un coup des sorciers de Saint-Maurice. La feulère, était une coutume locale, les jeunes mariés de l’année devaient sauter par-dessus le feu. On observait la direction du vent, on disait que c’était le vent de l’année.
Les habitants de Saint-Maurice-sur-Vingeanne, les sorciers donc, auraient la vertu d’être généreux parait-il. Nous l’avons vérifié.
On peut attirer l’attention du lecteur sur la valeur des sommes mentionnées ci-dessous. Le franc a connu des variations considérables. Pour se faire une idée, le salaire de l’instituteur est de 682,10 francs en 1856, soit moins de 57 francs par mois. 1 francs de 1901 équivaut à 13 francs de 1992.
Cette générosité se manifeste par une offrande patriotique mise à disposition du comité de défense nationale le 19 septembre 1870. Mais aussi par le remboursement à un aubergiste du village des dépenses occasionnées par les passages des Mobiles de la Loire le 7 novembre 1871.
La commune de Saint-Maurice-sur-Vingeanne a contribué à l’érection de monuments aux morts de la guerre de 1870.
La commune de Saint-Maurice-sur-Vingeanne a donné 10 francs pour le monument érigé à Pasques (21) sur la tombe des braves de l’armée des Vosges morts au champ d’honneur en 1870. Ce don a été fait le 15 octobre 1890.
5 francs ont été donnés pour le monument de Talant (21) en mémoire des combats du 23 février 1871. Ce don a été effectué le 15 novembre 1891.
5 francs ont été donnés pour l’érection d’un monument commémoratif à la gloire des défenseurs de Belfort. Il ne s’agit pas du Lion de Belfort. Mais, il s’agit du monument des Trois sièges, (1813-1815-1871), conçu par Bartholdi.
La commune a donné 10 francs pour la construction d’un monument à Garibadi à Dijon. Giuseppe Garibaldi est né Joseph Marie Garibaldi le 4 juillet 1807 à Nice (Empire français) et mort à Caprera (royaume d’Italie) le 2 juin 1882, est un général, homme politique et patriote italien. Il est considéré, avec Camillo Cavour, Victor-Emmanuel II et Giuseppe Mazzini, comme l’un des « pères de la patrie » italienne. Nice est redevenue française en 1860, c’est aux côtés des français qu’il a participé aux combats de 1870, avec ses Carbonari. Mon arrière-grand-mère, la Lucie Tarboché disait : Vient avec moi, les Carbonari ne viendront pas nous prendre ! ». En effet par peur des Carbonari, les enfants de la rue de l’Outre étaient montés avec leur grand-mère au-dessus de la chambre à four de chez Brûlé.
La commune participe à l’érection d’un monument en l’honneur de Sadi Carnot à Dijon.
Un astronome français, a bénéficié de la générosité du conseil municipal : Félix tisserand (1845-1896) : il étudia le système solaire et rédigea une mise à jour de l’œuvre de Laplace. (Traité des mécanismes célestes). Le monument se trouve à Nuits-Saint-Georges.

Le restaurant : « Le 23 », fête ses 5 ans.

Le restaurant : « Le 23 », fête ses 5 ans.

Christophe Dufrenez et Nicolas Le Caro accueillent le public depuis 5 ans au sein de leur restaurant à Montigny-sur-Vingeanne, commune de Montigny-Mornay-Villeneuve. La vie du restaurant de Christophe Dufrenez et Nicolas Le Caro, regorge d’anecdotes. Les cinquante ans de mariage de Denis et Jocelyne Chauve, les quatre-vingt ans de Jean Goudot, le repas des ainés de la commune, ont marqué la vie du restaurant.
« Denis chauve est un ancien conseiller municipal, Jean Goudot est l’ancien cantonnier de la commune, avec son épouse, il nous a toujours aidés et soutenus. Cela compte beaucoup pour nous. Des touristes belges sont devenus des fidèles, ils font étape chez nous.» : confie Christophe Dufrenez.
Pour fêter les cinq ans d’anniversaire de leur restaurant, Christophe Dufrenez et Nicolas Le Caro, ont organisé un jeu avec tirage au sort, ouvert à tous, afin de gagner un diner pour deux au champagne, suivi d’une nuit en chambre d’hôtes avec petit déjeuner offert au 23.
Pour participer, il suffit de remplir un bulletin d’inscription et de le déposer dans l’urne prévue à cet effet, c’est bien en tendu sans obligation d’achat.

Une boutique avec dépôt vente de produits artisanaux et locaux est présente au sein du restaurant : « Le 23 » à Montigny-Mornay-Villeneuve. Il s’agit des produits exposés au restaurant, provenant du collectif Fabrik&sens, c’est un collectif d’artisanes. Ce collectif compte 7 artisanes, cependant il reste ouvert aux hommes. Aux biscuits contés de Marie-Laure Gagnepain de Chazeuil, l’Atelier Califourchon d’Angélique Carboni de Sacquenay, La Céramique Historique de Pernette Bétrancourt de Courcelle Val d’Esnom (52), 5 doigts et Fantaisies de Bérengère Robin de Fontenelle, Marie Framboisine de Françoise Cadic tapissière d’Attricourt (70), Cécile Peres avec EnJeux et Créations d’Attricourt (70), et Brocante et Patines d’Ellen Prudhommeaux font partie du collectif Fabrik&sens.
« Nous faisons dépôt vente pour promouvoir l’artisanat local, depuis 2014, les clients peuvent faire des cadeaux à des proches ou à eux même , les clients adore ce service, en gros 6 personnes sur 10 regarde les articles proposés; » : explique Christophe Dufrenez . »
Téléphone : 03.80.75.99.15.

Premier loto des Cyclos-Randonneurs de Fayl-Billot

Premier loto des Cyclos-Randonneurs de Fayl-Billot.
Premier loto des Cyclos-Randonneurs de Fayl-Billot Pour assurer le bon fonctionnement général de l’association, les Cyclos-randonneurs ont décidé d’organiser leur premier loto qui aura lieu samedi 29 septembre à partir de 20 h dans la salle de restauration du lycée horticole. Les portes seront ouvertes dès 18 h et pour attirer les joueurs les organisateurs ont misé sur 4000 euros de lots pour récompenser les plus chanceux mais aussi sur une publicité assidue en matière d’affiches et de pancartage. Également les joueurs pourront apporter leurs propres cartes à jouer avec leurs numéros fétiches. Sur place, buffet et buvette seront proposés.