Retour au Moyen-âge à Leffond (70).

Le 11 aout à Leffond (70), une grande fête médiévale est organisée par Passions d’Antan.

Une véritable page d’histoire s’ouvrira pour les visiteurs avec l’école des Ecuyers, succès garanti pour les enfants avec Médiévalys de Chaumont (52),  un montreur d’ours sera présent, Les Templiers Bourguignons, compagnie médiévale locale installeront un campement médiéval avec taverne, tire à l’arc, lancé de couteaux de haches et tir à l’arbalète. Les Comtois combattront en armure. Les Loups du Mesnil présenteront leur campement, armements et combats. Les Loupiots de la Chapelotte présenteront leurs jeux médiévaux leurs animations pour petits et grands ;.

Fabien, tailleur de pierre, Michèle rempailleuse de chaise, Marie-José vannière, Clément gardien d’oie et ses chiens, Patrick forgeron, Pierre : pains et brioches au feu de bois, Gégé le roi de la bricole et ses objets en bois seront présents.

Le repas sera composé de melon, jambonneau braisé méli-mélo de légumes de saison et framboisier et son coulis.

En permanence : jambon braisé, saucisse-merguez, gaufres au feu de bois, buvette.

Entrée : 2 euros (gratuit pour les enfants)

Sur réservation impérative pour le repas : 06.81.06 .35.91 ou 03.84.67.63.75.

Publicités

Une seconde vie pour l’orangerie du château?

Une seconde vie pour l’orangerie du château?

C’est une victoire pour le collège Henry Berger de Fontaine-Française, remportée le 17 mai par les élèves de l’établissement, coachés par leur professeur de technologie Francine Perrin, les élèves ont obtenu le premier prix de la finale régionale des Génies de la Construction (anciennement Bâtissiel).

« Les Génies de la Construction » est le nouveau nom du concours « Batissiel Plus » dont la finale régionale, a eu lieu à Fraisans (39). C’est la troisième année consécutive que le collège Henry Berger de Fontaine-Française, gagne ce prix. Une caméra GO Pro est venue concrétiser ce prix.
Ce premier prix régional pour le collège Henry Berger de Fontaine-Française, vient couronner, le travail de six classes, mobilisant 150 élèves.
Il s’est agi de créer un projet en se demandant comment cultiver des fruits et légumes bio pour alimenter le collège tout en réhabilitant un édifice patrimonial tout proche.
L’orangerie du château de Fontaine-Française, est située à proximité du collège. L’édifice n’a jamais été achevé. En accord avec le propriétaire, les élèves ont imaginé de de réhabiliter l’orangerie au cœur d’un jardin potager au cours de ce projet. L’intégrité patrimoniale du lieu a été respectée. Ce bâtiment est inscrit aux monuments historiques. Ce projet s’est inscrit dans le thème du concours, intitulé : territoires durables et connectés.
Une maquette de l’orangerie et du jardin a été réalisée par les collégiens. La maquette est à la fois virtuelle, réalisée grâce à un logiciel de simulation et réelle.
« Les élèves ont imaginé un projet afin de cultiver sans produit chimique. Ce projet durable prévoit la préservation des ressources naturelles par la récupération de l’eau et l’utilisation de granulés de paille pour afficher le bâtiment. La domotique n’est pas en reste avec l’installation de systèmes automatisés comme l’arrosage automatique du jardin. Les caractéristiques architecturales et historiques du bâtiment ont été préservées pour peaufiner ce projet.  » : précise Francine Perrin, professeure de technologie et ingénieure du patrimoine qui a encadré les élèves du collège Henry Berger de Fontaine-Française.
La cabinet d’architecture est l’œuvre des cinquièmes. le bureau d’étude a été conçu par les quatrièmes. Le pilotage et la programmation a été le travail mené par les troisièmes.
Rendez-vous est donné à Paris pour la finale nationale le 4 juin.

Témoignages:
Ethan Panteghini, de Saint-Seine-sur-Vingeanne, élève de 5ème, âgé de 12 ans témoigne : » C’était bien comme projet. Cela permettrait de mieux nous nourrir à la cantine. »
Julia Jeandet, de Bourberain, élève de cinquième, âgée de 12 ans : « C’était une bonne idée. Je ne pensais pas que cela fonctionnerait. Je suis fière de mon collège. »
Auréline Branger, de Loeuilley (70), élève de cinquième, âgée de 12 ans : « C’était super d’étudier l’orangerie, maintenant je sais ce que c’est. Ce projet réalisé sur un terrain privé, nous a amené à réaliser une maquette intéressante. »

I love Francigena

I love Francigena.
Ce 18 mai, la 1ère marche « I love Francigena », au départ de champlitte (70) vient de se terminer sous le soleil de Montot. Merci à tous les participants et aux intervenants sur le patrimoine et la gestion des déchets. On vous donne rendez-vous samedi prochain pour la 2nde marche entre Montot et Seveux !

Vis ma vie de collégien

« Vis ma vie de collégien ».

Vis ma vie de collégien », est un tout nouveau dispositif porté par le Département, c’est une expérience inédite d’échanges entre collèges ruraux et urbains dans le département.

« Vis ma vie de collégien », prend la forme d’échanges scolaires au cours desquels les élèves s’immergent complètement dans l’univers de leurs camarades. Avec cette opération, le Département tient à favoriser les rencontres entre les jeunes côte-d’oriens vivant en ville et à la campagne et à créer du lien social entre les territoires de Côte-d’Or.
Mardi, au collège Henry Berger, l’établissement, a participé à l’opération Vis ma Vie de Collégien, proposée par le Conseil Départemental de la Côte d’Or. Cette opération est un échange entre deux classes de quatrième : la classe de 4ème B du collège Henry Berger, et une classe de 4ème 3 du collège Édouard Herriot de Chenôve. Parmi, les activités, un temps fort, la visite de la ferme de la Borde.
Annie Fournier, du Groupement agricole d’exploitation en commun (GAEC) de la Borde a présenté la ferme aux élèves. L’alimentation des vaches laitières a été présentée aux élèves par Vincent Fournier du GAEC de la Borde. Les vaches laitières ont été observées par les élèves. Un épis de blé a été montré aux élèves par Vincent Fournier, agriculteur à Fontaine-Française. Les impressionnantes balles de foin ont intéressé les élèves de quatrième. Annie Fournier a présenté le robot de traite.
Le lait de la ferme, est vendu à la laiterie Milleret à Charcenne (70) qui produit différents fromages. Les élèves ont pu déguster des fromages fabriqués avec le lait de production locale.
« L’exploitation agricole compte 70 vaches laitières, et produit 664 000 litres de lait par an. La ferme compte 300 hectares, dont 240 hectares consacrés aux céréales. Une vache laitière mange 2 kilos de foin tous les jours, 1 kilo de pulpe de betterave, 2 kilos de tourteau et 500 grammes de minéraux et bicarbonate et 100 grammes de sel. » : ont expliquer Annie et Vincent Fournier.
Ismaïl Faryssy, 14 ans, élève de 4ème 3 du collège Edouard Herriot confie : « C’était bien expliqué. C’est une grande ferme. Le robot de traite était impressionnant. »
Valentine Caisez, 13 ans, élève de 4ème 3 du collège Edouard Herriot confie : »C’est intéressant. Nous avons appris des choses. C’est la première que je visite une telle ferme. »

Le lavoir de Nantilly.

Le lavoir de Nantilly.
Sur la route de Dijon à Gray par Fontaine-Française, se situe le charmant lavoir de Nantilly. Toujours pressé d’arriver à destination, l’automobiliste passe devant ce monument représentatif du petit patrimoine rural sans s’arrêter.
Ce lavoir date de 1841, il fut récemment rénové.
Il s’agit d’un lavoir à arcades, d’une belle architecture et joliment fleuri.
Ce lavoir clos permettait aux lavandières d’être à l’abri.
L’utilisation des lavoirs a progressivement été abandonnée au XXe siècle.
Les laveries automatiques ont vu le jour, mais ce qui a révolutionné les habitudes des ménagères ce sont les machines à laver.
Agrémentant le bas des arcades, des peintures représentatives du savoir-faire local.
Mais, la Bourgogne est toute proche, il est donc normal d’y voir le pesage du vin.
Ces peintures sont l’œuvre d’un artiste originaire de Gray, Frédéric Spinzi.

Une nouvelle secrétaire.

Une nouvelle secrétaire.

Florence Atlani, remplace Sophie Michelin partie à Arc-lès-Gray (70), comme secrétaire de mairie à Montigny-Mornay-Villeneuve. Florence Atlani habite Gray-la-Ville (70). Cette dernière travaille du lundi au vendredi. Le secrétariat est ouvert au public, tous les jours de 9 à 12 heures du lundi au vendredi.
Florence Atlani, travaillait auparavant dans la finance dans les Alpes Maritimes. Elle a choisi de retrouver sa famille établie à Gray (70).

Retrouvailles pour les bénévoles de Montarlot Renouveau.

Les bénévoles de l’association Montarlot Renouveau se sont retrouvés, samedi 9 mars pour un après-midi convivial au cours duquel s’est déroulé le visionnage de films sur les différentes foires et fêtes sur l’eau qui avaient été organisées au village. Ce bon moment a ravi une belle assemblée d’une quarantaine de membres.

Après la séance les membres de l’association Montarlot Renouveau partagé le verre de l’amitié avec des pâtisseries confectionnées par des bénévoles de l’association, en se remémorant ces moments chaleureux où partage, convivialité et solidarité rythment les investissements de chacun.

A noter dès à présent, l’association fera intervenir la troupe de théatre de Chalindrey (52) le samedi 6 avril en soirée à la salle des fêtes de Champlitte pour une pièce comique et cocasse.