Des cahiers de doléances en mairie.

Des cahiers de doléances en mairie.

Dimanche, à la salle des fêtes, Dominique Matiron, maire de Licey-sur-Vingeanne, a présenté ses vœux aux habitants de la commune. Le marquage au sol et la signalétique seront réalisés au premier trimestre 20 19, sur la place des Marronniers, récemment refaite. Le chemin de l’écluse, sera entièrement refait en 2019, sous réserve de l’obtention de subvention du conseil départemental. La vente des peupliers et leur exploitation étant achevés, de nouveaux seront plantés chemin de l’écluse et Prairie basse. Un aménagement est prévu pour remplacer ceux prévus route d’Attricourt. Le renouvellement de remplacement des lampes de rue par des leds plus économes en énergie est lié à un accord avec le SICECO. Les cahiers de doléances, conformément au souhait de l’Association des maires ruraux de Côte d’Or seront accessibles en mairie le mercredi de 13 heures à 17 h30 et le vendredi de 11 heures à 13 heures

Le restaurant : « Le 23 », fête ses 5 ans.

Le restaurant : « Le 23 », fête ses 5 ans.

Christophe Dufrenez et Nicolas Le Caro accueillent le public depuis 5 ans au sein de leur restaurant à Montigny-sur-Vingeanne, commune de Montigny-Mornay-Villeneuve. La vie du restaurant de Christophe Dufrenez et Nicolas Le Caro, regorge d’anecdotes. Les cinquante ans de mariage de Denis et Jocelyne Chauve, les quatre-vingt ans de Jean Goudot, le repas des ainés de la commune, ont marqué la vie du restaurant.
« Denis chauve est un ancien conseiller municipal, Jean Goudot est l’ancien cantonnier de la commune, avec son épouse, il nous a toujours aidés et soutenus. Cela compte beaucoup pour nous. Des touristes belges sont devenus des fidèles, ils font étape chez nous.» : confie Christophe Dufrenez.
Pour fêter les cinq ans d’anniversaire de leur restaurant, Christophe Dufrenez et Nicolas Le Caro, ont organisé un jeu avec tirage au sort, ouvert à tous, afin de gagner un diner pour deux au champagne, suivi d’une nuit en chambre d’hôtes avec petit déjeuner offert au 23.
Pour participer, il suffit de remplir un bulletin d’inscription et de le déposer dans l’urne prévue à cet effet, c’est bien en tendu sans obligation d’achat.

Une boutique avec dépôt vente de produits artisanaux et locaux est présente au sein du restaurant : « Le 23 » à Montigny-Mornay-Villeneuve. Il s’agit des produits exposés au restaurant, provenant du collectif Fabrik&sens, c’est un collectif d’artisanes. Ce collectif compte 7 artisanes, cependant il reste ouvert aux hommes. Aux biscuits contés de Marie-Laure Gagnepain de Chazeuil, l’Atelier Califourchon d’Angélique Carboni de Sacquenay, La Céramique Historique de Pernette Bétrancourt de Courcelle Val d’Esnom (52), 5 doigts et Fantaisies de Bérengère Robin de Fontenelle, Marie Framboisine de Françoise Cadic tapissière d’Attricourt (70), Cécile Peres avec EnJeux et Créations d’Attricourt (70), et Brocante et Patines d’Ellen Prudhommeaux font partie du collectif Fabrik&sens.
« Nous faisons dépôt vente pour promouvoir l’artisanat local, depuis 2014, les clients peuvent faire des cadeaux à des proches ou à eux même , les clients adore ce service, en gros 6 personnes sur 10 regarde les articles proposés; » : explique Christophe Dufrenez . »
Téléphone : 03.80.75.99.15.

Un rallye est organisé pour découvrir l’artisanat local.

Un rallye est organisé pour découvrir l’artisanat local.

Le rallye de Fabrik&Sens se prépare. Le collectif artisanal Fabrik & sens organise son rallye artisanal qui fera parcourir 7 communes et visiter 8 ateliers d’artisanes au cœur du territoire rural.

Un rallye artisanal orignal est mis en place afin de permettre de découvrir ou redécouvrir des ateliers partenaires du collectif d’artisanes intitulé Fabrik&sens.
Une balade libre à travers le sud de la Haute-Marne, la vallée de la Vingeanne et la Haute-Saône, sur la journée avec un minimum de 5 ateliers visités pour participer au jeu proposé (gain : un panier d’objets artisanaux). Le lancement du rallye se fait à Attricourt (70) ou à Courcelles Val d’Esnoms (52) par groupes inscrits auprès des ateliers de ces villages. « Il y a une autre manière de participer au rallye, à son rythme, sans contrainte. » : précise Bérengère Robin qui crée ses propres bijoux et les commercialise. Elle a fondé sa propre entreprise, 5 Doigts et Fantaisies à Fontenelle et participe à ce rallye de découverte artisanale.

8 ateliers sur 7 villages seront ouverts afin de découvrir l’artisanat local au cœur du monde rural. « Les participants seront accueillis autour d’un café et de petits gâteaux » : ajoute Bérengère Robin.

Cécile Peres d’EnJeux et créations d’Attricourt, L’Atelier Califourchon : Angélique Carboni de Sacquenay, Mary Framboisine d’Attricourt également,spécialisée en décoration d’intérieur, et tapissière, Les boutons cavertine de Catherine Lacroute de Noiron sur Bèze, l’atelier Brocante et Patine de Fontaine-Française, Martine Joly une céramiste de Vars (70), et Pernette Bétrancourt de Courcelle Val d’Esnom,spécialisée en céramique historique, participent également à cet évènement qui crée du lien social sur le territoire.

Les personnes souhaitant faire la balade librement s’inscrivent pour récupérer le plan par mail et profiter des ateliers aux horaires voulues entre 10 et 18 heure. Les amateurs peuvent appeler pour tous renseignements: 07.81.00.28.01. ou 06.28.34.00.90.

Rallye artisanal à travers la Côte d’Or, la Haute-Saône et Haute-Marne

Un rallye artisanal orignal permettant de (re-)découvrir des ateliers partenaires du collectif dynamique Fabrik&sens.
Une balade libre sur la journée avec un minimum de 5 ateliers visités pour participer au jeu proposé (gain : un panier d’objets artisanaux). Le lancement du rallye se fait à Attricourt (70) ou à Courcelles Val d’Esnoms (52) par groupes inscrits auprès des ateliers de ces villages.
Les personnes souhaitant faire la balade librement s’inscrivent pour récupérer le plan par mail et profiter des ateliers aux horaires voulues (entre 10h et 18h). Appelez pour tous renseignements: 07.81.00.28.01. ou 06.28.34.00.90.

Cécile Peres a le gout du jeu

Cécile Peres a le gout du jeu

Cécile Peres, passionnée de jeux a créé son entreprise de création de jeux, elle anime une ludothèque et fait partie d’un collectif d’artisanes. Elle multiplie les passerelles entre ses différentes activités.

Cécile Peres, habitante d’Attricourt a créé son entreprise de fabrication de jeux et de décorations, intitulée EnJeux et Créations. Elle emploie différents matériaux : bois, papiers, cartons et tissus. « Mon désir est d’intégrer les jeux dans la vie des gens. Je fais un lien avec les grands enjeux de société actuels, j’allie communication et développement durable en utilisant pour mes créations du matériel de récupération.  » : confie Cécile Péres.
Cette artisane a plus d’une corde à son arc. Depuis 8 ans, elle gère une association de jeux sur le territoire du Mirebellois et du Fontenois. Elle a fondé : Le Centre Ludique d’Utilité Collective (CLUC) qui a pour projet de proposer des jeux sur le secteur, il s’agit d’une ludothèque.
Un centre de documentation et de formation destiné au monde du jeu est à venir. Il sera ouvert aux entreprises, aux enseignants et aux éducateurs afin d’améliorer la qualité de vie au travail et dans le monde de l’enfance.
La semaine de Cécile Peres est partagée entre le CLUC et l’artisanat.  » Le jeu est le fil conducteur de ma vie. C’est une passion. » : note Cécile Peres.

Cécile Peres avec EnJeux et Créations d’Attricourt (70) fait partie du collectif Fabrik&sens qui est un collectif d’artisans qui va déboucher sur une association de soutien à l’artisanat. Ce collectif compte 7 artisanes, cependant il reste ouvert aux hommes. Aux biscuits contés de Marie-Laure Gagnepain de Chazeuil, l’Atelier Califourchon d’Angélique Carboni de Sacquenay, La Céramique Historique de Pernette Bétrancourt de Courcelle Val d’Esnom (52), 5 doigts et Fantaisies de Bérengère Robin de Fontenele, Marie Framboisine de Françoise Cadic tapissière d’Attricourt et Brocante et Patines d’Ellen Prudhommeaux font partie du collectif Fabrik&sens.

Le 24 octobre, un atelier de création de bijoux, est mis en place avec une participation demandée de 10 € pour les adhérents du CLUC. Le 25 octobre un atelier création de bijoux avec Bérengère Robin, de 5 doigts et Fantaisies et un atelier de création de décoration ludique avec Cécile Peres d’Enjeux et Créations sera mis en place. Un atelier coutera 10 €, cependant ce sera 15 € les 2 pour les adhérents du CLUC.

Le collectif Fabrik&sens organise un rallye artisanal les 4 et 11 novembre de 14 à 18 heures. Chaque artisan fait venir chez lui un métier de bouche. Le principe de ce rallye est de venir visiter tous les ateliers des artisanes. Un jeu va être mis en place. Chaque visiteur pourra faire composter une carte vers l’artisane et trouver un objet d’une autre artisane dans l’atelier. Un tirage au sort parmi les gagnants aura lieu. Une composition de produits des artisanes, et un cadeau surprise seront en jeu.Le 18 novembre un marché artisanal sera organisé de 10 à 18 heures au Poney Fringant à Sacquenay. Un jeu avec tirage au sort sera à nouveau de mise. Renseignements : téléphone : 06.28.34.00.90. Courriel : enjeuxetcreationsmail.com.

Un ouvrage d’art restauré à l’identique

Un ouvrage d’art restauré à l’identiquele-pont-du-moulin-des-pes

Samedi, au Moulin des prés, à la limite des communes d’Attricourt (70) et de Fontaine-Française, a eu lieu la réception des travaux de réfection du pont du moulin des prés. Cet ouvrage d’art a été préservé, restauré et refait à l’identique par l’entreprise CD21 de Fontenelle, dirigée par David Carminati, pour un montant de 15 600 € HT. Les travaux de restauration ont été financés à parts égales par les communes d’Attricourt (70) et de Fontaine-Française. Nicolas Urbano,maire de Fontaine-Française, et Jacques Couturier, maire d’Attricourt ont félicité David Carminati pour son travail performant concernant la réalisation de ce pont.

L’amoureux des mots

L’amoureux des mots 14
Le canton de Fontaine Française est peuplé depuis de temps très anciens. Le site protohistorique du Soc tout proche, sur la commune de Sacquenay en témoigne ainsi que les nombreux silex, pierres taillées ou encore les nombreuses haches polies trouvées dans champs lors des labours. La civilisation Gallo-Romaine a laissé de nombreuses traces dans toute la vallée de la Vingeanne. Un village comme Saint Maurice comptait trois villas par exemple, de nombreuses tuiles, pièces de monnaies, chemins pavés (voie romaine Agrippa, voie romaineLangres-Genève, colonne milliaire de Sacquenay) ont été retrouvés et témoignent de cette époque. La vallée aurait selon une étude de la Guerre des Gaules de César été le théâtre de la bataille entre Vercingétorix et les légions romaines. La Vingeanne serait le «Flumen », cité dans les « Commentaires ». Cependant certains historiens avancent d’autres comme pour Alésia.

Atès (située près de l’actuelle Attricourt,) capitale gallo-romaine de cette petite région a été ruinée par les invasions de troisième siècle ap.JC), elle renait de ses cendres et de devient capitale du pagus des Attuariens, au sein duquel des prisonniers germains(les Attuariens ou Hattuariens) sont sédentarisés afin de valoriser une région ravagée. Champlitte a connu un destin similaire avec les Lètes, ou Littes auxiliaires de l’armée romaine sédentarisés (Campus Lètum Champlitte).
Les Burgondes occupent ensuite la région. A cette époque le vicus : Fontanas est séparé de Berthariacum (Berthaud) par un ru, la Torcelle qui préexistait aux étangs actuels. Cette a perduré jusqu’ au 15éme siècle, le village était divisé en 2 seigneuries différentes ne dépendant pas de la même suzeraineté, l’une dépendait du duché, l’autre de la Comté.

La fondation de l’abbaye de Bèze par Amalgaire, plaça la vallée de la Vingeanne en grande partie sous l’autorité de l’abbaye.

En 732, l’invasion des Sarrasins pénétra jusqu’en Bourgogne. A Saint Maurice, selon certains érudits locaux le lieu dits Le Mont Maurois aurait servi d’abris à une horde afin de mener des razzias sur la vallée, notamment à Bèze et de se protéger.

Après les Huns et les autres, au IXème siècle ce fut le tour des Hongrois, des Nord Mans qui ravagèrent l’abbaye et les vallées de la Bèze et de la Vingeanne. Cette terre de passage fut également une terre de métissage.

Après ces invasions des mottes castrales se sont construites peu à peu, et la féodalité s’est installée durablement dans la vallée de la Vingeanne.

Les grandes familles se sont succédé au château de Fontaine : Fouvent, Vergy, Vienne, Longvy , Chabot -Charny, Chabot -Charny, La Tour du Pin…. D’autres forteresses dominent la Vingeanne : Montigny, Mornay, Saint Seine, Orain… D’autres grandes familles nobles dominent le territoire, comme la famille de Saint Seine, Pierre de Saint Seine fait construire le château de Rosières au XIV ème siècle.

Vers 1120, s’élève près de Saint Maurice, la commanderie des templiers de La Romagne. A partir de 1314, les Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem devinrent seigneur de La Romagne jusqu’en 1789.