Tour cycliste autour de Champlitte.

Tour cycliste autour de Champlitte.
Lundi, c’était au tour de la classe des CM1-CM2, de Gilles Michelat, de faire son tour cycliste autour de Champlitte. Ces élèves de l’école élémentaire de Champlitte, ont effectué une jolie balade de 43 kms… Et sans la pluie !

Une pré-ouverture exceptionnelle.

Une pré-ouverture exceptionnelle.

En avant-première des « Rendez-vous aux Jardins 2019 » (les 8 et 9 juin prochains) l’Abbaye de Bèze organise une pré-ouverture exceptionnelle. Pour plus de renseignements : http://www.abbayedebeze.blogspot.fr. Le dimanche 26 mai, le jardin de l’abbaye sera ouvert de de 10h30 à 13h00, de 15h00 à 18h30.

Remise de képis au parc de la source.

Remise de képis au parc de la source.

C’est dans le cadre agréable du parc de la source à Bèze et à l’issue d’une marche de 25 kilomètres en forêt de Velours et près de Bèze, que les 117 élèves gendarmes de la première compagnie de la 16e promotion ont reçu leur képi et postillon pour les personnels féminins, jeudi, par les gradés d’encadrement de l’école de gendarmerie de Dijon, avec à leur tête le capitaine Christian Stéphan. Les élèves gendarmes ont été accueillis par René Krémer, maire de Bèze. Les enfants de l’école maternelle Le Petit Prince, et de l’école élémentaire Claude-Monet de Bèze, sont venus, encadrés par leurs enseignants, pour la cérémonie de remise de képis.
Au cœur de l’église Saint-Rémi de Bèze, a eu lieu la bénédiction des képis des gendarmes volontaires lors d’une cérémonie célébrée par l’aumônier militaire catholique Roland Milan; 80 élèves gendarmes volontaires sont venus participer à la traditionnelle bénédiction des képis et ont chanté. Le parrain de cette promotion est Jean Lopez, chef tué en Indochine en 1948.
Les élèves gendarmes ont déjà effectué 7 mois de formation, il leur reste trois mois afin de poursuivre leur cursus.

Le petit journal du patrimoine à l’honneur.

Le petit journal du patrimoine à l’honneur.

Le petit journal du patrimoine de la classe de 5ème A a obtenu le troisième prix pour la première fois dans l’histoire du collège de Fontaine-Française. Le moulin et le haut-fourneau de Fontaine-Française, éléments du patrimoine de Fontaine-Française ont fait l’objet de recherche.

Deux classes de cinquième, du collège Henry Berger de Fontaine-Française, encadrés par Francine Perrin, professeure de technologie et Anne Philippe, professeure documentaliste, ont participé au concours « Le petit journal du patrimoine », organisé par la Fondation du patrimoine. La thématique de cette année scolaire était « patrimoine de l’eau : usages et mémoires. »
Une classe a travaillé sur le moulin de Fontaine-Française, une autre sur le haut-fourneau de Fontaine-Française également.
« Un gros travail de recherche a été fourni par les élèves, puis une synthèse des informations trouvées a été réalisée. » : précise Anne Philippe. En technologie, un travail a été effectué sur le fonctionnement d’un moulin à eau à augets. Une modélisation de la roue avec un logiciel a permis de comprendre mieux le travail d’un moulin;
Une initiation à la presse écrite et aux techniques journalistiques, a permis d’élargir les compétences des élèves.
Deux sorties scolaires pour visiter les deux sites ont été organisées. Guy Bertin, ambassadeur du patrimoine, en partenariat avec l’Office du tourisme Mirebellois et Fontenois a fait visiter le haut fourneau. Serge Moret a présenté le moulin.
L’objectif de ce travail a été atteint, les élèves ont réalisé un journal d’information au sujet de chacun de ses deux éléments du patrimoine de Fontaine-Française.
Le petit journal de la classe de 5ème A a obtenu le troisième prix pour la première fois dans l’histoire du collège de Fontaine-Française. « Les élèves ont réalisé un beau travail de recherche sur des sujets ardus.  » : confie Anne Philippe.

Une septième place aux championnats de France.

Une septième place aux championnats de France.

Les élèves de l’UNSS du collège Henry Berger de Fontaine-Française, ont pris une très belle 7ème place aux championnats de France d’ultimate qui se sont déroulés à La Baule (44) du mercredi 15 mai au vendredi 17 mai. Après avoir terminé 1er de leur poule en battant notamment l’équipe du Mans qui finira 3ème de la compétition, les élèves ont perdu en 1/4 de finale 5-8 contre le collège de Beaucourt mais finissent la compétition sur une victoire en remportant le match de classement pour la 7ème place 7-4 contre le collège de Betz après un match de près de 45 minutes. Cette activité très physique et technique qui se joue à 5c5 avec un groupe mixte requiert une très bonne condition physique des élèves. Il s’agit de la 2ème participation en 3 ans pour le collège à ces championnat. Pour rappel l’équipe est également championne départementale et championne académique.

L’équipe d’ ultimate du collège Henry Berger de Fontaine-Française. est composée de Andréa Bouchard, Jade Lebault, Zoé Szankowski, Solène Godemet, Carla Rousseau, Tanguy Doras, Mauricio Beucler-Munoz, Samuel Billet, William Jacotot, Nathan Gauthier, Tom Paulin et était encadrée par un jeune coach Louison Lab, ainsi que d’un jeune arbitre officiel Léo Adenot. Ce dernier a obtenu sa certification d’arbitre national et a été sélectionné pour arbitrer la finale nationale.

Succès pour les jeux inter-villages.

Succès pour les jeux inter-villages.

Ce dimanche, à Chazeuil, a eu lieu la première édition des jeux inter-villages. Le foyer rural de Chazeuil, la commune d’Orville, l’association Les P’tites Graines de Sacquenay, et le foyer rural de Véronnes se sont unis pour mettre en place cette journée au cours de laquelle quatre équipes se sont mesurées à travers neuf épreuves drôles et loufoques.
Les bleus de Sacquenay, les rouges de Véronnes, les verts d’Orville, les jaunes de Chazeuil, ont concouru amicalement. Les supporters sont venus nombreux malgré la bruine du matin. Des jeux attractifs pour petits et grands ont été concoctés par les bénévoles pour la plus grande joie d’un public enthousiaste. Les jeux désopilants étaient encadrés par les bénévoles.
Les témoignages sont unanimes:
« Les gens s’amusent. Les épreuves engendrent de l’animation. Pour une première édition c’est bien. » : souligne Marie-Pierre Cour, maire par intérim de Chazeuil.
« Il y a une bonne ambiance. Tout le monde joue le jeu. Les équipes sont au complet »: confirme Didier Magnière, président du Foyer Rural de Chazeuil.
« 80 joueurs ont participé aux premiers jeux inter-villages, c’est une réussite » : note Quentin Gorrevod bénévole.

Le fleurissement dans la bonne humeur.

Le fleurissement dans la bonne humeur.

Samedi, les bénévoles de la commission fleurissement, de la commune de la commune de Montigny-Mornay-Villeneuve, se sont réunis afin de fleurir les massifs, vasques, et jardinières au sein des trois villages composant la commune.
Comme de coutume, entrain et de bonne humeur, étaient d’actualité chez les bénévoles.
Les bénévoles ont la volonté d’entretenir le fleurissement de la commune pour la plus grande joie des petits et des grands. Les bénévoles, très impliqués dans le fleurissement de la commune ont été remerciés pour leur disponibilité et leur savoir-faire au service de la commune, par la municipalité.

Jones est né à la ferme du Clos Thomas.

Jones est né à la ferme du Clos Thomas.

L’an dernier Indiana, poulain comtois est né à la ferme du Clos Thomas, cette année la ferme fête la naissance de Jones, poulain Welsh Cob. Jones vient se joindre à une ferme en plein développement.

Céline Gribelin, exploitante agricole, à Saint-Maurice-sur-Vingeanne, développe chaque année un nouveau projet à la ferme du Clos Thomas. Cette année Jones né vendredi 10 mai est venu au monde. Il a une semaine, il pèse 45 kilos et meure 80 centimètres au garrot. Jones et sa maman Ellie Mac se portent bien. Jones est un futur étalon plein papier Welsh Cob, il sera à la vente d’ici un an. « Les Welsh Cob, sont des chevaux puissants, résistants, et polyvalents, valables pour toutes disciplines. »: précise Céline Gribelin, ancienne cavalière.

L’exploitante agricole a su diversifier sa ferme. Elle a plusieurs cordes à son arc : l’élevage équin, ovin, (avec des moutons du Cameroun), et caprin, avec des chèvres naines qui viendront à l’avenir agrandir le cheptel.

L’élevage de trait comtois et Welsh Cob est une typicité de l’exploitation agricole La prestation promenade en calèche avec la jument comtoise, Toscane rayonne sur le territoire

Galmira, jeune poulinière comtoise est également venue compléter l’élevage. Indiana, jeune étalon comtois, doit se faire agréer comme reproducteur, il est né à la ferme l’an dernier, élevé avec sa mère Corrida à la ferme, il va participer au développement de l’élevage comtois. Eyquem du Guinel, quant à lui, étalon Welsh Cob, fait également partie de cet élevage familial, proche des êtres humains.

Un des projets de la ferme du Clos Thomas est l’ouverture de l’accueil à la ferme. « J’ai la volonté de vendre des œufs à la ferme et faire découvrir la ferme et son élevage. » : confie Céline Gribelin.

La prise en pension saisonnière de chevaux du premier décembre au premier avril est également envisagée à l’avenir.

Vernissage de l’exposition « Rafcalteplitte ».

Vernissage de l’exposition « Rafcalteplitte ».
Samedi 18 mai, a eu lieu le vernissage de l’exposition « Rafcalteplitte ».:
Cette exposition met en lumière les travaux artistiques réalisés, tout au long de l’année scolaire par les élèves de l’école élémentaire de Champlitte accompagnés par l’artiste plasticienne Caroline Desnoëttes au musée des Arts et Traditions Populaires de Champlitte.
Cette exposition a suscité l’étonnement et l’admiration.
Les productions plastiques, que les visiteurs ont pu découvrir ont attiré le regard avec leurs couleurs chatoyantes et ont invité au voyage vers le Mexique.
Caroline Desnoëttes a su guider les enfants dans leurs réalisations. Elle leur a apporté un regard différent. Un regard d’artiste, un regard d’artiste engagée et les a initiés à une véritable démarche artistique.
Julie Chevaillier, directrice des musées Albert et Félicie Demard, a initié ce projet.
C’est un travail d’artistes très riche, qui a été présenté à l’occasion de la Nuit des Musées.
Un tel projet contribue à la réussite et l’épanouissement des élèves. Les sourires étaient sur toutes les lèvres, lors des interventions de Caroline Desnoëttes. Grâce à elle les enfants ont vécu des moments de pur bonheur, notamment lors de la soirée-pyjama organisée dans son œuvre : »24 heures antipode circadien » au musée.
De plus, une résidence d’artiste est une occasion privilégiée pour les élèves d’une école rurale d’accéder à l’art de nourrir leur parcours d’éducation artistique et culturelle, tant au niveau de la rencontre sensible avec des œuvres et d’une artiste que de la pratique artistique.
Les élèves ont fréquenté régulièrement le musée des Arts et Traditions populaires de Champlitte. Cela leur donnera sans doute envie d’y revenir avec leur famille ou de visiter d’autres lieux culturels.
Ce projet a également permis aux enfants de découvrir une page d’histoire locale, l’émigration des chanitois vers le Mexique. Cela permettra sans doute de continuer une belle amitié entre Champlitte, Jicaltepec et San Rafael.
Cette nuit des musées est une occasion donnée aux familles de se retrouver avec leurs enfants, les enseignants, et les élus, en nouant des liens sociaux fédérateurs et importants.