Inauguration du sentier de découverte de Montgin.

Inauguration du sentier de découverte de Montgin.
Les visiteurs ont été invités à un voyage sensoriel à travers les pelouses sèches chanitoises.
Mardi, le conservatoire d’espaces naturels de Franche-Comté en partenariat avec la commune de Champlitte a fêté l’ouverture du sentier de la pelouse sèche de Montgin.
Gilles Teuscher, maire de la commune, et vice-président de la communauté de communes des quatre rivières, Karine François, conseillère régionale, et Muriel Loriod-Bardi, présidente du conservatoire d’espaces naturels ont inauguré en présence d’une cinquantaine de personnes ce sentier aménagé pour sensibiliser le public au patrimoine naturel local.
Champlitte possède un patrimoine naturel remarquable. Le réseau de pelouses sèches est exceptionnel et accueille une importante biodiversité. Ces pelouses se développent sur des sols peu épais et sensibles à la sécheresse. Les plus connues sont celles de Montgin, des Pierrottes, de la Pâturie et de Montarlot. Mais il en existe de moins grandes ailleurs.
Ces pelouses sèches abritent une flore très riche qui apprécie la chaleur et sait résister au manque d’eau. Les plus célèbres sont les orchidées, dont l’ophrys abeille. La faune n’est pas en reste, en particulier les papillons, certains oiseaux tels que l’alouette lulu ou encore le lézard vert qui apprécie l’abri des buissons et des murets.
Les pelouses sèches sont issues de déboisement réalisé par l’homme et des pratiques très anciennes de pâturage et de fauche. Ces activités sont indispensables de leur préservation. Un troupeau de mouton est présent pour entretenir le site, il s’agit de celui de Gaétan Lavoignet de Champlitte-la-Ville.
Ce sentier a pour objectif d’accueillir les familles chanitoises, les promeneurs, les scolaires, les touristes de passage, et également les habitants de Bourgogne-Franche-Comté.
Ce projet a couté 22 574,64 €. La région Bourgogne-Franche-Comté a investi 11 287,32 €, la commune de Champlitte a financé ce projet à hauteur de 6 772,39 €. La CC4R a apporté une subvention de 4 514,93 € soit 20 % du budget total.

Réussite pour la rencontre inter-clubs.

Réussite pour la rencontre inter-clubs.
Vendredi 7 septembre, le Club La Joie de Vivre de Champlitte a reçu son homologue de Fontaine-Française, Amitié-Rencontre. Cette journée concernait les sections marche et randonnée.

2 circuits étaient proposés : l’un de 10km en direction de Champlitte-la-Ville et l’autre de 5km500 sur le site des Lavières.

A l’issue de ces marches, les 50 participants ont été accueillis, à la salle de l’orangerie, par Gilles Teuscher, maire de Champlitte qui a offert l’apéritif.

Un pique-nique a réuni ensuite, les marcheurs dans une joyeuse ambiance.

Journées Européennes du patrimoine sur le territoire de la Communauté de communes des 4 Rivières

16 et 17 septembre :
Journées Européennes du patrimoine sur le territoire de la Communauté de communes des 4 Rivières :

Champlitte

Concours de peinture Bernard Marion à la salle des fêtes le 16 septembre de 14 h à 18 h
et le 17 septembre de 10 h à 18 h. Entrée libre.

Visite du couvent des Augustins de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h, libre le 16 septembre et
commentée le 17 septembre.

Visite libre ou commentée du musée des Arts et Traditions populaires A. et F. Demard
les 16 et 17 septembre de 9 h 30 à 12 h et de 14 h à 18 h. Exposition temporaire « Chassé-Croisé »
et collections permanentes.

Visite libre du musée des Arts et Techniques Albert et Félicie Demard les 16 et 17 septembre
de 9 h 30 à 12 h et de 14 h à 18 h. Collections permanentes.

Visite libre de l’église Saint-Christophe et visite commentée de la chapelle Saint-Christophe
le 16 septembre de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h.

Visite commentée du bourg les 16 et 17 septembre à 15 h. Départ depuis le bureau d’information
touristique. Gratuit.

Champlitte-la-Ville

Visite libre ou commentée de l’église Saint-Christophe les 16 et 17 septembre de 10 h à 12 h et
de 14 h à 18 h.

Dampierre-sur-Salon

Visite libre de l’église Saint-Léger les 16 et 17 septembre de 9 h à 18 h.

Visite commentée de la maison Couyba à Dampierre-sur-Salon le 17 septembre de 10 h à 18 h.
Portes ouvertes musée des minéraux au sous-sol les 16 & 17 septembre de 10 h à 16 h. Gratuit.

Frettes

Visite libre ou commentée de l’église Saint-Didier et exposition d’ornements sacerdotaux
les 16 et 17 septembre de 14 h à 18 h.

Grandecourt

Visite libre ou commentée de l’église Sainte-Marie-Madeleine le 17 septembre de 10 h à 18 h.

Exposition d’art (peintures, sculptures, photos) dans l’église et dans les rues du village, avec pour invité d’honneur Marblo (peintre-céramiste), tombola (œuvres à gagner), animation, buvette et
petite restauration. Entrée libre.

Lavoncourt

Visite libre de l’église Saint-Valentin les 16 et 17 septembre de 9 h à 17 h.

Leffond

Visite libre de l’église Saint-Jean-Baptiste de 10 h à 18 h.

Le Prélot

Visite libre de la chapelle Saint-Roch les 16 et 17 septembre de 14 h à 18 h.

Montarlot-lès-Champlitte

Visite libre de l’église Saint-Martin de 10 h à 18 h.

Ray-sur-Saône

Visite libre des jardins du château les 16 et 17 septembre toute la journée et visite commentée du
château le 16 septembre de 15 h à 17 h.

Visite libre de l’église Saint-Pancrace de 10 h à 18 h.

Accès libre aux calvaires les 16 et 17 septembre toute la journée.

Seveux

Visite libre de l’église Saint-Laurent les 16 et 17 septembre de 10 h à 18 h.

La mise en place des vitraux est en cours à Champlitte la Ville.

La mise en place des vitraux est en cours.
Anaïs Legrand, a réalisé de nouveaux vitraux pour l’église de Champlitte la Ville
L’association : « Les amis de Champlitte la Ville », dont Pierre Kornprobst est le président a pour but la sauvegarde de l’église de Champlitte la Ville, créé au XI ème siècle, agrandi et modifié au cours des siècles. Il s’agit du plus ancien des nombreux établissements religieux du secteur. Il s’agit d’une église millénaire, ce fut l’église de Champlitte, Champlitte la Ville et Margilley jusqu’en 1437, les habitants du bourg se faisait encore inhumer dans cette église, placée sous le vocable de saint Christophe au XVIème siècle.
La restauration des vitraux s’inscrit dans une série de travaux, que l’association : « Les amis de Champlitte la Ville » initie ou entreprend chaque année depuis sa création en 1982. Il s’agit de travaux d’entretien ou de restauration dont cet édifice avait besoin. Les toitures, la chapelle baptismale, le grand retable, la chapelle privée des prieurs, le grand vitrail de chevet, la chapelle Saint-Georges Saint Christophe, les bancs ont fait l’objet de restauration.
Cette année, l’effort porte sur les 4 baies vitrées situées sur le bas-côté nord, dont l’état peu digne de l’édifice, nécessitait une sérieuse restauration. Comme à l’habitude, des bénévoles se sont chargé de certaines opérations : démontages, travaux sur les parties métalliques, la protection de ces supports, la création et la mise en place de grillages de protection qui n’existaient pas (ce qui explique que les baies vitrées aient soufferts). Cette implication citoyenne a le mérite de diminuer le cout des travaux, difficilement envisageables sans cet engagement.
La réalisation des nouveaux annaux de vitraux, à l’identique par rapport aux précédents, a été confiée à une jeune vitrailliste locale, Anaïs Legrand, passionnée de cet art, et dont l’atelier est installé à Fédry depuis 3 ans. Anaïs Legrand est créatrice et restauratrice de vitraux depuis 4 ans. « C’est pour moi une passion, je réalise pour Champlitte la Ville des vitraux à motifs géométriques, cependant je réalise et conçois des vitraux sur mesure, des projets personnalisés, selon les attentes et l’environnement dans lequel s’insérera le vitrail. L’évolution de la lumière dans son environnement, l’histoire, le style influe sur le vitrail. » : confie : Anais Legrand.
La mise en place des vitraux est en cours, celle des protections grillagées suivra de peu, avec pour objectif présenter cette restauration mi-septembre, lors des journées du patrimoine. Avec ces vitraux, c’est la totalité des baies vitrées qui aura été refaite depuis le début des années 1990.
Anaïs Legrand travaille avec enthousiasme, et effectue un travail de patience en recréant à l’identique les vitraux. Pierre Kornprobst a remercié Anaïs Legrand pour son travail minutieux. Les bénévoles discrets ont été remerciés pour leur temps et leur énergie, pour leur dévouement, ainsi que tous ceux qui soutiennent l’association : « Les amis de Champlitte la Ville ».
A l’époque du règne de l’éphémère, ces édifices chargés d’histoire, enracinent la population. Ils doivent être entretenus pour pouvoir les transmettre aux générations futures. La tâche est importante, elle ne peut s’inscrire que dans la constance et la durée.
Anaïs Legrand expose ses œuvres au musée Baron Martin de Gray le 10 juin.
Site : http://www.anaislegrand.jimdo.com
Mail : anais.legrand23@gmail.com
Téléphone : 06.75.48.43.65

La réussite au menu

Repas Champlitte la ville  2

Le repas de fin d’année du village a rassemblé les convives autour d’une choucroute bien garnie préparée par Thierry Degrez, et surtout très appréciée. Une tombola, a été organisée avec de nombreux lots à gagner. La salle était pleine à craquer, beaucoup de jeunes étaient présents. Un grand succès, donc, pour ce repas organisé par les Amis de Champlitte-la-Ville, dont une partie du bénéfice soutiendra la cause du Téléthon.