Une seconde vie pour l’orangerie du château?

Une seconde vie pour l’orangerie du château?

C’est une victoire pour le collège Henry Berger de Fontaine-Française, remportée le 17 mai par les élèves de l’établissement, coachés par leur professeur de technologie Francine Perrin, les élèves ont obtenu le premier prix de la finale régionale des Génies de la Construction (anciennement Bâtissiel).

« Les Génies de la Construction » est le nouveau nom du concours « Batissiel Plus » dont la finale régionale, a eu lieu à Fraisans (39). C’est la troisième année consécutive que le collège Henry Berger de Fontaine-Française, gagne ce prix. Une caméra GO Pro est venue concrétiser ce prix.
Ce premier prix régional pour le collège Henry Berger de Fontaine-Française, vient couronner, le travail de six classes, mobilisant 150 élèves.
Il s’est agi de créer un projet en se demandant comment cultiver des fruits et légumes bio pour alimenter le collège tout en réhabilitant un édifice patrimonial tout proche.
L’orangerie du château de Fontaine-Française, est située à proximité du collège. L’édifice n’a jamais été achevé. En accord avec le propriétaire, les élèves ont imaginé de de réhabiliter l’orangerie au cœur d’un jardin potager au cours de ce projet. L’intégrité patrimoniale du lieu a été respectée. Ce bâtiment est inscrit aux monuments historiques. Ce projet s’est inscrit dans le thème du concours, intitulé : territoires durables et connectés.
Une maquette de l’orangerie et du jardin a été réalisée par les collégiens. La maquette est à la fois virtuelle, réalisée grâce à un logiciel de simulation et réelle.
« Les élèves ont imaginé un projet afin de cultiver sans produit chimique. Ce projet durable prévoit la préservation des ressources naturelles par la récupération de l’eau et l’utilisation de granulés de paille pour afficher le bâtiment. La domotique n’est pas en reste avec l’installation de systèmes automatisés comme l’arrosage automatique du jardin. Les caractéristiques architecturales et historiques du bâtiment ont été préservées pour peaufiner ce projet.  » : précise Francine Perrin, professeure de technologie et ingénieure du patrimoine qui a encadré les élèves du collège Henry Berger de Fontaine-Française.
La cabinet d’architecture est l’œuvre des cinquièmes. le bureau d’étude a été conçu par les quatrièmes. Le pilotage et la programmation a été le travail mené par les troisièmes.
Rendez-vous est donné à Paris pour la finale nationale le 4 juin.

Témoignages:
Ethan Panteghini, de Saint-Seine-sur-Vingeanne, élève de 5ème, âgé de 12 ans témoigne : » C’était bien comme projet. Cela permettrait de mieux nous nourrir à la cantine. »
Julia Jeandet, de Bourberain, élève de cinquième, âgée de 12 ans : « C’était une bonne idée. Je ne pensais pas que cela fonctionnerait. Je suis fière de mon collège. »
Auréline Branger, de Loeuilley (70), élève de cinquième, âgée de 12 ans : « C’était super d’étudier l’orangerie, maintenant je sais ce que c’est. Ce projet réalisé sur un terrain privé, nous a amené à réaliser une maquette intéressante. »

Publicités

Le petit journal du patrimoine à l’honneur.

Le petit journal du patrimoine à l’honneur.

Le petit journal du patrimoine de la classe de 5ème A a obtenu le troisième prix pour la première fois dans l’histoire du collège de Fontaine-Française. Le moulin et le haut-fourneau de Fontaine-Française, éléments du patrimoine de Fontaine-Française ont fait l’objet de recherche.

Deux classes de cinquième, du collège Henry Berger de Fontaine-Française, encadrés par Francine Perrin, professeure de technologie et Anne Philippe, professeure documentaliste, ont participé au concours « Le petit journal du patrimoine », organisé par la Fondation du patrimoine. La thématique de cette année scolaire était « patrimoine de l’eau : usages et mémoires. »
Une classe a travaillé sur le moulin de Fontaine-Française, une autre sur le haut-fourneau de Fontaine-Française également.
« Un gros travail de recherche a été fourni par les élèves, puis une synthèse des informations trouvées a été réalisée. » : précise Anne Philippe. En technologie, un travail a été effectué sur le fonctionnement d’un moulin à eau à augets. Une modélisation de la roue avec un logiciel a permis de comprendre mieux le travail d’un moulin;
Une initiation à la presse écrite et aux techniques journalistiques, a permis d’élargir les compétences des élèves.
Deux sorties scolaires pour visiter les deux sites ont été organisées. Guy Bertin, ambassadeur du patrimoine, en partenariat avec l’Office du tourisme Mirebellois et Fontenois a fait visiter le haut fourneau. Serge Moret a présenté le moulin.
L’objectif de ce travail a été atteint, les élèves ont réalisé un journal d’information au sujet de chacun de ses deux éléments du patrimoine de Fontaine-Française.
Le petit journal de la classe de 5ème A a obtenu le troisième prix pour la première fois dans l’histoire du collège de Fontaine-Française. « Les élèves ont réalisé un beau travail de recherche sur des sujets ardus.  » : confie Anne Philippe.

Une septième place aux championnats de France.

Une septième place aux championnats de France.

Les élèves de l’UNSS du collège Henry Berger de Fontaine-Française, ont pris une très belle 7ème place aux championnats de France d’ultimate qui se sont déroulés à La Baule (44) du mercredi 15 mai au vendredi 17 mai. Après avoir terminé 1er de leur poule en battant notamment l’équipe du Mans qui finira 3ème de la compétition, les élèves ont perdu en 1/4 de finale 5-8 contre le collège de Beaucourt mais finissent la compétition sur une victoire en remportant le match de classement pour la 7ème place 7-4 contre le collège de Betz après un match de près de 45 minutes. Cette activité très physique et technique qui se joue à 5c5 avec un groupe mixte requiert une très bonne condition physique des élèves. Il s’agit de la 2ème participation en 3 ans pour le collège à ces championnat. Pour rappel l’équipe est également championne départementale et championne académique.

L’équipe d’ ultimate du collège Henry Berger de Fontaine-Française. est composée de Andréa Bouchard, Jade Lebault, Zoé Szankowski, Solène Godemet, Carla Rousseau, Tanguy Doras, Mauricio Beucler-Munoz, Samuel Billet, William Jacotot, Nathan Gauthier, Tom Paulin et était encadrée par un jeune coach Louison Lab, ainsi que d’un jeune arbitre officiel Léo Adenot. Ce dernier a obtenu sa certification d’arbitre national et a été sélectionné pour arbitrer la finale nationale.

Les lauréats du Diplôme National du Brevet à l’honneur.

Les lauréats du Diplôme National du Brevet à l’honneur.

Vendredi, les lauréats du Diplôme National du Brevet (DNB) ont été à l’honneur au collège Henry Berger de Fontaine-Française, en présence de Didier Lenoir, président de la communauté de communes Mirebellois et Fontenois. 37 candidats ont participé à cette édition 2018 du DNB à Fontaine-Française. Chaque lauréat a reçu de manière solennelle son diplôme du DNB, par le principal Eric Vadot au cours d’une sympathique cérémonie de remise des diplômes du DNB. Le taux de réussite a été de 97,1 %. Il y eu 4 reçus sans mention, 10 mentions assez biens, 7 mentions, et 13 mentions très bien.

Tous dans la course.

Tous dans la course.

Mardi, au stade de Fontaine-Française a eu lieu le cross du collège Henry Berger de Fontaine-Française. les élèves du collège et les élèves de CM1-CM2 de l’école élémentaire du pôle scolaire François Launoy ont participé à cet évènement sportif dans le cadre de la liaison école-collège. Il y avait environ 250 élèves de concernés dont environ 70 primaires.
Les parcours étaient de 2400 mètres pour toutes les courses sauf pour les minimes garçons (les 4emes-3emes) qui avaient 3000 mètres.

Silence on lit.

Silence on lit.
Le retour au livre à l’honneur au collège Henry Berger de Fontaine-Française. Dans un moment propice, il s’agit de favoriser la lecture continue dans le calme.
L’évènement : « Silence on lit!  » : a eu lieu lundi à 13 h 45, au collège Henry Berger de Fontaine-Française, pour une durée de un quart d’heure, pour la première fois. Cet évènement voulu par la direction de l’établissement, a pour objectif de favoriser la lecture. « Il s’agit de ramener les élèves au papier, les élèves ne lisent pas de magazines ou de journaux, pour cet évènement, Nous convions les élèves à lire un livre ou une bande-dessinée pour une lecture continue. Tous les personnels sont concernés. Cela favorise la concentration pendant les cours. » : explique Eric Vadot, principal du collège Henry Berger de Fontaine-Française.
Certaines élèves apprécient de lire au calme. « Je lis des livres divers, des romans, sans image, avant je lisais des bande-dessinées. Je lis au collège ou dans ma chambre. J’aime bien « Silence on lit! « , c’est reposant. On est concentré. On ne regarde pas l’heure. » : confie Lisa Minot, 5èmeA, de Chaume, commune de Chaume-et-Courchamp.
Pour d’autres il s’agit d’une expérience motivante. « Je lis dans ma chambre, en étude, ou au CDI du collège. Après « Silence on lit! « , je lirai plus. Cela m’a appris à prendre le temps de lire. » : précise Emma Saunier 5èmeA de Pouilly-sur-Vingeanne.
Les élèves sont prêts à recommencer. « Je lis des bande-dessinées. Habituellement, je lis au calme dans mon lit. Pour « Silence on lit! « , d’Annie Jay, j’ai pris le livre que nous lisons en classe. Je suis prêt à recommencer cette expérience pour « Silence on lit! « . » : note Elian Lambard, 5èmeA de Bourberain.

660 € pour Courir pour Tom et ses amis.

660 € pour Tom et ses amis.

Jeudi au collège Henry Berger de Fontaine-Française a eu lieu une remise de chèque en faveur de l’association Courir pour Tom et ses amis, présidée par Jean-Hervé Catrin. En mai avait eu lieu à la salle polyvalente de Fontaine-Française, l’évènement Chanter pour Tom, concert au profit de l’association Courir pour Tom et ses amis. Les musiciens de l’École des 3 Arts (anciennement l’École de Musique et de danse du Mirebellois et Fontenois), et le chœur des collégiens du collège Henry Berger de Fontaine-Française et du collège Arthur Rimbaud de Mirebeau sur Bèze avaient participé à cet évènement .
Ce spectacle, a été organisé avec le soutien de l’École des 3 Arts, il a mis en scène tous les acteurs de la communauté éducative autour d’une action caritative de cohésion, qui s’inscrit pleinement dans les priorités d’entraide et d’accompagnement du nouveau projet académique. C’était un projet Starter financé par le conseil départemental.
Les bénéfices de la soirée se sont élevés à 660 €, ils ont été intégralement versés à l’association Courir pour Tom et ses amis.