Victoire pour le collège Henry Berger.

Victoire pour le collège Henry Berger.

Le 4 juin, est une date mémorable dans l’histoire du collège Henry Berger. Les élèves ont remporté à Paris, au siège de la Fédération du bâtiment une deuxième place au niveau national pour la finale des Génies de la Construction (anciennement Bâtissiel).

C’est une victoire pour le collège Henry Berger de Fontaine-Française, remportée le 17 mai par les élèves de l’établissement, coachés par leur professeur de technologie Francine Perrin, les élèves ont obtenu le premier prix de la finale régionale des Génies de la Construction (anciennement Bâtissiel). Les élèves ont remporté le second prix pour la finale nationale le 4 juin.
Ce prix pour le collège Henry Berger de Fontaine-Française, vient couronner, le travail de six classes, mobilisant 150 élèves.
Il s’est agi de créer un projet en se demandant comment cultiver des fruits et légumes bio pour alimenter le collège tout en réhabilitant un édifice patrimonial tout proche.

L’orangerie du château de Fontaine-Française, est située à proximité du collège. L’édifice n’a jamais été achevé. En accord avec le propriétaire, les élèves ont imaginé de de réhabiliter l’orangerie au cœur d’un jardin potager au cours de ce projet. L’intégrité patrimoniale du lieu a été respectée. Ce bâtiment est inscrit aux monuments historiques. Ce projet s’est inscrit dans le thème du concours, intitulé : territoires durables et connectés.

Une maquette de l’orangerie et du jardin a été réalisée par les collégiens. La maquette est à la fois virtuelle, réalisée grâce à un logiciel de simulation et réelle.
Témoignages :
Anouck Berry, élève de 4ème, habitante de Fontenelle, âgée de 14 ans: « J’étais très fière de notre deuxième place. On est monté sur scène, on a montré notre projet au jury, j’ai fait un discours émaillé d’humour. »
Margot Léonard, élève de 5ème, habitante de Saint-Seine-sur-Vingeanne, âgée de 13 ans : »C’était mérité, nous avons fourni beaucoup de travail pour arriver à cette seconde place au niveau national. »
Mederic Noel-Duval, élève de 5eme, habitant de Sacquenay, âgé de 13 ans : « C’était très bien. J’ai apprécié de travailler sur un projet patrimonial. C’était un travail d’équipe. »
Gabin Léonard, élève de 3ème, habitant de Saint-Seine-sur-Vingeanne, âgé de 15 ans : « J’ai été surpris. Je ne m’attendais pas à cette deuxième place. C’était une expérience intéressante. Nous avons été bien reçus. »
Francine Perrin, professeure de technologie a apprécié ce travail qui a fédéré les six classes du collège Henry Berger de Fontaine-Française, de 5ème, 4ème et 3ème. « Les élèves ont travaillé sur un bâtiment existant. La prestation des élèves a été appréciée. Les élèves ont pu s’affirmer. Ils ont eu foi dans leur projet. Cela s’est ressenti et a plu au jury. La cérémonie était impressionnante et le jury, était très strict. » : précise l’enseignante

Publicités

Le petit journal du patrimoine à l’honneur.

Le petit journal du patrimoine à l’honneur.

Le petit journal du patrimoine de la classe de 5ème A a obtenu le troisième prix pour la première fois dans l’histoire du collège de Fontaine-Française. Le moulin et le haut-fourneau de Fontaine-Française, éléments du patrimoine de Fontaine-Française ont fait l’objet de recherche.

Deux classes de cinquième, du collège Henry Berger de Fontaine-Française, encadrés par Francine Perrin, professeure de technologie et Anne Philippe, professeure documentaliste, ont participé au concours « Le petit journal du patrimoine », organisé par la Fondation du patrimoine. La thématique de cette année scolaire était « patrimoine de l’eau : usages et mémoires. »
Une classe a travaillé sur le moulin de Fontaine-Française, une autre sur le haut-fourneau de Fontaine-Française également.
« Un gros travail de recherche a été fourni par les élèves, puis une synthèse des informations trouvées a été réalisée. » : précise Anne Philippe. En technologie, un travail a été effectué sur le fonctionnement d’un moulin à eau à augets. Une modélisation de la roue avec un logiciel a permis de comprendre mieux le travail d’un moulin;
Une initiation à la presse écrite et aux techniques journalistiques, a permis d’élargir les compétences des élèves.
Deux sorties scolaires pour visiter les deux sites ont été organisées. Guy Bertin, ambassadeur du patrimoine, en partenariat avec l’Office du tourisme Mirebellois et Fontenois a fait visiter le haut fourneau. Serge Moret a présenté le moulin.
L’objectif de ce travail a été atteint, les élèves ont réalisé un journal d’information au sujet de chacun de ses deux éléments du patrimoine de Fontaine-Française.
Le petit journal de la classe de 5ème A a obtenu le troisième prix pour la première fois dans l’histoire du collège de Fontaine-Française. « Les élèves ont réalisé un beau travail de recherche sur des sujets ardus.  » : confie Anne Philippe.

Une septième place aux championnats de France.

Une septième place aux championnats de France.

Les élèves de l’UNSS du collège Henry Berger de Fontaine-Française, ont pris une très belle 7ème place aux championnats de France d’ultimate qui se sont déroulés à La Baule (44) du mercredi 15 mai au vendredi 17 mai. Après avoir terminé 1er de leur poule en battant notamment l’équipe du Mans qui finira 3ème de la compétition, les élèves ont perdu en 1/4 de finale 5-8 contre le collège de Beaucourt mais finissent la compétition sur une victoire en remportant le match de classement pour la 7ème place 7-4 contre le collège de Betz après un match de près de 45 minutes. Cette activité très physique et technique qui se joue à 5c5 avec un groupe mixte requiert une très bonne condition physique des élèves. Il s’agit de la 2ème participation en 3 ans pour le collège à ces championnat. Pour rappel l’équipe est également championne départementale et championne académique.

L’équipe d’ ultimate du collège Henry Berger de Fontaine-Française. est composée de Andréa Bouchard, Jade Lebault, Zoé Szankowski, Solène Godemet, Carla Rousseau, Tanguy Doras, Mauricio Beucler-Munoz, Samuel Billet, William Jacotot, Nathan Gauthier, Tom Paulin et était encadrée par un jeune coach Louison Lab, ainsi que d’un jeune arbitre officiel Léo Adenot. Ce dernier a obtenu sa certification d’arbitre national et a été sélectionné pour arbitrer la finale nationale.

Vis ma vie de collégien

« Vis ma vie de collégien ».

Vis ma vie de collégien », est un tout nouveau dispositif porté par le Département, c’est une expérience inédite d’échanges entre collèges ruraux et urbains dans le département.

« Vis ma vie de collégien », prend la forme d’échanges scolaires au cours desquels les élèves s’immergent complètement dans l’univers de leurs camarades. Avec cette opération, le Département tient à favoriser les rencontres entre les jeunes côte-d’oriens vivant en ville et à la campagne et à créer du lien social entre les territoires de Côte-d’Or.
Mardi, au collège Henry Berger, l’établissement, a participé à l’opération Vis ma Vie de Collégien, proposée par le Conseil Départemental de la Côte d’Or. Cette opération est un échange entre deux classes de quatrième : la classe de 4ème B du collège Henry Berger, et une classe de 4ème 3 du collège Édouard Herriot de Chenôve. Parmi, les activités, un temps fort, la visite de la ferme de la Borde.
Annie Fournier, du Groupement agricole d’exploitation en commun (GAEC) de la Borde a présenté la ferme aux élèves. L’alimentation des vaches laitières a été présentée aux élèves par Vincent Fournier du GAEC de la Borde. Les vaches laitières ont été observées par les élèves. Un épis de blé a été montré aux élèves par Vincent Fournier, agriculteur à Fontaine-Française. Les impressionnantes balles de foin ont intéressé les élèves de quatrième. Annie Fournier a présenté le robot de traite.
Le lait de la ferme, est vendu à la laiterie Milleret à Charcenne (70) qui produit différents fromages. Les élèves ont pu déguster des fromages fabriqués avec le lait de production locale.
« L’exploitation agricole compte 70 vaches laitières, et produit 664 000 litres de lait par an. La ferme compte 300 hectares, dont 240 hectares consacrés aux céréales. Une vache laitière mange 2 kilos de foin tous les jours, 1 kilo de pulpe de betterave, 2 kilos de tourteau et 500 grammes de minéraux et bicarbonate et 100 grammes de sel. » : ont expliquer Annie et Vincent Fournier.
Ismaïl Faryssy, 14 ans, élève de 4ème 3 du collège Edouard Herriot confie : « C’était bien expliqué. C’est une grande ferme. Le robot de traite était impressionnant. »
Valentine Caisez, 13 ans, élève de 4ème 3 du collège Edouard Herriot confie : »C’est intéressant. Nous avons appris des choses. C’est la première que je visite une telle ferme. »

Une étape de plus vers la construction du gymnase.

Une étape de plus vers la construction du gymnase.

Mardi, a eu lieu une séance du conseil municipal de Fontaine-Française, réunie à la salle du conseil, autour du maire Nicolas Urbano. La commune de Fontaine-Française a délibéré, le 3 juillet, pour céder les terrains d’implantation AA81P, 82P, AB 135 et 134P d’une superficie totale de 3 384 m² faisant partie actuellement du domaine public, à la communauté de communes pour l’euro symbolique. « La division de ces parcelles a été actée par délibération pour la construction du gymnase. » : confie le premier édile. Ces parcelles sont situées rue des Murots à Fontaine-Française, à Fontaine-Française, à 400 mètres du collège Henry Berger et du pôle scolaire François Launoy. Ces parcelles seront transférées à la communauté de communes. Ce terrain était la dernière possibilité pour permettre la bonne marche de ce projet.
Des travaux vont avoir lieu à la station de pompage d’eau potable. Ces travaux seront réalisés par la Société d’Aménagement Urbain et Rural (SAUR), pour 890 € HT. Il s’agit de mettre en place un instrument de mesure pour vérifier le niveau d’arrivée d’eau, une délibération a été prise par le conseil municipal de Fontaine-Française pour autoriser ces travaux.

Le projet de gymnase à Fontaine-Française, évoqué depuis plusieurs années, a fini par se concrétiser.

Les lauréats du Diplôme National du Brevet à l’honneur.

Les lauréats du Diplôme National du Brevet à l’honneur.

Vendredi, les lauréats du Diplôme National du Brevet (DNB) ont été à l’honneur au collège Henry Berger de Fontaine-Française, en présence de Didier Lenoir, président de la communauté de communes Mirebellois et Fontenois. 37 candidats ont participé à cette édition 2018 du DNB à Fontaine-Française. Chaque lauréat a reçu de manière solennelle son diplôme du DNB, par le principal Eric Vadot au cours d’une sympathique cérémonie de remise des diplômes du DNB. Le taux de réussite a été de 97,1 %. Il y eu 4 reçus sans mention, 10 mentions assez biens, 7 mentions, et 13 mentions très bien.

Tous dans la course.

Tous dans la course.

Mardi, au stade de Fontaine-Française a eu lieu le cross du collège Henry Berger de Fontaine-Française. les élèves du collège et les élèves de CM1-CM2 de l’école élémentaire du pôle scolaire François Launoy ont participé à cet évènement sportif dans le cadre de la liaison école-collège. Il y avait environ 250 élèves de concernés dont environ 70 primaires.
Les parcours étaient de 2400 mètres pour toutes les courses sauf pour les minimes garçons (les 4emes-3emes) qui avaient 3000 mètres.