Le petit journal du patrimoine à l’honneur.

Le petit journal du patrimoine à l’honneur.

Le petit journal du patrimoine de la classe de 5ème A a obtenu le troisième prix pour la première fois dans l’histoire du collège de Fontaine-Française. Le moulin et le haut-fourneau de Fontaine-Française, éléments du patrimoine de Fontaine-Française ont fait l’objet de recherche.

Deux classes de cinquième, du collège Henry Berger de Fontaine-Française, encadrés par Francine Perrin, professeure de technologie et Anne Philippe, professeure documentaliste, ont participé au concours « Le petit journal du patrimoine », organisé par la Fondation du patrimoine. La thématique de cette année scolaire était « patrimoine de l’eau : usages et mémoires. »
Une classe a travaillé sur le moulin de Fontaine-Française, une autre sur le haut-fourneau de Fontaine-Française également.
« Un gros travail de recherche a été fourni par les élèves, puis une synthèse des informations trouvées a été réalisée. » : précise Anne Philippe. En technologie, un travail a été effectué sur le fonctionnement d’un moulin à eau à augets. Une modélisation de la roue avec un logiciel a permis de comprendre mieux le travail d’un moulin;
Une initiation à la presse écrite et aux techniques journalistiques, a permis d’élargir les compétences des élèves.
Deux sorties scolaires pour visiter les deux sites ont été organisées. Guy Bertin, ambassadeur du patrimoine, en partenariat avec l’Office du tourisme Mirebellois et Fontenois a fait visiter le haut fourneau. Serge Moret a présenté le moulin.
L’objectif de ce travail a été atteint, les élèves ont réalisé un journal d’information au sujet de chacun de ses deux éléments du patrimoine de Fontaine-Française.
Le petit journal de la classe de 5ème A a obtenu le troisième prix pour la première fois dans l’histoire du collège de Fontaine-Française. « Les élèves ont réalisé un beau travail de recherche sur des sujets ardus.  » : confie Anne Philippe.

Une septième place aux championnats de France.

Une septième place aux championnats de France.

Les élèves de l’UNSS du collège Henry Berger de Fontaine-Française, ont pris une très belle 7ème place aux championnats de France d’ultimate qui se sont déroulés à La Baule (44) du mercredi 15 mai au vendredi 17 mai. Après avoir terminé 1er de leur poule en battant notamment l’équipe du Mans qui finira 3ème de la compétition, les élèves ont perdu en 1/4 de finale 5-8 contre le collège de Beaucourt mais finissent la compétition sur une victoire en remportant le match de classement pour la 7ème place 7-4 contre le collège de Betz après un match de près de 45 minutes. Cette activité très physique et technique qui se joue à 5c5 avec un groupe mixte requiert une très bonne condition physique des élèves. Il s’agit de la 2ème participation en 3 ans pour le collège à ces championnat. Pour rappel l’équipe est également championne départementale et championne académique.

L’équipe d’ ultimate du collège Henry Berger de Fontaine-Française. est composée de Andréa Bouchard, Jade Lebault, Zoé Szankowski, Solène Godemet, Carla Rousseau, Tanguy Doras, Mauricio Beucler-Munoz, Samuel Billet, William Jacotot, Nathan Gauthier, Tom Paulin et était encadrée par un jeune coach Louison Lab, ainsi que d’un jeune arbitre officiel Léo Adenot. Ce dernier a obtenu sa certification d’arbitre national et a été sélectionné pour arbitrer la finale nationale.

Visite de l’association « Renaissance du vieux Besançon ».

Visite de l’association « Renaissance du vieux Besançon ».
Samedi 18 mai, a eu lieu une belle visite du village de Bèze et de l’abbaye avec l’association « Renaissance du vieux Besançon ». Belle journée avec une association de passionnés. Merci à notre guide d’un jour, Guy Bertin, qui a fait découvrir l’histoire de la commune de Fontaine-Française, au maire de la Commune de Bèze pour la visite du patrimoine de son village médiéval et aux propriétaires du château de Fontaine-Française et du château de Rosières. Un grand merci également à Jean-Pierre Bernardet, qui a proposé les livres écrits par les membres de la Société historique et touristique. Expérience à renouveler.

Le lavoir de Nantilly.

Le lavoir de Nantilly.
Sur la route de Dijon à Gray par Fontaine-Française, se situe le charmant lavoir de Nantilly. Toujours pressé d’arriver à destination, l’automobiliste passe devant ce monument représentatif du petit patrimoine rural sans s’arrêter.
Ce lavoir date de 1841, il fut récemment rénové.
Il s’agit d’un lavoir à arcades, d’une belle architecture et joliment fleuri.
Ce lavoir clos permettait aux lavandières d’être à l’abri.
L’utilisation des lavoirs a progressivement été abandonnée au XXe siècle.
Les laveries automatiques ont vu le jour, mais ce qui a révolutionné les habitudes des ménagères ce sont les machines à laver.
Agrémentant le bas des arcades, des peintures représentatives du savoir-faire local.
Mais, la Bourgogne est toute proche, il est donc normal d’y voir le pesage du vin.
Ces peintures sont l’œuvre d’un artiste originaire de Gray, Frédéric Spinzi.

D’importants travaux ont budgétés à Fontaine-Française.

D’importants travaux ont budgétés.

D’importants et nombreux travaux sont inscrits au budget primitif de la commune pour 2019.

Mardi, à la mairie de Fontaine-Française, a eu lieu une séance du conseil municipal, réunie autour du premier édile, Nicolas Urbano.
Lors de cette réunion le compte administratif 2018 et le budget primitif 2019, ont été votés à l’unanimité.
Le taux des taxes est inchangé leurs valeurs restent les suivantes, la taxe d’habitation sera de 9,84%, la taxe foncier bâti sera de 10,30%, la taxe sur le foncier non bâti sera de 32,53 %.
Concernant le budget primitif 2019, les dépenses de fonctionnement seront de 718 575 €, les recettes de fonctionnement : seront de 713 086 €. L’excédent de fonctionnement cumulé sera de 1 042 550 €. Les dépenses d’investissement seront de 1 882 125,52 €. Les recettes d’investissement seront de 1 827 419 €. L’excédent cumulé sera de 163 028,48 €
D’importants et nombreux travaux sont inscrits au budget primitif 2019 de la commune, parmi lesquels, les demandes de subventions sont en cours. La création de 7 appartements dans les locaux de l’ancienne gendarmerie est au programme, le montant total des travaux est de 1 268 342€ TTC. Cet investissement sera compensé par les loyers.
L’agrandissement et le réaménagement de l’atelier municipal est au programme, le montant des travaux est de 173 446 € TTC . Les subventions attendues sont de 50 000 €, de la part de la Dotation d’Équipement des Territoires Ruraux (DETR), et 30 000 € du département. Cet investissement bénéficiera de la récupération partielle de la TVA.
Le réaménagement des locaux de l’ancienne poste dans lesquels s’installera le personnel du Trésor Public est prévu. Le montant des travaux sera de 60 000 €. Les subventions sont les suivantes, 19 652 € de la part de la DETR et 16 975 € de la part du conseil départemental de la Côte d’Or. Les travaux sont actuellement en cours.
La création d’un lotissement au lieu-dit : ‘’Champ Grassot ‘’ est également un chantier de cette année, pour la commune de Fontaine-Française, 18 parcelles sont prévues, ces dernières seront proposées libres de construction l’investissement de la commune est de 554 210 € TTC. Les terrains seront prochainement mis en vente.

Deux religieuses béninoises s’installent en terre selongéenne.

Deux religieuses béninoises s’installent en terre selongéenne.

La paroisse de Selongey a accueilli une délégation des sœurs Franciscaines Filles du Padre Pio du diocèse de Cotonou, au Bénin. Les sœurs vont animer la paroisse et les offices religieux.

Jeudi, quarante-cinq fidèles de la paroisse de Selongey ont accueilli à maison paroissiale selongéenne, une délégation de sœurs Franciscaines, Filles du Padre Pio du diocèse de Cotonou, au Bénin. Cette délégation était composée de la supérieure générale Madeleine Koty, de sœur Françoise Ahouandjinou et de sœur Mireille Hounto-Ada.
Le père Bernard Lachaise, curé des paroisses de Selongey et de Fontaine-Française, explique : « Ces religieuses sont venues sur le terrain pour soutenir d’une façon concrète la vie de la paroisse de Selongey et plus ponctuellement celle de Fontaine-Française. » L’équipe paroissiale sera ainsi renforcée. « Nous sommes venues témoigner du Christ à travers notre mission, dans le partage de la parole. »: précise la supérieure générale Madeleine Koty. Les sœurs assureront la catéchèse, assureront l’aide aux malades, elles seront présentes au sein de l’établissement d’hébergement pour personnes âgées : Le Champ de Mars de Selongey, à la Maison d’accueil des Personnes Âgées (MAPA) de Fontaine-Française, elles iront avec le père Bernard Lachaise à la Maison Sainte Élisabeth de Fontaine-Française.
Les paroissiens réagissent favorablement à cette arrivée qui va renforcer la vie paroissiale.
« C’est un bien pour la paroisse. Les sœurs béninoises vont être des auxiliaires précieuses pour les fidèles. « : confie Jocelyne Tardy d’Orville.
« Elles vont découvrir la paroisse, et se mettre au service de l’église par leur présence priante et leur aide aux plus faibles. » : note Mauricette Zinte d’Orville.

De retour sur les planches.

De retour sur les planches.
Au menu l’improvisation.
Ils sont une petite douzaine à retrouver le chemin de la scène. En manque de créativité artistique et avec la volonté de redécouvrir le théâtre, Pascal Henriot et ses amis ont recrée une troupe de théatre sous l’égide de Catherine Mandret, animatrice d’origine chanitoise et sa Compagnie Théâtre Actif.
Depuis le 16 mars, un premier atelier a vu le jour au centre de loisirs de la commune de Champlitte, avec des participants de tous horizons ou presque de Fontaine-Française à Gray. L’objectif est de pratiquer l’improvisation. La troupe accepte tous les niveaux des arrivants de 10 à 77 ans, d’autant plus qu’ils seront en bonne compagnie avec Catherine Mandret, plusieurs fois récompensée en tant que comédienne.