Panneau Pocket est arrivé à Fontaine-Française.

Nicolas Urbano, maire de Fontaine-Française, a présenté Panneau Pocket. Le conseil municipal de Fontaine-Française, a choisi d’adhérer à Panneau Pocket, une application sur Smartphone. Lorsque la commune a une info à faire passer aux habitants, le secrétariat rentrera des données sur un ordinateur. Les habitants qui ont téléchargé l’application, recevront dès lors ce message. « Nous mettrons les informations concernant les horaires d’ouverture de l’école et de la déchèterie et toutes les informations relatives à la vie de la commune. » : précise Nicolas Urbano, premier édile.

Des ateliers aident les seniors à conduire avec sérénité à Fontaine-Française.

Afin de pouvoir conduire le plus longtemps possible et être mobile au sein du monde rural les ainés du club Amitié Rencontre ont reçu une formation dispensée par l’Association Prétention routière, dans les locaux de la communauté de Communes Mirebellois à Fontaine-Française.

Difficile de se passer de son véhicule, en particulier dans les zones rurales. Le moindre déplacement, que l’on soit jeune ou senior, oblige régulièrement à prendre sa voiture.
C’est pour vaincre cette peur des risques en voiture que la MSA (mutualité sociale agricole), la CARSAT (Caisse d’Assurance Retraite et de Santé Au Travail), la Conférence des Financeurs ont proposé, des ateliers animés par l’association Prévention routière. Des modules de deux heures ont été proposés avec une thématique sur la sécurité routière. Le but étant de conduire en toute sécurité le plus longtemps possible en tenant compte de la hausse de l’espérance de vie avec un jour la prise de décision de s’arrêter de conduire.
Les ainés ont pu s’entrainer au simulateur de conduite, apprendre à freiner en cas d’urgence, et savoir effectuer des manœuvres d’évitement notamment. L’usage du cannabis et ses effets sur la conduite n’a pas été oublié ni l’effet des médicaments. Le thème des piétons séniors a été évoqué ainsi que celui de l’angle mort, la circulation des engins agricoles a également a été au programme des modules étudiés.
Témoignages :
Annick Fournier, 71 ans, retraitée, habitante de Fontaine-Française. : « Cela remet à jour nos connaissances. C’est une remise à jour de nos connaissances en matière de sécurité routière. Nous avons révisé le code de la route et la circulation sur les ronds-points. C’était nécessaire.»
Guy Berget, 63 ans, retraité, président du club Amitié Rencontre, habitant de Fontaine-Française. « L’information, nous est parvenue par la mairie de Fontaine-Française. Le club Amitié Rencontre a décidé de diffuser l’information. Je suis persuadé maintenant que cette formation est nécessaire. Au début je n’étais pas convaincu. J’ai appris par cette formation que l’automobile est un outil et un danger. »
Mireille Chassain, 64 ans, retraitée, habitante de Saint-Seine-sur-Vingeanne. « C’était intéressant. Il faut continuer dans ce sens. Il faut que cette formation sur la sécurité routière soit connue et reconnue. C’est très positif pour les séniors. »

François Blot un boucher-charcutier sur le marché du samedi à Fontaine-Française.

Une nouveauté est arrivée, depuis une semaine sur la marché du samedi matin place Henri IV, à Fontaine-Française. François Blot Boucher-Charcutier itinérant est venu proposer ses produits faits maison. Son laboratoire est situé à Belleneuve. Il n’a pas de boutique. François Blot est également présent le mercredi matin, place de Verdun à Bèze.

Les supporters ont été du voyage.

Dimanche, 60 supporters du Football Club de la Vingeanne sont partis en bus de Fontaine-Française, pour soutenir leur équipe favorite qui a joué le quatrième tour de coupe de France.
Les supporters ont souhaité réagir. Michel Cornille, ancien habitant de Fontaine-Française, et supporter du FCV :  » C’est une bonne équipe. On se déplace dans le Jura pour voir les joueurs. »André Langlois, habitant de Montigny-Mornay-Villeneuve : « L’équipe est première. Les joueurs gagnent tous leurs matches. C’est prometteur. »Julien Nicolle habitant de Saint-Seine-sur-Vingeanne : « Le FCV a fait un bon parcours. L’équipe joue collectif. Il y a une bonne mentalité. Les joueurs doivent continuer à nous faire rêver. »Emmanuel Jeannot habitant de Oyrières (70) : « Mon beau-frère et mon gendre jouent au FCV. Cela fait 4 à 5 matches que l’on vient voir. Il y a une bonne ambiance. »Damien Varichon habitant de Montigny-Mornay-Villeneuve : « Le FCV fait un très bon début. Il y a un bon esprit dans l’équipe. »
Maquillage de certains supporters du FCV de rigueur.
Gérard Dupuy, président du FCV témoigne :  » On joue le quatrième tour de coupe contre une équipe du Jura. Cette saison a bien démarré. »

Maël Guenin, ostéopathe à Fontaine-Française.

Maël Guenin, ostéopathe à Fontaine-Française.

Maël Guenin, âgé de 32 ans, actuel habitant de Mirebeau-sur-Bèze, est originaire de Fontaine-Française, il habite Mirebeau-sur-Bèze, il est ostéopathe depuis 2012. Il a installé son cabinet au sein de la maison Goubard, à Fontaine-Française dans des locaux communaux.
Maël Guenin a effectué une grande partie de sa scolarité à Fontaine-Française, ancien élève de l’école maternelle et élémentaire ainsi que du collège Berger, il a poursuivi ses études au lycée Cournot de Gray puis à l’Institut Toulousain d’Ostéopathie (ITO).

« J’ai toujours aimé prendre soin des gens. Ostéopathe est un métier complet. On arrive à soulager à le corps uniquement avec ses mains. Le corps humain est une machine extraordinaire. Nous pouvons réaliser beaucoup de choses. » : confie Maël Guenin.
L’ostéopathe a également un cabinet à Dijon. Cependant il est présent le mardi et le vendredi à Fontaine-Française. Il a l’intention de s’installer en permanence à Fontaine-Française, l’an prochain. Il partage son cabinet, avec sa compagne Céline Guinet qui pratique la thérapie intuitive et travail sur l’émotionnel.

Conseil de rentrée à Fontaine-Française : travaux au programme.

Conseil de rentrée à Fontaine-Française : travaux au programme.

Mercredi soir, a eu lieu la rentrée du conseil municipal de Fontaine-Française avec au programme quelques délibérations concernant des travaux.
Une création de voirie a fait l’objet d’une délibération. Cette nouvelle rue sera située entre la rue des Murots et la rue de la Maladière, en face la station-service. Cela implique la modification du réseau d’eau pluviale et du réseau d’égout. La somme de 79.867 € HT a été votée. « Cette rue facilitera la circulation près du futur gymnase, dont le permis de construire a été déposé. » : a précisé le maire de Fontaine-Française, Nicolas Urbano. Le gymnase sera construit sur le terrain cédé à la communauté de communes du Mirebellois-et-Fontenois.
Le lotissement Le Migneroy a été repris par la commune. Une impasse existe. Elle prendra pour nom : impasse du Migneroy.
Une étude de diagnostic au sujet de l’amiante sera réalisée au château d’eau pour la somme de 615 euros HT. Un coordinateur pour la sécurité a été choisi pour la somme de 1785 € HT.
L’atelier municipal sera agrandi pour la somme de 144 446 € HT. Une subvention de 30 000 € est attendue du département. La Dotation d’Équipement des Territoires Ruraux (DETR) devrait être de 40%.

La céramique à l’honneur tout l’été à la galerie de l’étang à Fontaine-française.

En face du splendide château de Fontaine-Française, la galerie de l’étang, qui a ouvert ses portes en 2017, a la volonté de mettre en lumière le travail des céramistes de la région et d’ailleurs.

Située dans les anciennes dépendances du château, la galerie de l’étang s’est agrandie depuis la saison dernière, avec notamment une mezzanine. Cela lui permet d’accueillir davantage d’artistes spécialisés en céramique durant tout l’été. « Je veux donner un coup de projecteur sur le travail de ces artistes et valoriser la céramique dans cette partie de la Bourgogne », explique Dominique Marguerie, propriétaire de la galerie. Les nombreux visiteurs du château peuvent ainsi en profiter, à la suite de la visite du bâtiment du XVIIIe  siècle.

Cette année, ils sont huit à présenter leurs œuvres dans la galerie. Parmi eux, on retrouve deux artistes locaux. Frédéric Medina, de Saint-Maurice-sur-Vingeanne, et Bruno, de Curtil-Saint-Seine.

Lors de cette exposition, il est possible de découvrir de très nombreuses pièces : « Les visiteurs pourront voir des pièces utilitaires, comme des assiettes, des bols, des théières, des coupes mais aussi des entonnoirs à confiture ou encore des mangeoires pour oiseaux. » Mais ce ne sont pas les seuls types d’objets présents à la galerie. « La nouveauté de cette année concerne les bijoux », explique encore la responsable de la galerie. Enfin, il sera également possible de découvrir de nombreuses sculptures.

Jusqu’au 31 août de 10 heures à midi et de 14 heures à 18 h 30, à la galerie de l’étang, rue Honorine-de-Monaco à Fontaine-Française. Ouvert également les trois premiers week-ends de septembre. Entrée libre. Tél. 06.81.50.37.65.

Le roi Lear de Shakespeare à Fontaine-Française.

Une enfant du pays, Chloé Marguerie jouera, dans Le roi Lear, le spectacle en plein air qui sera joué ce samedi, dans le cadre somptueux du parc du château de Fontaine-Française.Le vendredi 9 aout à 20h 30, se déroulera un spectacle en plein air, au château de Fontaine-Française, produit par La Compagnie du Bondinho. Le Roi Lear prend sa retraite et veut léguer la meilleure partie de son royaume à la plus aimante de ses trois filles. Mais la fille cadette refuse de parler.La benjamine répond de façon sincère et raisonnable, ce qui déclenche sa colère.
Cette fureur va être le point de départ d’un tumulte familial et politique dans lequel des clans vont s’affronter pour s’emparer du trône. Au centre de l’œuvre s’articule une rupture dévastatrice entre l’homme et la nature qui envenime la cohabitation de deux générations se confrontant de part leurs convictions et leurs fonctionnements. La pièce est montée à partir d’une traduction inédite, réalisée pour les besoins de la mise en scène qui soulève l’actualité et l’urgence des thèmes de l’intrigue. Ce travail est, pour la compagnie du Bondinho, l’occasion de renouer avec le caractère concret et universel du langage Shakespearien qui correspond à une envie d’un théâtre démocratisé qui questionne, amuse et divertit.
Le château de Fontaine-Française servira d’écrin à spectacle. Le château de Fontaine-Française, situé en Bourgogne, est un château classique avec son parc « à la française » autour. C’est un château du XVIIIe siècle (1754-1758) construit pour Francois Bollioud de Saint-Jullien, conseiller du roi Louis XV et receveur général du clergé de France.
Chloé Marguerie, actrice de cette pièce, connait bien le château de Fontaine-Française. Elle a habité le bourg, et a été guide au sein de château l’été pendant 7 ans. » Le château de Fontaine-Française est un lieu qui fait rêvé. Faire venir Shakespeare au château est l’aboutissement d’un rêve. C’est un plaisir pour moi de faire découvrir le château de Fontaine-Française aux acteurs et au public, sous un nouvel angle. Faire entrer mon équipe de théatre sur le lieu de mon enfance et au sein de ce château, cela me permet de réunir ma vie professionnelle et mes attaches rurales. » : confie Chloé Marguerie.
Aurélien Decque est le metteur en scène. Il est ravi de reprendre le texte de Shakespeare au château de Fontaine-Française. « Les idées de Shakespeare trouvent leur pertinence dans nos émotions et touchent les passionnés de théâtre comme les amateurs. »: précise Aurélien Decque.
Xavier de Caumont La Force, propriétaire du château de Fontaine-Française ajoute : »Je suis très heureux que Chloé Marguerie viennent une huitième année au château de Fontaine-Française. J’attends avec impatience cette pièce de théatre dans le cadre du château de Fontaine-Française. »


Réservations : https://compagniebondinho.wixsite.com/boom/reservations

Des travaux vont être réalisés sur le territoire communal.

Vendredi, à la salle polyvalente de Fontaine-Française a eu lieu une séance du conseil municipale réunie autour de Nicolas Urbano, maire de la commune.
La trésorerie, installée depuis peu dans les locaux de l’ancienne poste, est menacée de fermeture en 2022 par le projet de réorganisation des services départementaux de la direction régionale des finances publiques, en 2022. « C’est du gaspillage de l’argent public, d’autant plus que l’équipe de la trésorerie est bien installée dans ses nouveaux locaux. J’ai écrit une lettre de protestation au préfet pour me plaindre du gaspillage d’argent public. » : a précisé le maire Nicolas Urbano. 1200 € de travaux supplémentaires devant être réalisés dans la nouvelle trésorerie ont été voté par délibération. Cette rénovation aura couté au total 55 000 € TTC.
Une rénovation globale du bâtiment du château d’eau est prévue. Ces travaux, selon un estimatif se monteraient à 260 000 € HT. Une demande de subvention a été réalisée par délibération. Une hausse du prix de l’eau a été évoquée. « Une subvention de l’agence de l’eau est attendue notamment, elle se monterait à 1794 €» : a précisé Nicolas Urbano.

A la découverte d’un patrimoine méconnu à Fontaine-Française.

La Société historique et touristique de Fontaine-Française a travaillé en collaboration avec l’association PACoB (Patrimoine, Ambiances et Couleurs de Bourgogne) à l’organisation d’une exposition qui se tiendra du 27 juillet au 9 août 2019 dans la grande salle du rez-de-chaussée de la mairie de Fontaine-Française, sous le titre Couleurs de temps, fragments d’histoires.

Catherine Baradel de la Société historique et touristique de Fontaine-Française a eu l’idée de cette exposition et a mené avec son équipe de nombreuses recherches.
P.A.Co.B a vu le jour en 1998 à la demande de la fédération « Sauvegarde des Monuments de Bourgogne et de ses Sites » (SMBS). Elle œuvre de façon indépendante pour la connaissance, la mise en valeur et la promotion du patrimoine mural en Bourgogne, l’objectif étant de susciter l’intérêt pour le décor mural auprès des élus, des populations locales et des visiteurs, et de mettre en commun les compétences de chacun, conservateurs-restaurateurs, conservateurs du patrimoine, archéologues, historiens et historiens de l’art. Un des vecteurs utilisés par l’association est une exposition itinérante présentant une synthèse de ces recherches.
Le Nord-Est de la Côte-d’Or n’a pourtant pas encore bénéficié de la présentation de ces données, alors que certaines réalisations analysées se situent dans notre région, telles que les peintures murales des églises de Bourberain, Sacquenay, Montigny ou Fontaine-Française et du château de Rosières. Il a donc paru important de permettre à ceux qui vivent à proximité de ces œuvres ou qui ont la possibilité de les découvrir lors d’une visite touristique, d’accéder à ces connaissances.
« Cette exposition a été réalisée, afin de compléter cette approche de décors architecturaux trop souvent vus sans être regardés, l’exposition PACoB a reçu une extension consacrée à l’étude des vitraux de nos églises locales. Les réalisations du 19e siècle ont souvent suscité le mépris, en regard des grandes verrières médiévales. Elles sont cependant en voie de réhabilitation depuis une vingtaine d’années et l’inventaire effectué sur les différents sites de la région de Fontaine-Française s’est révélé riche de surprises. L’exposition accorde aussi une place importante à l’art contemporain à travers les œuvres des 20e et 21e siècles, elles aussi méconnues. Cette présentation sera également l’occasion de tirer une sonnette d’alarme en montrant l’état de dégradation de certaines œuvres. » a précisé Catherine Baradel.



PACoB et la Société Historique et Touristique de la région de Fontaine-Française se sont associées pour présenter conjointement l’exposition itinérante Couleur de temps, fragments d’histoires, créée en 2004 et expliquant l’histoire, l’iconographie, les techniques de fabrication et de restauration des peintures murales de toute la Bourgogne, du Moyen Âge au 20e siècle, et Eclats de temps, une étude plus restreinte et inédite des peintures murales et des vitraux de la région de Fontaine-Française. L’exposition accorde aussi une place importante à l’art contemporain à travers des œuvres des 20e et 21e siècles, elles aussi trop méconnues, et tire une sonnette d’alarme en montrant l’état de dégradation de certaines œuvres.
Du 27 juillet au 9 août, tous les jours de 11h à 18 h, mairie de Fontaine-Française, 1 rue du Général Gandil, 21610 Fontaine-Française. Entrée libre.