Victoire pour le collège Henry Berger.

Victoire pour le collège Henry Berger.

Le 4 juin, est une date mémorable dans l’histoire du collège Henry Berger. Les élèves ont remporté à Paris, au siège de la Fédération du bâtiment une deuxième place au niveau national pour la finale des Génies de la Construction (anciennement Bâtissiel).

C’est une victoire pour le collège Henry Berger de Fontaine-Française, remportée le 17 mai par les élèves de l’établissement, coachés par leur professeur de technologie Francine Perrin, les élèves ont obtenu le premier prix de la finale régionale des Génies de la Construction (anciennement Bâtissiel). Les élèves ont remporté le second prix pour la finale nationale le 4 juin.
Ce prix pour le collège Henry Berger de Fontaine-Française, vient couronner, le travail de six classes, mobilisant 150 élèves.
Il s’est agi de créer un projet en se demandant comment cultiver des fruits et légumes bio pour alimenter le collège tout en réhabilitant un édifice patrimonial tout proche.

L’orangerie du château de Fontaine-Française, est située à proximité du collège. L’édifice n’a jamais été achevé. En accord avec le propriétaire, les élèves ont imaginé de de réhabiliter l’orangerie au cœur d’un jardin potager au cours de ce projet. L’intégrité patrimoniale du lieu a été respectée. Ce bâtiment est inscrit aux monuments historiques. Ce projet s’est inscrit dans le thème du concours, intitulé : territoires durables et connectés.

Une maquette de l’orangerie et du jardin a été réalisée par les collégiens. La maquette est à la fois virtuelle, réalisée grâce à un logiciel de simulation et réelle.
Témoignages :
Anouck Berry, élève de 4ème, habitante de Fontenelle, âgée de 14 ans: « J’étais très fière de notre deuxième place. On est monté sur scène, on a montré notre projet au jury, j’ai fait un discours émaillé d’humour. »
Margot Léonard, élève de 5ème, habitante de Saint-Seine-sur-Vingeanne, âgée de 13 ans : »C’était mérité, nous avons fourni beaucoup de travail pour arriver à cette seconde place au niveau national. »
Mederic Noel-Duval, élève de 5eme, habitant de Sacquenay, âgé de 13 ans : « C’était très bien. J’ai apprécié de travailler sur un projet patrimonial. C’était un travail d’équipe. »
Gabin Léonard, élève de 3ème, habitant de Saint-Seine-sur-Vingeanne, âgé de 15 ans : « J’ai été surpris. Je ne m’attendais pas à cette deuxième place. C’était une expérience intéressante. Nous avons été bien reçus. »
Francine Perrin, professeure de technologie a apprécié ce travail qui a fédéré les six classes du collège Henry Berger de Fontaine-Française, de 5ème, 4ème et 3ème. « Les élèves ont travaillé sur un bâtiment existant. La prestation des élèves a été appréciée. Les élèves ont pu s’affirmer. Ils ont eu foi dans leur projet. Cela s’est ressenti et a plu au jury. La cérémonie était impressionnante et le jury, était très strict. » : précise l’enseignante

Vis ma vie de collégien

« Vis ma vie de collégien ».

Vis ma vie de collégien », est un tout nouveau dispositif porté par le Département, c’est une expérience inédite d’échanges entre collèges ruraux et urbains dans le département.

« Vis ma vie de collégien », prend la forme d’échanges scolaires au cours desquels les élèves s’immergent complètement dans l’univers de leurs camarades. Avec cette opération, le Département tient à favoriser les rencontres entre les jeunes côte-d’oriens vivant en ville et à la campagne et à créer du lien social entre les territoires de Côte-d’Or.
Mardi, au collège Henry Berger, l’établissement, a participé à l’opération Vis ma Vie de Collégien, proposée par le Conseil Départemental de la Côte d’Or. Cette opération est un échange entre deux classes de quatrième : la classe de 4ème B du collège Henry Berger, et une classe de 4ème 3 du collège Édouard Herriot de Chenôve. Parmi, les activités, un temps fort, la visite de la ferme de la Borde.
Annie Fournier, du Groupement agricole d’exploitation en commun (GAEC) de la Borde a présenté la ferme aux élèves. L’alimentation des vaches laitières a été présentée aux élèves par Vincent Fournier du GAEC de la Borde. Les vaches laitières ont été observées par les élèves. Un épis de blé a été montré aux élèves par Vincent Fournier, agriculteur à Fontaine-Française. Les impressionnantes balles de foin ont intéressé les élèves de quatrième. Annie Fournier a présenté le robot de traite.
Le lait de la ferme, est vendu à la laiterie Milleret à Charcenne (70) qui produit différents fromages. Les élèves ont pu déguster des fromages fabriqués avec le lait de production locale.
« L’exploitation agricole compte 70 vaches laitières, et produit 664 000 litres de lait par an. La ferme compte 300 hectares, dont 240 hectares consacrés aux céréales. Une vache laitière mange 2 kilos de foin tous les jours, 1 kilo de pulpe de betterave, 2 kilos de tourteau et 500 grammes de minéraux et bicarbonate et 100 grammes de sel. » : ont expliquer Annie et Vincent Fournier.
Ismaïl Faryssy, 14 ans, élève de 4ème 3 du collège Edouard Herriot confie : « C’était bien expliqué. C’est une grande ferme. Le robot de traite était impressionnant. »
Valentine Caisez, 13 ans, élève de 4ème 3 du collège Edouard Herriot confie : »C’est intéressant. Nous avons appris des choses. C’est la première que je visite une telle ferme. »

Commémorations du 8 mai à Fontenelle et Fontaine-Française.

Commémorations du 8 mai à Fontenelle et Fontaine-Française.

Mercredi 8 mai, sous une pluie battante, une cérémonie du 8 mai a eu lieu au monument aux morts de Fontenelle, avec dépôt de gerbe. Ensuite, a eu lieu un dépôt de gerbe sur la stèle à l’entrée du cimetière de Fontenelle suivi d’une cérémonie au carré militaire du cimetière de Fontaine-Française. Enfin, a eu lieu une cérémonie au monument aux morts de Fontaine-Française avec dépôt d’une gerbe.

Le mini-stade sera reconstruit à neuf rue de la Maladière à Fontaine-Française.

Le mini-stade sera reconstruit à neuf rue de la Maladière.

Des investissements importants vont être réalisés à Fontaine-Française. Ces investissements permettront d’améliorer le cadre de vie des habitants de la commune tout en augmentant les capacités d’hébergement soit en location soit en accession à la propriété.

Vendredi, a eu lieu, salle du conseil, à Fontaine-Française, une séance du conseil municipal, réunie autour du maire Nicolas Urbano.
Les entreprises qui participeront au chantier de réfection de l’ancienne gendarmerie en logements, ont été désignées, après appel d’offre. Le montant total des travaux sera de 953 588,48 euros HT. « L’investissement de la commune est conséquent. des subventions sont attendues» : a précisé Nicolas Urbano, maire de la commune.
La création d’un lotissement au lieu-dit : ‘’Champ Grassot ‘’ est également un chantier de cette année, pour la commune de Fontaine-Française, 18 parcelles sont prévues, ces dernières seront proposées libres de construction. Le lot concernant la viabilisation des terrains se monte à 319 433,94 euros HT. Les espaces verts couteront 15 999 euros HT à la commune.
L’aire de jeux, située rue des Murots sera déplacée, en raison de la construction du gymnase. Le mini-stade sera reconstruit à neuf rue de la Maladière à proximité de la station-service sur un terrain de 600 m² environ dont la commune fera l’acquisition. Quant aux jeux pour jeunes et très jeunes enfants ils seront complètement rénovés et déplacés également. Un appel d’offre sera lancé prochainement pour les travaux qui devraient démarrer à l’automne. . .

Des places pour l’accueil touristique.

Des places pour l’accueil touristique.

La période estivale a déjà commencé dans le Mirebellois-Fontenois, avec, notamment, l’ouverture des grottes de Bèze et du vélorail de la Vingeanne.
L’office de tourisme de l’intercommunalité recherche actuellement une personne à l’accueil de l’antenne de Fontaine-Française. « Cela pourrait être bénéfique d’avoir une personne qui ait déjà une petite expérience dans le tourisme, explique Héloïse Mercier, directrice générale adjointe de la communauté de communes du Mirebellois et Fontenois, ou une personne qui suit une formation dans le tourisme ».

Cérémonie du 19 mars à Montigny Mornay Villeneuve.

Cérémonie du 19 mars.

Mardi 19 mars, a eu lieu la cérémonie du secteur de Fontaine-Française de la commémoration du 19 mars à Montigny-Mornay-Villeneuve en présence de Roger Raillard, maire de la commune, de 8 maires de l’ancien canton de Fontaine-Française, et de Michel Apert, président du comité de la Fédération Nationale des Anciens Combattants d’ Algérie (FNACA) de Fontaine-Française. A cette occasion, Claude Ormansay (dit Dominique), habitant de La Villeneuve a été médaillé au titre de la reconnaissance de la Nation. Appelé sous les drapeaux, il est dirigé vers l’Algérie de mars 1960 à avril 1962. Affecté au 35 ème régiment d’artillerie à Laghouat au Sahara algérien, il est chargé de la surveillance des installations pétrolières en patrouille de jour comme de nuit.
Michal Baulard, a reçu un diplôme d’honneur pour ses 13 ans passés comme porte-drapeau au sein du comité de la FNACA de Fontaine-Française. Cette cérémonie a lieu afin de commémorer le cessez le feu en Algérie qui a eu lieu le 19 mars 1962.