Acteurs locaux du changement

DSCN0006Acteurs locaux du changement
« Comment agir pour avoir une prise sur le réel aujourd’hui ? ». C’est en substance la question qu’a posée, samedi au musée des Arts et traditions populaires de Champlitte, la pièce de théâtre « Les dirigés face au changement », jouée par la compagnie locale « Pulsatile ». Ce texte de Laurent Quinton, mis en scène par Juliette Pourquery de Boisserin, a été très apprécié du public, charmé de mesurer toute l’entendue de véritables talents du cru.

La compagnie Pulsatile a brulé les planches

La compagnie Pulsatile a brulé les planches

« A table ! » est une pièce jouée par l’atelier de théâtre adulte appelé la compagnie Pulsatile, et mise en scène par Juliette Pourquery de Boisserin. Elle a été produite à Margilley et à Leffond pour ses deux dernières représentations du mois de mai dans le secteur de Champlitte vendredi et samedi .
Juliette Pourquery de Boisserin est docteur ès Lettres, auteur, metteur en scène, membre de la compagnie Lumière d’aout. « Lumière d’aout est un collectif des six auteurs dont je fais partie avec Laurent Quinton. Ce collectif met en œuvre un travail d’écriture et un travail de plateau qui se nourrissent en permanence afin de trouver les mots les plus justes pour que les écritures résonnent et deviennent vivantes dans l’espace public. Les spectacles se jouent en divers lieux. ». Les textes de Juliette Pourquery de Boisserin ont été publiés en volume ou en revue et mis en scène au Festival d’Avignon (in et off), à Rennes et à Brest également. Au cœur du bourg chanitois, elle anime des ateliers de théâtre auprès d’adultes et d’adolescents depuis 2011 et anime les cafés littéraires(les »Mardi c’est dit! ») tous les mois au café de la Concorde à Champlitte.
« A table ! » est le spectacle qu’elle a créé spécialement avec et pour l’atelier amateur adulte qui a donné naissance à la compagnie Pulsatile. Les acteurs ont fait participer le public à cette pièce consacrée à la représentation d’une situation simple, et quotidienne. Dans une cuisine, des femmes fantasment leur vie plate et sans relief. La parole traverse les souffrances intimes de ces femmes qui cherchent à dépasser l’état simple de survie. Avec humour, légèreté ou gravité, elles questionnent leur immobilité et cherchent le sens de ce qu’elles vivent.
Cette pièce écrite d’après des textes de Juliette Pourquery de Boisserin, Marguerite Duras, Jules Barbier, et Frédérich Nietzche a été jouée par Virginie Couturier, Jérémie Grappotte, Pascal Henriot, Françoise Lamy, Geneviève Michel, Claudine Roblez et Chantal voisin.
Cette pièce sera jouée à la rentrée en d’autres lieux et ailleurs
La troupe sera en représentation le 25 mai lors du festival de théâtre à l’Abbaye d’Auberive.
La compagnie Pulsatile a remercié l’Amicale Laïque de Champlitte, Leffond Animation, la mairie de Margilley, le Festival de Théâtre amateur du Sud Haut-Marnais et le public venu nombreux.

Le Printemps des poètes au collège de Champlitte

Le Printemps des poètes a été organisé sur deux semaines au collège Leroi-Gouhran de Champlitte. L’ouverture de cette manifestation a eu lieu le 7 avril. Les élèves de l’établissement ont travaillé avec les professeurs de français, Juliette Pourquery et Laurent Quinton, et la documentaliste, Dominique Vauthrot. Cette manifestation a été organisée avec les élèves de toutes les classes de Champlitte et de Dampierre-sur-Salon (70). Des poèmes illustrés ont été échangés entre les deux établissements. Chaque niveau devait sélectionner les trois meilleurs poèmes au cours d’un travail collectif.

Une brigade d’intervention poétique a été mise place. Des élèves sont allés spontanément, de manière imprévue, afin de déclamer par surprise de la poésie dans les classes, la cuisine, les bureaux de l’administration et à l’école primaire. Marie-Jeanne Grandmougin, principale du collège de Dampierre, et Michèle Deschamps, principale adjointe du collège chanitois, ont joué le jeu et déclamé de la poésie.

Une plaquette d’une vingtaine de pages, réalisée avec les poèmes sélectionnés, choisis et écrits par les élèves, sera diffusée au sein des deux établissements. L’affichage des poèmes dans le collège a été effectué. « L’objectif était d’envahir l’espace et le temps par de la poésie qui a été omniprésente durant quinze jours au sein de l’établissement qui est devenu une zone d’expérimentation », a précisé Juliette Pourquery.

Les meilleurs poèmes de Dampierre-sur-Salon ont été lus par les professeurs aux élèves lors de la cérémonie de clôture du Printemps des poètes.

Une pièce de théatre particpative : A table !

« A table ! » est une pièce jouée par l’atelier de théâtre adulte, et mise en scène par Juliette Pourquery de Boisserin. Elle a été produite chez Geneviève et José Bernoux pour sa denière représentation du mois de juillet vendredi.
Juliette Pourquery de Boisserin est docteur ès Lettres, auteur, metteur en scène, membre de la compagnie Lumière d’aout. « Lumière d’aout est un collectif des six auteurs dont je fais partie avec Laurent Quinton. Ce collectif met en œuvre un travail d’écriture et un travail de plateau qui se nourrissent en permanence afin de trouver les mots les plus justes pour que les écritures résonnent et deviennent vivantes dans l’espace public. Les spectacles se jouent en divers lieu. ». Les textes de Juliette Pourquery de Boisserin ont été publiés en volume ou en revue et mis en scène au Festival d’Avignon, à Rennes et à Brest également. Au cœur du bourg chanitois, elle anime des ateliers de théâtre auprès d’adultes et d’adolescents depuis 2010.
« A table ! » est le spectacle qu’elle a créé spécialement avec et pour l’atelier amateur adulte. Les acteurs ont fait participer le public à cette pièce consacrée à la représentation d’une situation simple, et quotidienne. Dans une cuisine, des femmes fantasment leur vie plate et sans relief. La parole traverse les souffrances intimes de ces femmes qui cherchent à dépasser l’état simple de survie. Avec humour, légèreté ou gravité, elles questionnent leur immobilité et cherchent le sens de ce qu’elles vivent.
Cette pièce écrite d’après des textes de Juliette Pourquery de Boisserin, Marguerite Duras, Jules Barbier, et Frédérich Nietzche a été jouée par Virginie Couturier, Jérémie Grappotte, Pascal Henriot, Françoise Lamy, Geneviève Michel, Claudine Roblez et Chantal voisin.
Cette pièce sera jouée à la rentrée en d’autres lieux et ailleurs.

Rendez-vous à Montigny sur Vingeanne : les mots dans tous leurs états

Au cours de l’atelier de parole de texte, les lectures se feront en public.
Durant deux jours, Art BFC organise Parole de texte, la fête du Libre. Au programme, des ateliers lecture ­publics dans différents lieux.

Ce week-end, se déroulera l’événement Parole de texte, la fête du Libre, 8, impasse du Château, à Montigny sur Vingeanne, commune de Montigny Mornay Villeneuve organisé par Art BFC.

Samedi, de 9 heures à midi, aura lieu Parole de texte (inscription par téléphone, mail, et sur place, 16,50 €) avec Morgan Rey, danseuse rennaise, qui propose un atelier d’écriture poétique et gestuelle visant une parole de groupe.

De 14 à 18 heures, se dérouleront les ateliers Parole de texte (entrée libre) avec Anne-Marie Carmoi, membre d’Art BFC : Point de vue de…, deux textes de Le Tellier ; Jean-Charles Paillet, auteur, avec lecture de deux de ses poèmes courts ; Bruno Girard, président d’Art BFC présentera Sollers brûle les planches ! , performance avec miroir ardent (samedi ou dimanche à 14 h 30) ; Michel Nicolas, auteur engagé du Jura avec ses livres autobiographiques et recueils de poésie ; Nadine Wargnier, membre d’Art BFC, Le faire avec , texte introspectif de Catherine Le Dourner ; Alain Pouré, auteur dijonnais de poésie libre et humour noir ; Morgan Rey, chorégraphe et auteur, extraits de sa dernière création Dji, i don’t remember ; Daniel Berthier, jeune auteur de 80 ans, poésies ; collectif improvisé avec restitution des ateliers du matin ; Stephen Tunney, auteur américain, Quand on s’embrasse sur la Lune , livre jeunesse en français ; Jean-Pierre Carmoi, membre d’Art BFC : petit tour à sa façon.

À 20 heures, débutera la soirée au château de Fontaine-Française (entrée : 5,50 €). La projection du film Sollers joue Diderot sera suivie de contributions de Jean-Paul Fargier, l’auteur, et d’Anne Deneys-Tunney, professeure de littérature française à l’université de New-York.

Dimanche, de 9 heures à midi, aura lieu un atelier avec Anne Deneys-Tunney, metteure en scène new-yorkaise qui propose de faire parler des mots, des textes avec le corps.

De 14 à 18 heures se tiendra Parole de texte, entrée libre. Anne-Marie Carmoi présentera Le Début et la fin, d’un livre ; puis un collectif improvisé offrira une restitution des ateliers du matin ; Benoît Lecoin, auteur, avec le premier chapitre de son roman R. Barnacle ; Juliette Pourquery de Boisserin, jeune metteure en scène, auteur avec un texte sur le XVIIIe siècle ; Lucette Lamiral, Pour être un bon mendiant , textes à lire avec des volontaires ; Chantal Biwer, animatrice de théâtre : Henri Bauchau, auteur et psychanalyste belge ; Laurent Quinton, jeune auteur, L’Ambassadeur et le Perroquet , dialogue Jean-Jacques Rousseau, Hervé Maritain au bistrot, interrompu par Victor Hugo ; Nicole Zonca, André Jourd’heuil, habitants de Fontaine-Française, tour de magie poétique ; Delphine Pinon, comédienne, chanteuse, Haricot vert , texte sur la difficulté de vivre ; Jean-Pierre Carmoi, Éloge de la Logorrhée , texte de Jean-Pierre Verheggen.

À 20 heures aura lieu le repas de clôture (coût : 11 €).

INFO Le programme des ateliers est susceptible de modifications de dernière minute.

Renseignements : tél. 06.33.10.98.41, art.bfc@wanadoo.fr/; http://www.artbfc.com/.