Cérémonie du 19 mars à Montigny Mornay Villeneuve.

Cérémonie du 19 mars.

Mardi 19 mars, a eu lieu la cérémonie du secteur de Fontaine-Française de la commémoration du 19 mars à Montigny-Mornay-Villeneuve en présence de Roger Raillard, maire de la commune, de 8 maires de l’ancien canton de Fontaine-Française, et de Michel Apert, président du comité de la Fédération Nationale des Anciens Combattants d’ Algérie (FNACA) de Fontaine-Française. A cette occasion, Claude Ormansay (dit Dominique), habitant de La Villeneuve a été médaillé au titre de la reconnaissance de la Nation. Appelé sous les drapeaux, il est dirigé vers l’Algérie de mars 1960 à avril 1962. Affecté au 35 ème régiment d’artillerie à Laghouat au Sahara algérien, il est chargé de la surveillance des installations pétrolières en patrouille de jour comme de nuit.
Michal Baulard, a reçu un diplôme d’honneur pour ses 13 ans passés comme porte-drapeau au sein du comité de la FNACA de Fontaine-Française. Cette cérémonie a lieu afin de commémorer le cessez le feu en Algérie qui a eu lieu le 19 mars 1962.

Travaux de réfection des arcades.

Travaux de réfection des arcades.

Actuellement, ont lieu des travaux de réfection des arcades sous la chaussée de la route départementale 105, qui relie Montigny-sur-Vingeanne à La Villeneuve, commune associée de Montigny-Mornay-Villeneuve. Cette voie est appelée communément « montée du canal », il s’agit des abords du « canal Entre Champagne et Bourgogne ». Ces travaux sont réalisés par le conseil départemental de la Côte d’Or. Ces travaux consistent à reprendre les talus, évacuer les troncs d’arbres, à reprendre les piles en amont de l’ouvrage, à nettoyer, et à rejointoyer les parements de l’ouvrage
Ces travaux sont réalisés par l’entreprise SAS TEGC de Montchanin (71). Le montant de ces travaux est évalué à 43 842 € TTC, et financés par le conseil départemental de la Côte d’Or. Les eaux des inondations hivernales couvrant souvent la prairie sont évacuées sous ces arcades.

Du sable magique

DSCN0307Du sable magique

Aline Gâteau a crée son propre commerce d’importation de loisirs créatifs, elle s’est installée récemment à La Villeneuve, commune de Montigny Mornay Villeneuve

Aline Gâteau vend des cartes à sabler de provenance sud africaine, dont elle est la distributrice exclusive en France.
Ces cartes sont réalisées avec du sable naturel coloré. La personne qui utilise la carte, la gratte, découvre une surface auto-collante, applique le sable, et réalise sa carte sablée.
 » J’ai découvert pour la première fois, les cartes à sabler à l’ambassade de France à Prétoria (Afrique du Sud), où j’étais invitée, mon mari et moi étions expatriés dans ce pays, mon mari est affecté dans la Marine Nationale. Après cette démonstration, j’ai eu eu un coup de cœur, et j’ai pris contact avec le fabricant : Sandart, situé en Afrique du Sud, au bord de l’océan Indien. Cela plait aux enfants et aux ainés également. J’interviens en maison de retraite, en accueil périscolaire, où j’organise des atelier de réalisation de cartes sablées. Cela fait travailler l’association des couleurs. Les ainés découvrent des possibilités infinies de créations de coloriage en créant des dégradés de couleurs. Cela représente des heures de loisirs créatifs. On peut s’en servir pour décorer des objets. J’ai décoré un coffre avec une carte réalisée avec ce sable coloré. Je mets en place des ateliers, je serai présente le 20 aout à la fête du lac à Arc sur Tille, où j’effectuerai des démonstrations avec les cartes à sabler. » : précise Aline Gâteau.
300 modèles de cartes sont disponibles, il y a de petites cartes, de grandes cartes, des magnets applicables sur les réfrigérateurs, et des marque-pages.

Liens : Sandart sur Facebook :https://www.facebook.com/aline.gateau/
Site : graindeparadis.fr
courriel :contact@grainedeparadis.fr
Téléphone :07.82.65.87.69 ou 03.80.75.23.10

L’amoureux des mots

DSCN9849L’amoureux des mots 24
Tandis qu’ils se lovent. Le promeneur peut suivre le cours de la Vingeanne, qui prend naissance à Aprey (52) et se jette dans la Saône à Talmay, en découvrant des lieux chargés d’histoire.
Depuis Aprey jusqu’à Talmay, la Vingeanne s’écoule sur quatre-vingt-douze kilomètres avant de rejoindre la Saône.

Lorsque la Vingeanne frôle la Côte-d’Or, à Courchamp, le promeneur aperçoit un lieu de pêche, ainsi qu’un moulin qui a la particularité d’être sur le territoire de trois provinces : la Bourgogne, la Franche-Comté et la Champagne.

À La Romagne, il découvre un patrimoine historique important. Les Templiers ne se sont certainement pas trompés, sur ce lieu stratégique, lorsqu’ils ont installé une ­commanderie, à Saint-Maurice, dans le hameau de La Romagne, en 1120. Actuellement, des chambres d’hôtes occupent une partie du bâtiment, le moulin est lui aussi un lieu chargé d’histoire. En suivant le cours de la Vingeanne, on observe des frayères à truites ou à brochets. Un panneau expliquant celles-ci se trouve près du lavoir de Mornay.

Le pêcheur ne manquera pas le trou d’Argot, situé sur la commune de Montigny Mornay Villeneuve. Ce lieu permet à la fois de pêcher, pique-niquer, jouer à la pétanque sur une aire prévue à cet effet et de pratiquer d’autres activités sur les espaces verts qui le jouxtent. Mais c’est aussi le nom du camping qui se trouve juste à côté, sur une île de la Vingeanne. C’est aussi un lieu de baignade non surveillée apprécié par les habitants du canton et les visiteurs. À Saint Seine sur Vingeanne, un ponton de pêche sur la rivière est accessible aux personnes souffrant de handicap. En s’éloignant du cours de la rivière, il est possible d’admirer, à Saint-Seine, l’église du XIIIe siècle qui se visite, le château avec ses tours du XVIe siècle entourant une demeure du XVIIIe, qui n’est pas ouverte à la visite, et son lavoir récemment restauré. Le promeneur pourra faire escale à la maison forte de Rosières, avant de pénétrer en Haute-Saône et de poursuivre sa route, sans omettre de passer par Licey avec la découverte de son site remarquable au cœur du village. En effet, en 2012, a été inauguré la fin des travaux de restauration et de mise en valeur du pont, de ses contreforts et de l’abreuvoir afin de conserver au cœur du village son aspect historique. Dampierre et Flée mérite également le détour avec son église romane du XIIIe siècle, qui abrite L’Adoration des bergers, un tableau du XVIIe siècle de Jean Tassel. Et pour admirer cette vallée, deux lieux : par temps clair, au-dessus de la Charrière, à Courchamp, et la place 1830 à Montigny.
Lorsque ce n’était pas la Vingeanne, c’était la Bourgogne qui l’inspirait. De Jean des Vignes Rouges à Lucette Desvignes, de Gaston Roupnel à Henri Vincenot et à Didier Cornaille, es auteurs bourguignons le nourrissait au fur à mesure qu’il grandissait. De Vézelay à Tournus, en passant par Alésia et Bibracte les hauts lieux de la Bourgogne étaient ses amers.
Du tumulus du Crepot, à Saint Maurice sur Vingeanne à la villa des Tuilières à Selongey, il avait ses points de repère, il aimait également les sources de la Seine, de la Vingeanne, et de la Marne toutes proches.
Les points névralgiques de la Bourgogne souterraine passaient par Bèze et sa célèbre source vauclusienne, véritable fontaine de jouvence pour qui vient s’y ressourcer l’été en cherchant la fraicheur. Cîteaux, Saulieu et Vougeot faisaient partie de ses endroits préférés.
La Romagne, ancienne commanderie templière, voisine de Saint Maurice sur Vingeanne connait son lot de légendes. Deux commandeurs des templiers seraient enterrés debout avec leur armure en or dans l’ancienne chapelle de la commanderie, aujourd’hui détruite. Un tunnel aurait existé la commanderie de La Romagne et l’ermitage féminin du Bois aux Dames près de La Villeneuve.
Le château de Fontaine-Française et son architecture l’inspiraient également. Situé à 38 kilomètres de Dijon en direction de Champlitte, cet édifice offre un décor exceptionnel. Encore habité à l’heure actuelle, il est entièrement meublé. Les visites guidées permettent d’appréhender son architecture et son décor mais également les anecdotes familiales qui en font un lieu incontournable pour découvrir une partie de l’histoire locale. Le visiteur pourra également se promener dans le jardin paysager réalisé entre la fin du XVIIIe siècle et le début du siècle suivant. Jonas aimait beaucoup se promener dans les jardins, ouverts à la belle saison.

Balade des enquêteurs

Dimanche 8 juin, la balade découverte de l’Aptemra aura une petite nouveauté. Les participants auront une enquête policière à mener pour démasquer les auteurs de délits imaginaires…

L’association l’APTEMRA organise une «Balade récréative» autour des communes de Fahy les Autrey, Saint Seine sur Vingeanne et La Villeneuve avec en thème de fond, une enquête policière.

Comme chaque année depuis bientôt dix ans, l’association Aptemra (Association pour la protection du territoire et des eaux de Maison-Rouge à Auvet), dont le siège est à Fahy-lès-Autrey (Haute-Saône) organise un rallye culturel, une balade permettant de découvrir et de valoriser le patrimoine des territoires sur lesquels l’événement est organisé.

Aptemra œuvre depuis maintenant plus de dix ans dans les domaines de la protection de l’environnement et de la valorisation du territoire. À ce titre, elle a déjà organisé plusieurs événements : la fête de l’Eau en 2003, journée qui a permis de sensibiliser le public quant à la fragilité des milieux aquatiques, des ateliers de reconstruction de murets en pierres sèches lors des Journées du patrimoine et les rallyes découverte depuis 2004, mis en place dans le but de sensibiliser à l’environnement naturel et au patrimoine local.

En 2012, l’association a travaillé sur le territoire de Saint-Maurice-sur-Vingeanne. Cette année, Aptemra retourne sur “ses terres d’origine”, à savoir Fahy-lès-Autrey et Saint-Seine-sur-Vingeanne ; avec une toute nouvelle thématique : une enquête policière. L’objectif des participants sera donc de démasquer les auteurs de délits imaginaires.

Pour sa neuvième édition, cette chasse aux trésors sera un moyen d’animer les villages mais aussi de proposer une façon originale et ludique pour découvrir le patrimoine de ce secteur et son histoire.

Dans cette optique les organisateurs proposeront encore cette année des ateliers théâtralisés. Le concept de la manifestation est donc complet, tant sur le plan pédagogique que sur le plan détente, visant à intéresser tout ­public, jeunes et moins jeunes, et créer du lien.

Comme toute chasse aux trésors qui se respecte, les “chasseurs” devront résoudre des énigmes, relever certains défis et participer activement à plusieurs animations.

Deux parcours sont proposés : à vélo (24 km) ou à pied (13,5km) sans difficultés importantes.

Départ de Fahy les Autrey (70) entre 8 h 30 et 9 h 30 devant la Mairie

– Petit-déjeuner offert avec l’inscription

– Remise d’un Road book et d’une liste d’énigmes à résoudre.

– Déroulement de la balade le matin.

– Déjeuner à St Seine sur Vingeanne (21) vers 13h : « tiré du sac » ou possibilité de réserver un plateau repas au moment de l’inscription à 10 € (Restaurant Traiteur L’Entre-Pôt à Fontaine-Française).

– suite de la Balade l’après-midi.

– Goûter de clôture à l’arrivée vers 17h30 à Fahy les Autrey.

– Remise des prix et vin d’honneur à 19 heures.